2010
Une grande œuvre de Dieu
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Message de la Première Présidence

Une grande œuvre de Dieu

President Dieter F. Uchtdorf

6 avril 1830

Il y a cent quatre-vingts ans, Joseph Smith, Oliver Cowdery et une poignée d’autres personnes se réunissaient pour organiser l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ce fut, à tous égards, une réunion simple mais spirituelle. Joseph écrit : « [Après la Sainte-Cène] le Saint-Esprit se déversa sur nous à un très haut degré : certains prophétisèrent, tandis que nous louions tous le Seigneur et nous réjouissions extrêmement1. »

Le monde n’a rien su des événements de cette journée qui n’ont pas fait la une des journaux et n’ont pas été proclamés sur tous les toits. Néanmoins, comme les cieux ont dû se réjouir et glorifier Dieu, car ce jour-là, l’Église de Jésus-Christ est revenue sur la terre !

Solomon Chamberlain

Depuis ce jour, des millions de fils et de filles de notre Père céleste, remplis de foi, ont suivi l’inspiration du Saint-Esprit et sont entrés dans les eaux sacrées du baptême. Solomon Chamberlain était l’un d’eux.

C’était un homme d’une grande spiritualité qui avait passé de nombreuses heures à prier, cherchant la rémission de ses péchés et suppliant notre Père céleste de le conduire à la vérité. Vers 1816, il eut une vision dans laquelle il lui fut promis qu’il vivrait pour voir le jour où l’Église du Christ serait organisée une fois que l’ordre apostolique aurait été rétabli sur la terre.

Des années plus tard, il se rendait au Canada par bateau quand celui-ci s’arrêta dans la petite ville de Palmyra (État de New York). C’est alors qu’il sentit une force irrésistible le pousser à quitter le bateau. Ne sachant pas pourquoi il était là, il commença à parler avec les habitants de la ville. Il ne lui fallut pas longtemps pour entendre parler d’une « Bible d’or ». Il a dit qu’à ces deux mots « une force semblable à une décharge électrique [le] parcourut du sommet de la tête jusqu’à la pointe des pieds. »

Ses questions l’amenèrent chez les Smith où il parla avec les personnes présentes de la merveilleuse nouvelle du rétablissement de l’Évangile. Après y être resté deux jours et avoir reçu le témoignage de la vérité, Solomon reprit son voyage vers le Canada, emportant soixante-quatre pages non reliées du Livre de Mormon, qui venaient d’être imprimées. Partout où il allait, il enseignait aux gens, « les grands et les petits, les riches et les pauvres… qu’ils devaient se préparer à la grande œuvre de Dieu qui était sur le point de paraître2 ».

Une grande œuvre de Dieu

Depuis ce jour d’avril 1830, des millions de personnes ont découvert la véracité de l’Évangile rétabli et sont entrées dans les eaux du baptême. Je témoigne que cette « grande œuvre de Dieu » est sur la terre aujourd’hui. Je rends témoignage que le Seigneur veille sur son Église et qu’il la dirige par l’intermédiaire de son prophète, Thomas S. Monson. Vivre en ces derniers jours n’est pas une bénédiction ordinaire. C’est une époque glorieuse, prévue par les prophètes de jadis et sur laquelle veille une armée d’anges. Le Seigneur se souvient de son Église. Il se souvient aussi des personnes qui, comme Solomon Chamberlain, suivent les chuchotements du Saint-Esprit et se joignent à leurs frères et sœurs, partout dans le monde, pour promouvoir cette grande œuvre de Dieu.

Photo Matthew Reier prise lors du tournage de Joseph Smith : prophète du Rétablissement

Photo Matthew Reier ; illustrations Maryn Roos

Section des enfants