Conseils d’un prophète
Embrassez l’avenir avec foi
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Embrassez l’avenir avec foi

L’avenir sera glorieux pour les personnes qui se préparent et qui continuent de se préparer pour être des instruments entre les mains du Seigneur.

Cette soirée a été inoubliable. Mes chères sœurs, c’est un honneur d’être avec vous. J’ai pensé si souvent à vous ces derniers mois. Vous êtes plus de huit millions. Vous avez non seulement la force numérique, mais aussi le pouvoir spirituel de changer le monde. C’est précisément ce que je vous ai vues faire pendant cette pandémie.

Certaines d’entre vous se sont soudain retrouvées à la recherche de provisions rares ou d’un nouvel emploi. Nombre d’entre vous ont fait l’école à des enfants et veillé sur des voisins. Certaines ont accueilli des missionnaires rentrés plus tôt que prévu, d’autres ont transformé leur maison en centre de formation des missionnaires. Vous avez utilisé la technologie pour communiquer avec votre famille et vos amis, pour veiller sur les personnes qui se sentaient isolées et pour étudier en groupe le programme Viens et suis-moi. Vous avez trouvé de nouvelles manières de faire du sabbat un délice. Et vous avez confectionné des millions de masques de protection !

Je pense avec une compassion et un amour sincères aux nombreuses femmes du monde entier qui ont perdu des êtres chers. Nous pleurons avec vous. Et nous prions pour vous. Nous remercions toutes les personnes qui travaillent sans relâche pour protéger la santé d’autrui et nous prions pour elles.

Vous, jeunes filles, avez également été remarquables. Tandis que la discorde inondait les réseaux sociaux, nombre d’entre vous ont trouvé des moyens d’encourager d’autres personnes et de répandre la lumière de notre Sauveur.

Sœurs, vous avez toutes été absolument héroïques ! Je m’émerveille de votre force et de votre foi. Vous avez montré que dans des situations difficiles, vous persévérez courageusement. Je vous aime et je vous assure que le Seigneur vous aime et qu’il voit le travail formidable que vous accomplissez. Merci ! Une fois de plus, vous prouvez que vous êtes littéralement l’espoir d’Israël !

Vous concrétisez les espoirs que le président Hinckley plaçait en vous lorsqu’il a présenté « La famille : Déclaration au monde », il y a vingt-cinq ans lors de la réunion générale de la Société de Secours en septembre 19951. Le fait qu’il ait choisi de présenter cette importante déclaration lors de la réunion des sœurs de l’Église est significatif. Le Président Hinckley soulignait ainsi l’influence irremplaçable des femmes dans le plan du Seigneur.

J’aimerais beaucoup savoir ce que vous avez appris cette année. Vous êtes-vous rapprochées du Seigneur ou vous sentez-vous plus éloignées de lui ? Que ressentez-vous en pensant à l’avenir, à la lumière des événements actuels ?

Certes, le Seigneur a parlé de notre époque en des termes préoccupants. Il a averti qu’à notre époque, « le cœur des hommes leur [manquerait2] » et que même les élus risqueraient d’être trompés3. Il a dit à Joseph Smith, le prophète, que « la paix [serait] enlevée de la terre4 » et que des calamités s’abattraient sur l’humanité5.

Pourtant, le Seigneur a également fait savoir à quel point cette dispensation est remarquable. Il a dit à Joseph Smith, le prophète, que « l’œuvre […] [de] ces derniers jours est d’une grande ampleur […]. [que] ses gloires sont indescriptibles et sa grandeur inégalable6. »

Je conçois que le terme grandeur n’est peut-être pas celui que vous choisiriez pour décrire ces derniers mois ! Quelle attitude adopter face aux prophéties à la fois inquiétantes et glorieuses concernant notre époque ? Le Seigneur a répondu à cette question avec une assurance simple mais étonnante : « Si vous êtes préparés, vous ne craindrez pas7. »

Quelle promesse ! Elle peut littéralement changer la façon dont nous envisageons notre avenir. J’ai récemment entendu une femme au témoignage profond admettre que la pandémie, conjuguée à un tremblement de terre dans la vallée du lac Salé, lui avait fait prendre conscience qu’elle n’était pas aussi préparée qu’elle le pensait. Quand je lui ai demandé si elle faisait référence à ses réserves de nourriture ou à son témoignage, elle a souri et a répondu : « Oui ! »

Si notre préparation est la clé pour aborder cette dispensation et l’avenir avec foi, quelle est la meilleure façon de nous préparer ?

