2007
Édification du foyer, de la famille et de la personne Activités
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Édification du foyer, de la famille et de la personne Activités

Les activités d’édification du foyer, de la famille et de la personne sont moins structurées que les réunions trimestrielles. Elles peuvent être organisées par des spécialistes sous la direction de la présidence. Au début, le concept d’activités paraissait difficile pour certaines dirigeantes. Mais en évaluant les besoins des sœurs, en tenant conseil avec les dirigeants de la prêtrise et en priant pour être inspirées, elles ont trouvé de bonnes idées et ont pris confiance. Certaines de ces idées qui ont connu le succès incluent d’apprendre à faire des petites réparations à la maison, d’amener le déjeuner à des sœurs restant confinées chez elles, mais incluent également l’organisation de réunions pour améliorer le mariage, de groupes d’étude faisant appel à Prêchez mon Évangile, et de groupes de soutien pour les sœurs ayant des problèmes de stérilité.

« Je me demandais comment ce nouveau programme allait réunir les sœurs si nous nous rencontrions en plus petit comité, mais j’avais le désir d’essayer », écrit Richelle Pearce, de la paroisse de Shadowbrook, du pieu de Kaysville sud, en Utah. « Je faisais du pain plusieurs fois par semaine ; alors, après avoir pris les dispositions appropriées, les dirigeantes de la Société de Secours ont invité toutes les personnes que cela intéressait à venir chez moi pour une activité.

« Le jeudi suivant, cinq sœurs se sont présentées à ma porte. Elles étaient toutes de situations différentes : une jeune mère, une mère qui travaille, une sœur âgée et deux avec une famille nombreuse comme la mienne. Ce qui s’est produit au cours des deux heures qui ont suivi témoigne pour moi de l’inspiration de ce programme. Les sœurs n’ont pas seulement appris à moudre du blé et à faire du pain, mais elles ont aussi parlé, ri, échangé des idées et établi de véritables liens. Quand elles sont parties avec leur pain et leur farine de blé, j’ai eu la conviction que ce programme pouvait unir à merveille les sœurs. »

Au Nigeria, l’apprentissage de la fabrication du pain, savoir-faire utile, a eu d’autres effets. Une sœur de la branche de Ikot Ekpene, dans la mission de Uyo, au Nigeria, dit que les activités d’édification ont changé sa vie. Elle explique qu’après son baptême et sa confirmation, elle avait arrêté d’aller à l’Église. Puis une sœur de la Société de Secours l’a invitée à une activité d’édification où on lui a appris à faire du savon, produit difficile à trouver dans le village éloigné où elle vivait. Lors d’une autre activité, elle a appris à faire du pain de grande qualité, qui n’est pas disponible près de chez elle. Elle est restée enthousiaste car les sœurs se rassemblent régulièrement pour faire du pain pour leur famille et pour la Sainte-Cène, le dimanche.

Au Mexique, des sœurs intéressées ont appris à couper les cheveux. Cela a permis à beaucoup d’économiser de l’argent et a aidé leur famille financièrement.

Dans une paroisse de jeunes adultes célibataires, les dirigeantes de la Société de Secours ont demandé au président du collège des anciens d’enseigner aux sœurs de la Société de Secours à changer un pneu crevé et à vérifier l’huile de leur voiture. Non seulement cela a contribué à l’autonomie des sœurs mais cela a également donné l’occasion à ces jeunes membres célibataires de faire mieux connaissance.

Comment les directives de l’édification du foyer, de la famille et de la personne sont-elles reçues par les sœurs de la Société de Secours ? Dans de nombreuses régions, elles sont accueillies avec foi, enthousiasme et créativité. Avec le temps, ce programme inspiré continuera de grandir et d’être une bénédiction dans la vie d’un nombre encore plus grand de sœurs de la Société de Secours, de tout âge, dans le monde entier.