Conseils d’un prophète
Le pouvoir expiatoire de Jésus-Christ
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Le pouvoir expiatoire de Jésus-Christ

En allant à Jésus-Christ en exerçant notre foi en lui, en se repentant et en contractant des alliances, ce qui est brisé, qu’elle qu’en soit la cause, peut être guéri.

Depuis le début de l’année, nous avons fait face à beaucoup d’événements inattendus. Les pertes humaines et de revenus causées par la pandémie ont gravement nuit à la population et à l’économie de la planète.

Des tremblements de terre, des incendies et des inondations dans différentes régions du monde, ainsi que d’autres catastrophes dues aux intempéries ont fait que beaucoup de gens se sont sentis impuissants, désespérés et effondrés, se demandant si leur vie reviendra un jour à la normale.

Je vais vous raconter une expérience personnelle sur ce qui est brisé.

Quand nos enfants étaient petits, ils ont eu envie de prendre des cours de piano. Mon mari, Rudy, et moi étions d’accord pour leur en donner la possibilité, mais nous n’avions pas de piano. Nous n’avions pas les moyens d’en acheter un neuf. Rudy a donc commencé à en chercher un d’occasion.

Cette année-là, à Noël, il nous a fait à tous la surprise d’un piano et, au fil des ans, nos enfants ont appris à jouer.

Quand nos fils ont grandi et quitté le foyer, le vieux piano ne faisait que prendre la poussière, alors nous l’avons vendu. Quelques années plus tard, nous avions fait quelques économies. Un jour, Rudy a dit : « Je pense qu’il est temps d’acheter un nouveau piano. »

J’ai demandé : « Pourquoi acheter un piano alors que ni toi ni moi n’en jouons ? »

Il a répondu : « Ah, mais nous pouvons acheter un piano qui joue tout seul ! À l’aide d’un iPad, tu peux le programmer pour jouer plus de 4 000 morceaux, dont des cantiques, des chants du Chœur du Tabernacle, tous les chants de la Primaire et bien d’autres ! »

Rudy est un excellent vendeur, c’est le moins que l’on puisse dire.

Nous avons acheté un beau piano numérique neuf et, quelques jours plus tard, deux hommes grands et forts l’ont livré chez nous.

Je leur ai montré où je voulais l’installer et je me suis retirée.

C’était un piano quart de queue lourd et, pour qu’il passe la porte, ils ont démonté les pieds, l’ont basculé sur la tranche et posé sur le chariot qu’ils avaient apporté.

Notre maison était située au sommet d’une pente douce et, malheureusement, il avait neigé plus tôt dans la journée, si bien que le sol était mouillé et recouvert de neige fondue. Vous devinez la suite ?

Pendant qu’ils remontaient la pente avec le piano, celui-ci a glissé et j’ai entendu un grand fracas. Le piano était tombé du chariot et avait heurté le sol si fort qu’il avait fait un grand trou dans notre pelouse.

J’ai dit : « Oh là là là ! Est-ce que ça va ? »

Heureusement, les deux hommes n’avaient rien.

Ils se regardaient, les yeux écarquillés, puis se sont tournés vers moi et m’ont dit : « Nous sommes vraiment désolés. Nous allons le rapporter au magasin et demander au responsable de vous téléphoner. »

Peu après, le responsable a appelé Rudy pour convenir de la livraison d’un nouveau piano. Rudy est gentil et indulgent. Il lui a dit que ça irait s’ils réparaient les dégâts et rapportaient le même piano, mais l’homme a insisté sur le fait que nous en recevrions un tout neuf.

Rudy a répondu : « Ça ne peut pas être aussi grave. Réparez-le et rapportez-le nous. »

Le responsable a expliqué : « Le bois est cassé et une fois que le bois est cassé, le son n’est plus jamais le même. Vous aurez un nouveau piano. »

Sœurs et frères, ne sommes-nous pas tous comme ce piano, un peu cassés, fendus et abîmés, avec le sentiment de ne plus pouvoir être comme avant ? Cependant, en allant à Jésus-Christ en exerçant notre foi en lui, en se repentant et en contractant des alliances, ce qui est brisé, quelle qu’en soit la cause, peut être guéri. Ce processus, qui permet au pouvoir guérisseur du Sauveur d’agir dans notre vie, ne se contente pas de rétablir qui nous étions auparavant, mais nous rend bien meilleur. Je sais que grâce à Jésus-Christ, notre Sauveur, nous pouvons être réparés, guéris, remplir notre but et, comme un piano tout neuf, offrir une belle sonorité.

