Attirer le pouvoir de Jésus-Christ dans notre vie
    Notes de bas de page

    Attirer le pouvoir de Jésus-Christ dans notre vie

    « L’Évangile de Jésus-Christ est rempli de son pouvoir, qui est à la disposition de chaque fille ou fils de Dieu qui le recherche sincèrement. »

    Mes chers frères et sœurs, nous vivons dans une dispensation des plus difficiles. Nous nous trouvons entourés d’un tourbillon de problèmes, de controverses et de complexités. Le Sauveur savait que ces temps tumultueux arriveraient. Il nous a prévenus qu’à notre époque, l’adversaire inciterait le cœur des hommes à la colère et les égarerait1. Cependant, il n’a jamais été dans l’intention de notre Père céleste de nous laisser seuls dans ce labyrinthe de difficultés personnelles et de problèmes sociaux.

    Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique2 pour nous aider3. Et celui-ci a donné sa vie pour nous. Tout cela afin que nous puissions avoir accès au pouvoir divin, pouvoir suffisant pour faire face aux fardeaux, aux obstacles et aux tentations de notre époque4. Aujourd’hui, je vais expliquer comment nous pouvons attirer dans notre vie le pouvoir de notre Seigneur et Maître, Jésus-Christ.

    Nous commençons par apprendre qui il est5. « Il est impossible […] d’être sauvé dans l’ignorance6. » Plus nous en savons au sujet de son ministère et de sa mission7 (plus nous comprenons sa doctrine8 et ce qu’il a fait pour nous), et plus nous savons qu’il peut procurer le pouvoir dont nous avons besoin dans notre vie.

    Au début de l’année, j’ai demandé aux jeunes adultes de l’Église de consacrer, chaque semaine, une partie de leur temps à l’étude de tout ce que Jésus a dit et fait, tel que cela est rapporté dans les ouvrages canoniques9. Je leur ai suggéré de faire des passages scripturaires relatifs à Jésus-Christ dans le Guide des Écritures l’essence de leur programme d’étude personnelle10.

    J’ai lancé cette exhortation parce que je l’avais déjà acceptée moi-même. J’ai lu et souligné chaque verset mentionnant Jésus-Christ, tels qu’ils sont listés dans l’en-tête principal et les cinquante et un sous-titres du Guide des Écritures11. Lorsque j’ai eu terminé cet exercice passionnant, ma femme m’a demandé quelle influence il avait eu sur moi. Je lui ai dit : « Je suis un homme différent ! »

    J’ai senti un renouveau dans mon dévouement envers le Sauveur en relisant dans le Livre de Mormon sa propre déclaration au sujet de sa mission dans la condition mortelle : Il a déclaré :

    « Je suis venu au monde pour faire la volonté de mon Père, parce que mon Père m’a envoyé.

    « Et mon Père m’a envoyé pour que je sois élevé sur la croix12. »

    Nous, saints des derniers jours, nous appelons sa mission l’expiation de Jésus-Christ, qui a fait de la résurrection une réalité pour tous et de la vie éternelle une possibilité pour les personnes qui se repentent, reçoivent et respectent les ordonnances et les alliances essentielles.

    Doctrinalement, il est incomplet de faire allusion au sacrifice expiatoire du Seigneur par des expressions écourtées telles que « l’Expiation » ou « le pouvoir habilitant de l’Expiation » ou « appliquer l’Expiation » ou « être fortifié par l’Expiation ». Ces expressions risquent vraiment d’égarer la foi en traitant l’événement comme si celui-ci avait une existence propre et des capacités indépendantes de notre Père céleste et de son Fils, Jésus-Christ.

    Conformément au grand plan éternel du Père, c’est le Sauveur qui a souffert. C’est le Sauveur qui a rompu les liens de la mort. C’est le Sauveur qui a payé le prix de nos péchés et de nos transgressions et qui les efface à condition que nous nous repentions. C’est le Sauveur qui nous délivre de la mort physique et de la mort spirituelle.

    Il n’existe pas d’entité informe appelée « l’Expiation », que nous pouvons invoquer pour recevoir secours, guérison, pardon ou pouvoir. Jésus-Christ est la source. Les termes sacrés tels que « Expiation » et « Résurrection » décrivent ce que le Sauveur a fait, conformément au plan du Père, afin que nous vivions dans l’espérance dans cette vie et obtenions la vie éternelle dans le monde à venir. Notre compréhension du sacrifice expiatoire du Sauveur, l’acte essentiel de toute l’histoire humaine, ainsi que notre gratitude à son égard seront plus profondes si nous l’associons expressément et clairement à lui.

