2009
Pouvais-je abandonner mon passé ?
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Pouvais-je abandonner mon passé ?

Une attitude positive et joyeuse est indispensable aux personnes comme moi qui travaillent dans la vente. Pourtant, il y a plusieurs années j’étais découragée et je ne désirais parler avec personne. C’était particulièrement vrai un après-midi.

Mon visage a dû trahir mon esprit morose car un de mes collègues, avec lequel j’avais parlé à de nombreuses reprises, s’est enquis de ma situation. Je lui ai expliqué qu’après six ans de mariage, ma femme et moi avions divorsé. Ce mois marquait le sixième anniversaire de notre divorce si bien que j’étais maintenant divorcé depuis autant de temps que j’avais été marié. Mon esprit et mon cœur étaient troublés et mon âme était remplie de douleur et de tristesse. Je savais que je ratais beaucoup des expériences de mes enfants et cette prise de conscience était une torture permanente. La solitude me minait et je ne voyais ni solution – ni même d’espoir – à l’horizon. C’est le prix à payer pour mes erreurs, ai-je dit à mon collègue.

Membre d’une autre Église chrétienne, il m’a alors répondu :. « De quel prix parles-tu ? Jésus-Christ a payé le prix, si tu t’es réellement repenti de tes péchés. Ou ne te souviens-tu pas pourquoi il est venu sur la terre ? »

J’étais stupéfait par sa réponse et ses paroles m’ont laissé sans voix. Elles ont résonné en moi tout l’après-midi. Oui – même si je vivais avec les conséquences de mes erreurs, Jésus-Christ avait payé le prix. Pourquoi n’avais-je pas compris cela ? Je connaissais la doctrine, et je savais qu’elle était vraie. La prise de conscience que l’Expiation avait une influence sur ma vie m’a rempli d’une paix et d’un réconfort dont je me souviens encore aujourd’hui.

Les années ont passé depuis cette expérience au travail. J’ai appris que certaines conséquences de nos actes nous accompagnent toute notre vie. Beaucoup d’entre elles ont des répercussions sur la vie de nos êtres chers. La solitude n’a pas été facile mais elle m’a aidé à reconnaître mes faiblesses et à demander pardon à mon Père céleste et aux personnes qui ont été le plus affectées – mes enfants et leur mère.

Par rapport aux sentiments que j’ai éprouvés cet après-midi là, je peux dire que je ressens maintenant la paix et l’espérance. Je sais que Jésus-Christ a payé le prix et je n’en ai aucun doute car je me suis repenti. Il m’a soutenu pendant ces années d’épreuves. Bien que mes épreuves continuent, je sais que, si je me repens, me tourne vers le Seigneur et respecte les commandements, il continuera à me soutenir.