2010
L’Église dans le monde
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

L’Église dans le monde

Les Jeunes Filles libériennes étudient Mon Progrès personnel

Dans le cadre d’une conférence de district spéciale pour les Jeunes Filles en août 2009, les jeunes filles du Libéria (Afrique) se sont instruites mutuellement sur leur nature divine et sur le programme du Progrès personnel des Jeunes Filles, avec un coup de main de jeunes filles de l’autre côté du monde.

La formation et la préparation avaient commencé trois mois auparavant pour les jeunes filles qui vivent dans le district de Bushrod Island (Monrovia, Libéria) de la mission de Freetown (Sierra Leone). Le thème de la conférence était : « Princesse d’un jour, reine pour l’éternité. » Chaque branche du district devait présenter un atelier sur une qualité et faire un petit sketch pour en enseigner une autre en mettant l’accent sur la façon dont une fille de Dieu doit agir envers les autres et envers elle-même.

« Ces jeunes filles représentent l’avenir de l’Afrique, elles sont pionnières de ce glorieux Évangile dans leur pays » dit Belinda Wire, missionnaire à plein temps qui participait à la conférence aux côtés de Bill Wire, son mari.

Après les ateliers, les sketches et autres activités, les organisateurs ont remis aux jeunes filles des lettres de jeunes filles d’un autre pays qui leur parlaient de leur témoignage de l’Évangile et de leur progrès personnel.

Sœur Wire dit : « Des cœurs se sont unis d’un bout à l’autre du monde. Avec ces lettres en main, ces jeunes sœurs savaient que ces jeunes filles croyaient comme elles, lisaient les mêmes livres, suivaient les mêmes programmes, étaient guidées par le même prophète et étaient aimées par le même Dieu. »

La foi récompensée aux Galápagos

Bien qu’ils soient peu nombreux, les saints des îles Galápagos, situées au large des côtes équatoriennes dans l’Océan Pacifique, ont une foi forte. En septembre, ils ont assisté à l’achèvement de la première église construite sur leurs îles.

Le bâtiment loué dans lequel la branche des îles Galápagos tenait ses réunions, que les membres avaient surnommé « el Castillo Blanco », n’était pas assez grand pour que la réunion de Sainte-Cène ait lieu dans une seule pièce ce qui obligeait les membres à se répartir dans trois pièces à la fois.

Lorsque Floyd et Susan Baum, couple missionnaire d’âge mûr envoyé dans les îles, sont entrés pour la première fois dans le nouveau bâtiment, ils étaient émus aux larmes. « C’est absolument merveilleux, dit Floyd Baum. La construction est ce qui se fait de mieux. »

Emma Bastidas a évoqué le voyage en Équateur que sa famille et elle ont dû faire en 1985 pour se faire baptiser. Sa famille et elle ont vu la formation de la branche et elle a pleuré le jour où les missionnaires sont arrivés pour la première fois dans les îles.

« Aujourd’hui ils ont construit une église si proche que je peux m’y rendre à pied », dit sœur Bastidas.

Outre le fait qu’elle permet au petit groupe de saints de se réunir dans un lieu de culte, la nouvelle église a apporté d’autres bénédictions. Leonor Machua a découvert l’existence de la nouvelle église peu avant son départ pour un court séjour à Guayaquil (Équateur). Pendant son séjour dans le pays, elle a interrogé quelqu’un sur le nouveau bâtiment et sur la religion qu’il représentait. La personne a répondu à ses questions et lui a suggéré de rencontrer les missionnaires à son retour chez elle. Quelques jours plus tard, elle a croisé les missionnaires au coin d’une rue et a accepté de recevoir les enseignements. Sœur Machua, qui s’est fait baptiser juste après la session du dimanche après-midi de la conférence générale d’octobre 2009, a inauguré les fonts baptismaux de la nouvelle église.

L’Église est présente sur les îles depuis relativement peu de temps. Avant l’organisation officielle de la branche, les quatre familles membres se réunissaient dans la ville de Puerto Ayora sur l’île de Santa Cruz. En 1998, les dirigeants de l’Église ont organisé la branche au sein de la mission de Guayaquil sud (Équateur) et les membres ont commencé à se réunir sur l’île de San Cristobal avant de changer pour el Castillo Blanco.

Environ cent vingt membres assistent maintenant aux réunions chaque semaine dans le nouveau bâtiment de l’île de Santa Cruz.

Daniel Calapucha, président de la branche, rappelle que bien que la branche soit petite et éloignée du continent, les saints des îles Galápagos ont été bénis.

« Je ne me sens absolument pas isolé parce que nous sommes guidés par notre Père céleste », dit-il.

Des enfants colombiens visitent le temple

Quinze enfants de la Primaire de la paroisse de Fusagasuga, du pieu de Soacha (Colombie), ont passé une journée spéciale au temple de Bogota (Colombie) afin de découvrir l’importance du temple.

En novembre 2009, la présidence de la Primaire de paroisse a accompagné quinze enfants au temple. Ils ont eu l’occasion d’y rencontrer le président du temple, Jorge J. Escobar, et de lui poser des questions. On leur a appris pourquoi il leur fallait attendre d’avoir douze ans pour y entrer et faire l’oeuvre du temple, pourquoi la statue de l’ange Moroni, qui se dresse sur la flèche du temple, est représentée avec une trompette et pourquoi il est souvent orienté vers l’Est.

À la fin de l’activité, les enfants ont exprimé leurs sentiments au sujet de l’expérience.

Maria Fernanda Sanchez, secrétaire de la Primaire de paroisse, dit que l’expérience a été spirituelle. Elle dit : « Cela a été un jour spécial et inoubliable non seulement pour eux mais aussi pour nous, les dirigeantes de la Primaire. »

Jeunes filles libériennes et leurs dirigeantes réunies lors d’une conférence de district spéciale des Jeunes Filles sur Mon Progrès personnel.

Photo avec l’autorisation de Bill Wire