2009
Découvrir Dieu
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Découvrir Dieu

Quand j’avais presque dix-huit ans, j’ai pris l’avion pour une petite ville d’Alaska appelée Soldotna, pour aller y travailler pendant l’été. C’était la première fois que je vivais loin de chez moi. Mes parents avaient tout prévu pour que je travaille pour de bons amis à eux, les Wright, et pour que j’habite chez eux. Ils avaient un magasin d’alimentation. J’espérais gagner assez d’argent pour aller à l’université. J’espérais aussi rentrer chez moi avec la réponse à une question que j’avais souvent à l’esprit : Y a-t-il vraiment un Dieu ?

J’avais besoin de recevoir personnellement la réponse. Alors j’ai décidé de prier chaque soir et de demander à Dieu s’il existait. J’avais le sentiment que, si Dieu existait, il répondrait à ma prière. Si je ne recevais pas de réponse, je saurais alors qu’il n’existait pas. Cela me semblait simple.

Chez les Wright, je partageais la chambre de leur fille Lisa. Elle était revenue de l’université Brigham Young passer l’été chez elle et travailler au magasin d’alimentation avec moi. J’ai tout de suite admiré Lisa. Elle était belle, intelligente et confiante et elle abordait la vie avec enthousiasme. Cet été-là nous avons passé presque chaque heure et chaque journée ensemble.

J’aimais beaucoup écouter Lisa me parler de la vie à l’université. Sa vie semblait agréable et très indépendante. Lisa avait organisé et équilibré sa vie, avec les bonnes priorités fermement en place.

Mon admiration pour Lisa a encore grandi quand je l’ai vu lire les Écritures quotidiennement et prier matin et soir. J’aurais voulu demander à Lisa comment elle avait acquis sa foi en Dieu mais j’avais honte de mon manque de foi. Je me revois étendue sur mon lit, me demandant ce que Lisa disait à Dieu dans ses prières.

Chaque soir je m’agenouillais près de mon lit et je faisais une prière rapide, demandant à Dieu s’il était là. Mais je n’ai rien ressenti de particulier ni de spirituel. Je n’ai pas entendu de voix. J’avais toujours la même interrogation. J’ai fait cette même prière tous les soirs pendant deux mois. Découragée, je sentais grandir mes doutes sur Dieu.

Un soir, alors que mon foyer me manquait particulièrement, mes yeux se sont remplis de larmes. J’avais désespérément besoin d’être près de ma famille, de mes amis et d’être chez moi. Il fallait que je parle à quelqu’un qui me comprenait et qui m’aimait ; je me suis agenouillée. J’ai commencé par dire : « Dieu, j’ai vraiment besoin de toi tout de suite. » Puis, dans les minutes qui ont suivi, j’ai exprimé mes véritables sentiments à mon Père céleste. Je lui ai tout dit. Je lui ai parlé comme si je croyais qu’il était là.

Une chaleur m’a envahie. J’ai commencé à avoir l’impression que notre Père céleste était descendu et m’avait prise dans ses bras. Je n’étais plus seule. J’étais entourée d’amour et de paix. Je savais qu’il y avait un Dieu.

Je me suis demandé pourquoi la réponse à ma prière avait mis plus de deux mois à venir. Jérémie 29:13 m’a donné la réponse : « Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. »

J’ai finalement reçu une réponse à ma prière quand j’y ai mis tout mon cœur. J’ai mis ma foi en l’existence de Dieu. J’ai adressé mes paroles et mes larmes au plus haut des cieux.

Cette soirée a changé ma vie. J’ai fait une mission et je me suis mariée au temple. Ma foi en l’existence de Dieu continue de grandir.

Je repense souvent à cet été en Alaska. Sans l’exemple de Lisa, je n’aurais peut-être pas persévéré à prier pendant deux mois. J’aurais peut-être abandonné et je n’aurais jamais découvert l’amour de mon Père céleste. Je serai éternellement reconnaissante à Lisa et de son exemple. Elle m’a aidée à connaître Dieu et à ressentir son amour.

Illustration Julie Rogers