Ma grande décision
    Notes de bas de page

    Ma grande décision

    « Leurs enfants seront baptisés pour la rémission de leurs péchés à l’âge de huit ans et recevront l’imposition des mains » (D&A 68:27).

    Maman demande : « Nicole, les Johnson reviennent ce soir. As-tu prié comme ils te l’ont demandé ? »

    Je réponds : « Non, pas encore. »

    Frère et sœur Johnson sont un couple missionnaire dans notre paroisse. Ils viennent à la soirée familiale pour me donner les leçons missionnaires.

    Ma famille n’est pas toujours allée à l’église et c’est pour cela qu’il y avait des choses que je ne comprenais pas. Maintenant que je vais bientôt avoir huit ans, Maman dit que je dois décider si je vais me faire baptiser.

    La semaine dernière, frère et sœur Johnson m’ont enseigné comment Joseph Smith a prié pour connaître la vérité. Puis, ils m’ont demandé de prier à propos de mon baptême.

    Sœur Johnson m’a dit : « Sois attentive à ce que tu ressens. C’est de cette façon que le Saint-Esprit nous aide à savoir ce qui est vrai. »

    J’ai pensé que je pourrais peut-être attendre d’avoir quatorze ans comme Joseph Smith.

    Ce soir, pour notre leçon, frère Johnson a empilé des tasses les unes sur les autres pour faire une tour. Il a dit que si l’on n’a pas des bonnes fondations, toute la tour s’effondre.

    Il a demandé : « Pourquoi l’Église a-t-elle des fondations si solides, penses-tu ? »

    Je me suis rappelé la leçon de la semaine précédente. J’ai répondu : « C’est peut-être parce que notre Père céleste et Jésus ont dit à Joseph Smith comment la rétablir. »

    « Très bien, a dit frère Johnson. Et nous avons des prophètes et des apôtres vivants pour la garder sur le bon chemin. »

    Cela semblait logique. J’ai toujours eu un bon sentiment en entendant parler du président Monson.

    Puis sœur Johnson m’a posé la question que je redoutais.

    —As-tu prié à propos de ton baptême ?

    —Non, pas encore, ai-je répondu.

    —Veux-tu te faire baptiser ? a demandé sœur Johnson.

    J’aurais bien voulu pouvoir lui répondre, mais je me suis contentée de hausser les épaules.

    Ma petite sœur pense que j’ai peur qu’on me plonge dans l’eau parce que c’est ce qu’elle craindrait. Mais j’aime l’eau, aussi n’étais-je pas certaine de ce qui me tracassait.

    Sœur Johnson m’a demandé : « As-tu peur de la responsabilité que cela représente ? »

    Dès qu’elle a dit cela, j’ai su qu’elle avait raison. Maman a dit qu’après mon baptême, je serai responsable. Cela signifie que je serai responsable de mes choix. Je devrai veiller à respecter les commandements de Dieu. Je ne suis pas certaine d’être prête à assumer cette responsabilité. Que se passera-t-il si je cesse d’aller à l’église comme mon père l’a fait ?

    Sœur Johnson a dit : « Quand tu as huit ans, tu es responsable de tes choix même si tu n’es pas baptisée. Mais après ton baptême et ta confirmation, tu auras beaucoup plus d’aide pour faire de bons choix. C’est parce que tu auras le don du Saint-Esprit. »

    Nous avons parlé de certains commandements que je devrais respecter. Je savais déjà qu’il n’est pas bon de fumer, de boire de l’alcool et de prendre de la drogue, aussi respecter la Parole de Sagesse ne m’a pas paru difficile.

    Après le départ des Johnson, je n’avais plus peur de me faire baptiser. Je voulais faire de bons choix et respecter les commandements de mon Père céleste. Et j’étais contente de savoir que le Saint-Esprit m’aiderait.

    Je suis allée dans ma chambre et je me suis agenouillée près de mon lit. Tandis que je priais, j’ai eu la certitude que c’était une bonne idée de me faire baptiser. J’ai su que ce sentiment était la réponse à ma prière.

    Illustration Craig Stapley