2009
Retour à la maison
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Retour à la maison

Suzanne Goble (Utah, États-Unis)

J’habitais loin de chez moi pour la première fois lorsque mes parents se sont séparés. C’était mon premier mois à l’université et, avec les changements de ma vie de famille, j’avais du mal à comprendre la signification du mot foyer. Lorsque mes parents ont divorcé et que ma famille a quitté la maison dans laquelle j’avais vécu pendant les dix-huit dernières années, je me suis sentie totalement perdue. Je savais que je n’étais pas sans foyer, mais c’est pourtant ce que je ressentais.

J’avais souvent entendu les gens décrire l’Église comme un « refuge contre la tempête » (D&A 115 : 6). L’institut est devenu pour moi ce refuge dans mon combat contre cette nouvelle tempête dans ma vie. Je me suis inscrite à l’institut et bien que je ne me souvienne pas des mots exacts qui ont été prononcés dans les leçons, je n’oublierai jamais la paix et le réconfort que j’ai ressentis en écoutant. J’ai commencé à découvrir l’amour que mon Père céleste a pour moi et j’ai fait bien mieux connaissance avec le meilleur conseiller que j’aie jamais trouvé : Jésus-Christ.

Je dois payer mes études universitaires, et c’est cependant à mes cours d’institut, qui sont mis gratuitement à ma disposition, que j’apprends les leçons les plus profitables. Je comprends maintenant que la définition du foyer n’est pas nécessairement la maison dans laquelle on grandit, mais que c’est un endroit où s’enseignent les leçons de la vieet où l’amour abonde. Grâce à ce que j’ai appris et à l’Esprit que j’ai ressenti, l’institut est devenu pour moi un nouveau foyer. C’est merveilleux d’avoir un endroit où je me sens aimée et bien accueillie.