Le président Nelson a enseigné : « Lorsque des épreuves difficiles surviennent dans notre vie, il est temps d’approfondir notre foi en Dieu, de travailler dur et de servir autrui. Alors, il guérira notre cœur brisé. Il nous accordera sa paix et son réconfort. Ces grands dons ne seront pas détruits, même par la mort1. »

Jésus a dit :

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

« Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

« Car mon joug est doux et mon fardeau léger » (Matthieu 11:28-30).

Pour aller à Jésus-Christ et guérir ce qui est brisé, nous devons avoir foi en lui. « Avoir foi en Jésus-Christ signifie se reposer entièrement sur lui : faire confiance à son pouvoir […] et à son amour infinis. Cela implique de croire en ses enseignements. Cela signifie croire que, bien que nous ne comprenions pas toutes choses, lui les comprend. Parce qu’il a ressenti toutes nos douleurs, nos afflictions et nos infirmités, il sait comment nous aider à surmonter nos difficultés quotidiennes2. »

Lorsque nous allons à lui, « nous pouvons être remplis de joie, de paix et de consolation. Tout ce qui est [difficile et éprouvant] dans la vie peut être réparé par l’expiation de Jésus-Christ3. » Il nous a donné le conseil suivant : « Tournez-vous vers moi dans chacune de vos pensées, ne doutez pas, ne craignez pas » (Doctrines et Alliances 6:36).

Dans le Livre de Mormon, quand Alma et son peuple étaient sur le point d’être écrasés sous le poids des fardeaux placés sur eux, le peuple l’a imploré pour être secouru. Le Seigneur n’a pas ôté leurs fardeaux, mais il leur a promis :

« Et j’allégerai aussi les fardeaux qui sont mis sur vos épaules, de sorte que vous ne pourrez plus les sentir sur votre dos pendant que vous êtes en servitude ; et cela, je le ferai pour que vous soyez plus tard témoins pour moi, et que vous sachiez avec certitude que moi, le Seigneur Dieu, j’interviens effectivement en faveur de mon peuple dans ses afflictions.

« Et alors, il arriva que les fardeaux qui étaient imposés à Alma et à ses frères furent rendus légers ; oui, le Seigneur les fortifia de sorte qu’ils purent supporter leurs fardeaux avec facilité, et ils se soumirent de bon cœur et avec patience à toute la volonté du Seigneur » (Mosiah 24:14-15).

Concernant la capacité du Sauveur de guérir et d’alléger les fardeaux, Tad R. Callister a enseigné :

« L’une des bénédictions de l’Expiation est que nous pouvons bénéficier du pouvoir guérisseur du Sauveur. À maintes reprises, Ésaïe a parlé du pouvoir guérisseur et apaisant du Seigneur. Il a témoigné que le Sauveur était ‘Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur’ (Ésaïe 25:4). À ceux qui sont dans la tristesse, Ésaïe a déclaré que le Sauveur possédait le pouvoir de ‘consoler tous les affligés’ (Ésaïe 61:2) et ‘[d’essuyer] les larmes de tous les visages’ (Ésaïe 25:8 ; voir aussi Apocalypse 7:17), de ‘ranimer les esprits humiliés’ (Ésaïe 57:15) et de ‘guérir ceux qui ont le cœur brisé’ (Ésaïe 61:1 ; voir aussi Luc 4:18 ; Psaumes 147:3). Son pouvoir guérisseur est si complet qu’il peut ‘donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu’ (Ésaïe 61:3).

« Que d’espérance jaillit de ces promesses ! […] Son Esprit guérit, raffine, réconforte, insuffle une nouvelle vie dans les cœurs désespérés. Il a le pouvoir de transformer tout ce qui est laid, malveillant et sans valeur dans la vie en quelque chose d’une splendeur sublime et glorieuse. Il a le pouvoir de transformer les cendres de la mortalité en beautés de l’éternité4. »

Je témoigne que Jésus-Christ nous aime, il est notre Sauveur, notre Rédempteur, le Maître-guérisseur et notre ami fidèle. Si nous nous tournons vers lui, il nous guérira et nous sanctifiera. Je témoigne que cette Église est la sienne et qu’il se prépare à revenir pour régner sur cette Terre en puissance et en gloire. Au nom de Jésus-Christ. Amen.