Questions et réponses
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Questions et réponses

« J’ai peur que quelqu’un me propose de l’alcool ou de la drogue. Je n’aime pas dire non aux gens ou les mettre en colère contre moi. Comment puis-je être sûr de ne pas céder ? »

Décide à l’avance —dès maintenant— de dire non. Si tu cèdes, il sera beaucoup plus difficile de dire non plus tard. La plupart des gens te respecteront du fait que tu es fidèle à tes principes. Et il y aura probablement moins de risques qu’ils te demandent de faire comme eux à l’avenir.

Ne t’inquiète pas que les gens soient en colère contre toi. S’ils le font, c’est leur choix, mais ton choix à toi est de garder l’Esprit avec toi et de ne pas faire quelque chose que tu regretterais.

Cela te sera peut-être plus facile de dire non si tu as un ami de ton côté. Le soutien d’un ami peut t’aider à résister à un groupe.

Essaie aussi d’empêcher qu’une telle situation arrive. Choisis des amis qui ont les mêmes principes que toi et qui les respectent. Si, par exemple, tu vas à une fête, sache qui y assistera. N’y va pas si tu te sens mal à l’aise et inspiré de ne pas y aller.

Tiens promesse

Après mon baptême, je ne suis plus allée à des fêtes où l’on buvait de l’alcool et où l’on fumait. Un jour, mes amis m’ont dit : « Viens. Allons-y. Il n’y aura pas de problème. » Mais je leur ai dit non parce que j’avais promis de ne pas boire d’alcool, de ne pas fumer ni de prendre de la drogue. Ils ont compris parce qu’ils savaient que j’étais membre de l’Église et à quel point un engagement était important.

Nous devons plaire non à nos amis mais à notre Père céleste. Si nous tenons les promesses que nous lui avons faites lors de notre baptême, nous serons bénis.

Roxana C., dix-neuf ans (Lima, Pérou)

Prends l’engagement

J’avais très peur de laisser tomber mes amis. Mais je me suis dit que, si je cédais, je risquais de laisser tomber d’autres personnes. Ce qui a été le plus efficace pour moi ça a été de prendre la décision longtemps avant que la situation se présente. J’ai pris l’engagement de dire non à la drogue et à l’alcool. Une fois que j’ai eu dit non une ou deux fois, on m’a respecté davantage. Au bout de quelque temps, quand quelqu’un me redemandait si je voulais boire de l’alcool, l’un de mes amis disait : « Non, Calder ne boit pas. » Les choses ont été plus faciles pour moi une fois que mes amis se sont rendu compte que je ne boirais pas.

Frère Calder, vingt ans, mission de Pocatello (Idaho, États-Unis)

Trouve le courage de tenir bon

Cette année, quelqu’un m’a proposé de prendre de la drogue. Je ne voulais pas le blesser mais j’ai trouvé le courage de lui dire que cela ne m’intéressait pas. Je ne sais pas comment te dire à quel point je suis reconnaissante d’être fidèle à ce que je crois. Quelques semaines après, le garçon qui m’avait proposé de prendre de la drogue m’a dit qu’il avait été très impressionné que j’aie défendu mes convictions. Il m’a dit qu’il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui pouvait le faire et que cela demandait beaucoup de courage. Il a dit qu’il n’oublierait jamais ce qui s’était passé.

Par ton exemple, tu peux être une lumière pour les autres et avoir une bonne influence (voir Matthieu 5:16).

Mary T., seize ans, Arizona (États-Unis)

Sois constant et immuable

Les jeunes de ton âge te respecteront si tu dis non et si tu respectes tes principes. Entoure-toi d’amis qui ont les mêmes valeurs que toi. Ils te soutiendront pour que tu sois constant et immuable.

Lindy S., quinze ans (Utah, États-Unis)

Prends la décision maintenant

Si tu prends maintenant la décision de ne jamais accepter de consommer de la drogue ou de l’alcool, il sera ensuite beaucoup plus facile de ne pas en consommer. Tu ne seras pas obligé de réfléchir à deux fois à ce que tu vas répondre. Souvent, les gens respecteront ton choix et tu pourras avoir une expérience missionnaire en leur parlant de la Parole de Sagesse.

Chandler H., quatorze ans (Alabama, États-Unis)

Aie du courage

Moi aussi, j’ai eu cette expérience. J’ai prié notre Père céleste. J’ai lu les Écritures, j’ai médité à leur sujet et j’ai essayé de fortifier mon témoignage. Puis, quand je me suis trouvé dans ce genre de situation, j’ai dit : « Excusez-moi, mais je ne bois pas. » Je suis membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. » J’ai essayé d’aider les autres à comprendre mes principes. Au début, j’avais peur mais je me suis vite habitué à le faire et je continue de suivre les commandements de Dieu. J’ai triomphé de cette épreuve avec l’aide du Seigneur et il m’a accordé la confiance, la foi, la santé et des principes élevés. Dis non à tes amis avec confiance et courage. Quand tu ne transiges pas sur tes principes, tu peux émettre une grande lumière.

Lee, M., dix-sept ans (Séoul, Corée)