2014
Élie
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Prophètes de l’Ancien Testament

Élie

« Élie fut l’un des plus grands prophètes et le Seigneur lui conféra le pouvoir de scellement1. » – Joseph Fielding Smith (1876-1972)

Elijah Contends Against the Priests of Baal

J’ai exercé mon ministère de prophète dans le royaume d’Israël2. En raison de la méchanceté des Israélites, j’ai scellé les cieux pour qu’il ne pleuve pas, ce qui a causé une famine dans le pays. Pendant cette famine, j’ai vécu près d’un torrent et des corbeaux m’ont apporté de la nourriture, mais ensuite le torrent s’est asséché3.

Le Seigneur m’a commandé d’aller chez une veuve qui vivait à Sarepta pour qu’elle me donne à manger. Je l’ai trouvée occupée à rassembler du bois afin de préparer un dernier repas pour son fils et pour elle-même. Je lui ai dit que, si elle me nourrissait d’abord, la farine qui était dans le pot ne manquerait point et l’huile qui était dans la cruche ne diminuerait point, jusqu’au jour où l’éternel ferait tomber de la pluie sur la surface du sol4. Elle a fait preuve de foi et le Seigneur a tenu sa promesse.

Pendant que je vivais avec cette famille, le fils de la veuve est mort. J’ai supplié : « Éternel, mon Dieu, je t’en prie, que l’âme de cet enfant revienne au-dedans de lui5. » Le Seigneur a entendu ma supplication et son fils est revenu à la vie6.

Plus tard, j’ai démontré le pouvoir du Seigneur au peuple d’Israël en lançant un défi aux prêtres de Baal. Ils ont préparé un sacrifice et demandé toute la journée à Baal d’envoyer du feu, mais le feu n’est pas venu. J’ai construit un autel avec douze pierres, symbolisant les douze tribus d’Israël, puis j’ai creusé une tranchée tout autour. Ensuite, j’ai fait verser sur l’autel et son sacrifice douze cruches d’eau, trempant le bois et remplissant la tranchée. J’ai invoqué le Seigneur, qui a envoyé un feu qui a consumé le sacrifice, l’autel et l’eau. Plus tard, j’ai prié le Seigneur et il a ouvert les cieux afin que la pluie revienne7.

À la fin de ma vie, je ne suis pas mort, mais je suis monté aux cieux sur un char de feu8. Pendant le ministère du Christ dans la condition mortelle, je suis apparu sur la montagne de la Transfiguration et j’ai donné les clés de la prêtrise à Pierre, Jacques et Jean9.

Le 3 avril 1836, je suis apparu à nouveau dans les derniers jours dans le temple de Kirtland « pour tourner le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers les pères » et j’ai rétabli les clés du pouvoir de scellement en les confiant à Joseph Smith et à Oliver Cowdery10.