Protège-moi sur le chemin
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Protège-moi sur le chemin

«S’il vous plaît, restez calme, madame, mais votre fils a été renversé par une voiture sur le chemin de l’école. »

Les paroles de la jeune femme sont parvenues à mes oreilles avec l’intensité d’une bombe. Sans prendre le temps de réfléchir, j’ai lâché le téléphone, attrapé ma petite fille qui dormait et couru vers l’école. Je pleurais et je priais.

En quelques minutes j’étais à l’école. J’ai trouvé Abraham, cinq ans, assis dans sa classe, paraissant tout à fait sain et sauf, qui m’a dit qu’il avait été renversé par une voiture. Je l’ai examiné, et bien qu’il n’ait apparemment aucune trace de l’accident, nous l’avons emmené à l’hôpital.

Lorsque nous sommes arrivés aux urgences, j’ai vu un homme, la tête penchée, qui sanglotait. Quelqu’un a dû lui dire qui j’étais parce que, pendant que les médecins examinaient mon fils, cet homme affolé s’est approché nerveusement de moi et m’a dit : « C’est moi qui ait renversé votre fils. Je paierai tous les frais. »

Il a commencé à me raconter exactement ce qui s’était passé. Il traversait en voiture un carrefour dont les feux ne fonctionnaient pas et il n’avait pas vu le garçon traverser la rue devant le bus à l’arrêt. Il n’avait remarqué l’enfant qu’après l’avoir renversé avec sa voiture. Il a dit qu’au moment du choc il avait eu l’impression de heurter un mur de briques. Sa voiture était irréparable et ses passagers étaient blessés. Il m’a dit qu’il avait fermé les yeux et pensé au petit enfant étendu sur la rue.

Dans son désespoir en revivant l’accident, il n’avait même pas remarqué que mon fils courait et sautait dans les couloirs Tout à coup, il s’est arrêté de parler, et a commencé à suivre du regard les sauts d’Abraham. Il s’est écrié : « C’est lui. C’est lui ! C’est un miracle ! » Il m’a regardé en disant : « Je ne crois pas en Dieu, mais je vais vous dire une chose. J’ai heurté quelque chose de très dur et très résistant. Si vous êtes croyante, soyez reconnaissante, parce qu’une armée d’anges a protégé votre petit garçon aujourd’hui. »

À ce moment-là je me suis souvenue de la prière d’Abraham ce matin-là. Il avait l’habitude de faire des prières très longues, exprimant sa gratitude pour tout depuis les mem-bres de notre famille éloignée jusqu’aux plats sur la table. Mais ce jour-là, il avait été très bref et avait simplement dit : « Père céleste, protège-moi sur le chemin de l’école. »

Par la suite, nous sommes allés sur le lieu de l’accident, et j’ai pu constater l’ampleur des dégâts sur la voiture de cet homme. Une roue était sortie de son axe, une porte enfoncée et le pare-chocs complètement écrasé. Mais mon petit Abraham n’avait qu’une égratignure au coude. Je sais que toutes les prières n’ont pas de réponse aussi rapide et aussi spectaculaire, mais Abraham est la preuve vivante de l’amour et du pouvoir de Dieu.

Gloria Olave est membre de la première branche (espagnole) de Paterson, district de Paterson (New Jersey, États-Unis).