2010
Bénédiction de la prêtrise de Lindsay
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

La Bénédiction de la prêtrise de Lindsay

« Tous ceux qui reçoivent cette prêtrise me reçoivent, dit le Seigneur » (D&A 84:53).

Lindsay regardait nerveusement autour d’elle dans la chambre d’hôpital. Elle savait que quelqu’un allait arriver pour l’emmener au bloc opératoire. Maman et papa étaient à côté du lit.

Quelques jours avant, la famille de Lindsay avait fait une soirée familiale spéciale. Maman avait fait une leçon sur les bénédictions de la prêtrise. Puis chaque membre de la famille avait raconté une bénédiction qui lui avait été donnée par le pouvoir de la prêtrise. Lindsay avait été apaisée et heureuse d’écouter leurs témoignages. Maman avait expliqué que la paix que Lindsay ressentait venait du Saint-Esprit qui lui disait que ce qu’elle entendait était vrai.

À la fin de la leçon, son frère aîné, qui détenait la Prêtrise de Melchisédek, avait déposé une goutte d’huile consacrée sur sa tête et avait fait une prière. Puis Papa avait donné une magnifique bénédiction. Il avait dit que notre Père céleste la connaissait et l’aimait, que les médecins seraient bénis dans leur travail et que l’opération se déroulerait bien. Il avait aussi promis à Lindsay qu’elle aurait un sentiment profond de réconfort et de paix qui remplacerait ses craintes.

Pendant qu’elle attendait à l’hôpital, Lindsay essayait d’être courageuse mais des larmes ont commencé à perler de ses yeux. Deux hommes en vêtements d’hôpital sont entrés dans sa chambre et ont dit que c’était l’heure de l’opération. Ils étaient gentils et ont essayé de lui remonter le moral mais elle avait toujours peur.

Dans son lit, elle a embrassé Maman et Papa. Puis l’un des hommes a relevé le montant du lit pour qu’elle ne tombe pas pendant qu’ils le poussaient dans le couloir. Quand elle s’est tournée pour voir ce qu’il faisait, elle a vu une bague d’argent qu’elle connaissait bien. Un sentiment chaleureux de paix lui a rempli le cœur quand elle a lu les lettres CLB. Elle a souri et ses craintes se sont dissipées. Elle savait que tout irait bien.

Illustrations Adam Koford