2010
Un témoignage du prophète
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Un témoignage du prophète

« Ce que moi, le Seigneur, ai dit, je l’ai dit… que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose » (D&A 1:38).

Elder Cecil O. Samuelson Jr.

Juste après mon baptême et ma confirmation, ma grand-mère m’a dit : « Tu as le Saint-Esprit maintenant et il est important que tu aies un témoignage du prophète. » Peu après, je suis allé à la conférence générale pour la première fois, celle d’octobre 1949.

Cela a été toute une aventure. J’ai passé la nuit chez mes grands-parents. Je me rappelle m’être levé très tôt le samedi matin et être allé en bus au centre de Salt Lake City avec ma grand-mère. Nous sommes allés à pied jusqu’à Temple Square et avons fait la queue pendant longtemps, très longtemps. Arrivés au Tabernacle, nous nous sommes assis dans le coin à l’arrière.

Juste avant la réunion, le silence s’est fait et tout le monde s’est levé. George Albert Smith (1870–1951) est alors entré. J’ai vu le président Smith et ses conseillers. Je n’ai jamais oublié ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai vu le prophète. Cela m’a fait une impression très, très particulière. J’ai su qu’il était le prophète du Seigneur.

Cela a été très important. Je ressens la même chose quand je vois le président actuel de l’Église. J’ai été Autorité générale avec trois présidents de l’Église et, quand le président fait son entrée, j’ai encore ce témoignage : « C’est lui le prophète. »

Vous n’êtes pas trop jeunes pour avoir le témoignage que le président de l’Église est le prophète du Seigneur. Si vous obtenez ce témoignage quand vous êtes jeunes, il vous soutiendra toute votre vie. Vous pouvez savoir que le Seigneur a réellement un prophète et que nous sommes bénis quand nous écoutons attentivement ses enseignements.

Illustration Dan Burr