Depuis des décennies, les prophètes du Seigneur nous exhortent à faire des réserves de nourriture, d’eau et d’argent en cas de besoin. La pandémie actuelle a réaffirmé la sagesse de ce conseil. Je vous exhorte à faire ce qui est nécessaire pour vous préparer temporellement. Mais je suis encore plus préoccupé par votre préparation spirituelle et émotionnelle.

À cet égard, il y a beaucoup à apprendre du capitaine Moroni. Il commandait les armées néphites et a affronté des forces adverses qui étaient plus puissantes, plus nombreuses et plus méchantes que les siennes. Il a alors préparé son peuple de trois manières essentielles.

Premièrement, il l’a aidé à édifier des lieux où il serait à l’abri, qu’il a appelés « lieux de sécurité8 ». Deuxièmement, il a préparé « l’esprit du peuple à être fidèle au Seigneur9 ». Et, troisièmement, il n’a jamais cessé de préparer son peuple, physiquement et spirituellement10. Examinons ces trois principes.

Premier principe : édifier des lieux de sécurité.

Moroni a fortifié chaque ville néphite au moyen de talus, de forts et de murs11. Quand les Lamanites sont venus les combattre, ils « [ont été] extrêmement étonnés » de la sagesse avec laquelle les Néphites avaient préparé leurs lieux de sécurité12.

De même, quand la tourmente fait rage autour de nous, nous devons édifier des lieux où nous serons en sécurité, à la fois physiquement et spirituellement. Quand votre foyer devient un sanctuaire personnel de foi, où réside l’Esprit, il devient votre première ligne de défense.

De même, les pieux de Sion sont des refuges contre la tempête13 parce qu’ils sont dirigés par des personnes qui détiennent les clés de la prêtrise et exercent son autorité. Si vous continuez de suivre les conseils des personnes que le Seigneur a autorisées à vous guider, vous vous sentirez plus en sécurité.

Le temple, la maison du Seigneur, est un lieu de sécurité unique. En ce lieu, vous, sœurs, êtes dotées du pouvoir de la prêtrise en vertu des alliances sacrées de la prêtrise que vous contractez14. En ce lieu, les membres de votre famille sont scellés pour l’éternité. Même cette année, où l’accès à nos temples a été sérieusement limité, votre dotation vous a accordé un accès constant au pouvoir de Dieu dans la mesure où vous avez respecté vos alliances avec lui.

En fait, les lieux de sécurité sont partout où vous pouvez sentir la présence du Saint-Esprit et être guidées par lui15. Quand le Saint-Esprit est avec vous, vous pouvez enseigner la vérité, même quand elle est contraire à l’opinion dominante. Et vous pouvez méditer sur des questions sincères concernant l’Évangile dans un cadre propice à la révélation.

Je vous invite, mes chères sœurs, à édifier un foyer qui soit un lieu de sécurité. Et je vous renouvelle mon invitation à approfondir votre compréhension du pouvoir de la prêtrise, et des alliances et des bénédictions du temple. Le fait d’avoir des lieux de sécurité où vous pouvez vous mettre à l’abri vous aidera à embrasser l’avenir avec foi.

Deuxième principe : préparez votre esprit à être fidèle à Dieu.

Nous avons entrepris un projet important ayant pour but de prolonger la durée de vie et d’augmenter la capacité du temple de Salt Lake City.

Certains se sont interrogés sur la nécessité d’une entreprise aussi extraordinaire. Néanmoins, quand la vallée du lac Salé a subi un tremblement de terre de magnitude 5.7 plus tôt dans l’année, ce temple a tremblé suffisamment fort pour que la trompette de la statue de l’ange Moroni en tombe16.

De même que les fondations physiques du temple de Salt Lake City doivent être suffisamment solides pour résister aux catastrophes naturelles, nos fondations spirituelles doivent, elles aussi, être fortes. Alors, quand, au sens figuré, des tremblements de terre secouent notre vie, nous pouvons rester « constants et immuables » parce que nous avons la foi17.

