2010
Nous avons doublé le montant de notre offrande de jeûne
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Nous avons doublé le montant de notre offrande de jeûne

Brooke Mackay (Californie, États-Unis)

Un dimanche matin, à la réunion de Sainte-Cène, notre évêque a demandé aux membres de notre paroisse de donner une offrande de jeûne plus généreuse. Mon mari et moi étions jeunes mariés et nous avions du mal à joindre les deux bouts car il terminait ses études. Est-ce que ce n’était pas aux membres aisés de la paroisse d’augmenter leurs offrandes de jeûne ?

L’évêque a promis aux membres de la paroisse qu’ils verraient des miracles dans leur vie s’ils doublaient le montant de leurs offrandes de jeûne. Malgré mes inquiétudes, l’Esprit m’a confirmé que cette promesse était vraie.

La semaine suivante, j’ai écrit le chèque de notre offrande de jeûne en tremblant et j’en ai doublé le montant. « Nous allons mourir de faim », me suis-je dit en fermant l’enveloppe.

Quelques jours plus tard, alors que je montais dans ma voiture pour aller travailler, le voyant rouge de l’huile s’est allumé. J’ai ajouté de l’huile, mais elle s’est mise à couler du moteur aussi vite que je la versais. Quand j’ai appelé notre mécanicien, il m’a dit de venir tout de suite à son garage. Retenant mes larmes, je suis allée au garage distant de quelques kilomètres, et j’ai fait une prière silencieuse.

Le mécanicien m’a avertie que la réparation serait probablement coûteuse, mais qu’il fallait absolument la faire. Il m’a aussi fait remarquer qu’il était presque temps de changer la courroie de distribution de la voiture, autre dépense que nous ne pouvions nous permettre. J’ai laissé la voiture au garage et je suis allée travailler, anéantie.

Plus tard, quand le mécanicien m’a téléphoné, il était optimiste et enthousiaste. « Évidemment, ai-je pensé, il est sur le point de faire fortune sur notre dos. »

En fait, il m’appelait pour me raconter une histoire étonnante. Alors qu’il travaillait sur notre voiture, un ami s’était arrêté à son garage. Cet ami, qui travaillait pour un concessionnaire qui assurait l’entretien de la marque de ma voiture, avait demandé à notre mécanicien ce qu’il faisait. Quand celui-ci lui avait expliqué le problème, son ami lui avait dit : « Eh bien, tu sais qu’il y a un rappel pour ce problème. C’est couvert par le fabricant. »

Je n’arrivais pas à le croire ! Puis, notre mécanicien a expliqué que l’huile avait coulé sur tout le moteur et que le fabricant couvrirait aussi le remplacement de la courroie de distribution et des autres courroies !

J’ai pleuré de gratitude lorsque je me suis rendu compte de la bénédiction que le Seigneur nous accordait. J’étais bouleversée par son amour et honteuse de mon manque de foi.

Ma foi n’a pas été parfaite depuis cet incident d’il y a quelques années, mais je sais que le Seigneur est parfaitement au courant de nos besoins et de nos difficultés. Je sais qu’il nous aime et qu’il veut nous aider. Je sais aussi que notre Père céleste nous met à l’épreuve et qu’il ne répond pas toujours à nos prières aussi vite qu’il l’a fait à cette occasion.

Le plus important est que j’ai le témoignage des bénédictions que nous pouvons recevoir en payant une offrande de jeûne généreuse ainsi que des bénédictions que d’autres personnes peuvent recevoir grâce à notre générosité.

J’ai ajouté de l’huile, mais elle s’est mise à couler du moteur aussi vite que je la versais. Retenant mes larmes, je suis allée au garage.