2007
Il n’est jamais trop tard
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Il n’est jamais trop tard

Alors que j’étais missionnaire à plein temps dans mon pays, l’Équateur, j’ai eu un jour le sentiment clair que quelqu’un de bien particulier nous attendait : une personne qui accepterait l’Évangile.

Tandis que ma collègue et moi marchions, nous sommes arrivées à une humble maison. Une dame âgée, de quatre-vingts ans peut-être, m’a souri tendrement. Je lui ai souri à mon tour. J’étais prête à continuer de marcher mais cette dame avait l’air si contente de nous voir. Quelque chose m’a dit de m’arrêter net.

Dans cette petite ville, beaucoup de gens étaient analphabètes ; je lui ai donc demandé si elle savait lire. Elle m’a répondu oui avec enthousiasme. Soudain, j’ai ressenti une grande émotion. J’ai eu le sentiment que c’était elle la personne que le Seigneur voulait que nous instruisions. J’ai tiré un Livre de Mormon de mon sac et je le lui ai montré. J’ai été surprise quand elle a commencé à lire la première page à voix haute sans avoir besoin de lunettes. Je lui ai demandé si elle aimerait avoir ce livre et elle m’a encore répondu oui. Le bonheur se lisait dans ses yeux fatigués, des yeux qui avaient longtemps recherché une vie meilleure.

Nous avons commencé à lui enseigner l’Évangile et l’Esprit lui a rendu témoignage de sa véracité. Mon cœur était rempli de sentiments les plus tendres.

À la fin de notre leçon, nous lui avons montré le chapitre 11 de 3 Néphi, qui raconte la visite de Jésus-Christ en Amérique. Elle a promis de le lire. Elle a elle-même marqué la page et a embrassé le livre. Son visage rayonnait d’une joie inexprimable.

Nous sommes retournées voir notre nouvelle amie de l’Église plusieurs fois et nous avons été ravies de découvrir qu’elle lisait tout ce que nous lui donnions à lire. Une fois ses tâches quotidiennes accomplies, elle lisait le Livre de Mormon jusque tard dans la nuit. Elle a également commencé à aller à l’église même s’il lui fallait deux heures pour marcher lentement jusque là. Ses sentiments pour le Livre de Mormon et Jésus-Christ ont grandi rapidement et fortement. Après avoir reçu toutes les leçons missionnaires, elle a voulu se faire baptiser et payer la dîme.

Quelles grandes bénédictions a reçues cette femme adorable ! Son cœur était prêt à suivre le Seigneur et son Esprit nous a guidées vers elle. Elle nous a donné des leçons d’amour, de courage, de sacrifice, de joie et d’obéissance. Mais par-dessus tout, elle nous a appris qu’il n’est jamais trop tard pour changer.