Le Seigneur nous a enseigné comment accroître notre foi en recherchant « la connaissance par l’étude et aussi par la foi18 ». Nous fortifions notre foi en Jésus-Christ en nous efforçant de respecter ses commandements et de « nous souvenir toujours de lui19 ». En outre, notre foi augmente chaque fois que nous exerçons notre foi en lui. C’est ce que signifie apprendre par la foi.

Par exemple, chaque fois que nous faisons preuve de foi en obéissant aux lois de Dieu, même quand l’opinion générale nous rabaisse, ou chaque fois que nous refusons des divertissements ou des idéologies qui glorifient la rupture des alliances, nous exerçons notre foi, ce qui en retour la fait grandir.

En outre, peu de choses renforcent davantage la foi qu’une immersion régulière dans le Livre de Mormon. Aucun autre livre ne témoigne de Jésus-Christ avec une telle puissance et une telle clarté. Ses prophètes, inspirés par le Seigneur, ont vu notre époque et ont choisi la doctrine et les vérités qui nous aideront le plus. Le Livre de Mormon est notre guide de survie des derniers jours.

Bien sûr, notre garantie de sécurité ultime est de nous attacher au joug de notre Père céleste et de Jésus-Christ ! Sans Dieu, la vie est angoissante. Avec lui, elle est remplie de paix. Cela tient au fait que Dieu accorde des bénédictions spirituelles aux fidèles. Recevoir la révélation personnelle est l’une des plus grandes de ces bénédictions.

Le Seigneur a promis que, si nous le demandons, nous pourrons recevoir « révélation sur révélation20 ». Je vous promets que, si vous augmentez votre capacité de recevoir la révélation, le Seigneur vous bénira en vous accordant davantage de conseils pour votre vie et les dons de l’Esprit en abondance.

Troisième principe : ne cessez jamais de vous préparer.

Même lorsque les choses allaient bien, le capitaine Moroni a continué de préparer son peuple. Il n’a jamais cessé. Il n’est jamais devenu trop sûr de lui.

L’adversaire n’arrête jamais d’attaquer. Nous ne devons donc jamais arrêter de nous préparer ! Plus nous sommes autonomes, temporellement, émotionnellement et spirituellement, plus nous sommes préparés à contrecarrer les assauts incessants de Satan.

Chères sœurs, vous avez un talent pour édifier des lieux de sécurité pour vous et vos êtres chers. En outre, vous avez reçu un don divin qui vous permet d’édifier la foi d’autrui de manière convaincante21. Et vous ne vous arrêtez jamais. Vous l’avez démontré une fois de plus cette année.

Je vous en prie, continuez ! Vous obtiendrez pendant des générations les récompenses de la vigilance avec laquelle vous protégez votre foyer et insufflez la foi dans le cœur de vos proches.

Mes chères sœurs, il y a tant à attendre de l’avenir ! Le Seigneur vous a placées ici et maintenant parce qu’il savait que vous aviez la capacité de triompher des difficultés de la dernière partie de ces derniers jours. Il savait que vous mesureriez la grandeur de son œuvre et que vous seriez désireuses de participer à sa réalisation.

Je ne dis pas que les jours à venir seront faciles, mais je vous promets que l’avenir sera glorieux pour les personnes qui sont préparées et qui continuent de se préparer à être des instruments entre les mains du Seigneur.

Mes chères sœurs, ne nous bornons pas à supporter la période actuelle. Embrassons l’avenir avec foi ! Les périodes de turbulence sont des occasions de nous épanouir spirituellement. Notre influence peut avoir beaucoup plus d’effets pendant ce genre de période que pendant les périodes plus calmes.

Je vous fais la promesse que, si nous édifions des lieux de sécurité, préparons notre esprit à être fidèle à Dieu et ne cessons jamais de nous préparer, Dieu nous bénira. Il nous « délivr[era] ; oui, au point qu’il apais[era] notre âme, et nous accord[era] une grande foi, […] et nous [fera] espérer obtenir notre délivrance en lui22 ».

Si vous vous préparez à embrasser l’avenir avec foi, ces bénédictions seront vôtres. Je vous en rends témoignage avec l’expression de mon amour pour vous et de ma confiance en vous. Au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.