    L’importance de la mission du Sauveur a été soulignée par Joseph Smith, le prophète, qui a déclaré avec insistance : « Les principes fondamentaux de notre religion sont le témoignage des apôtres et des prophètes concernant Jésus-Christ, qu’il est mort, a été enseveli et est ressuscité le troisième jour et est monté au ciel ; et toutes les autres choses qui ont trait à notre religion n’en sont que des annexes13. »

    C’est cette déclaration qui a poussé quinze prophètes, voyants et révélateurs à publier et signer leur témoignage en commémoration du deuxième millénaire de la naissance du Seigneur. Ce témoignage historique est intitulé : « Le Christ vivant14 ». De nombreux membres ont appris ses vérités par cœur. D’autres savent à peine qu’il existe. Si vous voulez en savoir plus sur Jésus-Christ, je vous exhorte à étudier « Le Christ vivant ».

    En consacrant du temps à apprendre ce qui a trait au Sauveur et à son sacrifice expiatoire, nous sommes attirés vers un autre élément clé permettant d’accéder à son pouvoir : nous choisissons d’avoir foi en lui et de le suivre.

    Les vrais disciples de Jésus-Christ sont disposés à se démarquer, à se faire entendre et à être différents des gens du monde. Ils sont vaillants, dévoués et courageux. J’ai entendu parler de disciples de ce genre lors d’un déplacement récent au Mexique, où j’ai rencontré des représentants du gouvernement ainsi que des dirigeants d’autres confessions religieuses. Chacun m’a remercié des efforts héroïques et fructueux de nos membres pour protéger et préserver la force des mariages et des familles dans leur pays.

    Il n’est ni facile ni automatique de devenir des disciples aussi puissants. Notre attention doit être rivée sur le Sauveur et sur son Évangile. C’est mentalement très exigeant de s’efforcer de se tourner vers lui dans chacune de nos pensées15. Mais, lorsque nous le faisons, nos doutes et nos craintes se dissipent16.

    Récemment, j’ai entendu parler d’une jeune Lauréole intrépide. Elle devait participer à une compétition pour son école, au niveau régional, le même soir où elle s’était engagée à participer à une réunion de Société de Secours de pieu. Lorsqu’elle s’est rendu compte du conflit et a expliqué aux officiels de la compétition qu’elle devrait partir avant la fin pour assister à une réunion importante, ils lui ont dit qu’elle serait disqualifiée si elle le faisait.

    Qu’a fait cette Lauréole des derniers jours ? Elle a tenu son engagement de participer à la réunion de Société de Secours. Comme promis, elle a été disqualifiée de la compétition régionale. Lorsqu’on l’a interrogée sur sa décision, elle a simplement répondu : « Eh bien, l’Église est plus importante, non ? »

    La foi en Jésus-Christ nous pousse à faire des choses que nous ne ferions pas autrement. La foi qui nous motive à agir nous donne davantage accès à son pouvoir.

    Nous accroissons également le pouvoir du Sauveur dans notre vie lorsque nous contractons des alliances sacrées et que nous les respectons avec exactitude. Nos alliances nous lient à lui et nous donnent du pouvoir divin. En disciples fidèles, nous nous repentons et le suivons dans les eaux du baptême. Nous avançons sur le chemin d’alliances pour recevoir d’autres ordonnances essentielles17. Et, heureusement, le plan de Dieu prévoit que ces bénédictions soient offertes à nos ancêtres qui sont morts sans avoir eu la possibilité de les obtenir dans la condition mortelle18.

    Les hommes et les femmes qui respectent leurs alliances cherchent des moyens de se préserver des souillures du monde afin que rien n’entrave leur accès au pouvoir du Sauveur. Une femme et mère fidèle a récemment écrit : « Nous vivons en des temps troublés et dangereux. Comme nous sommes bénis d’avoir la connaissance accrue du plan du salut et les conseils inspirés de prophètes, d’apôtres et de dirigeants aimants pour nous aider à naviguer en toute sécurité sur ces mers démontées ! Nous avons mis fin à notre habitude d’allumer la radio le matin. À la place, nous écoutons maintenant un discours de conférence générale sur notre téléphone portable chaque matin, pendant que nous nous préparons pour une nouvelle journée. »

    Un autre élément qui permet d’attirer le pouvoir du Sauveur dans notre vie est de tendre la main vers lui avec foi. Cela exige un effort diligent et de la concentration.

    Une femme touche le bord du vêtement du Sauveur.

    Vous souvenez-vous de l’histoire biblique de la femme qui souffrait depuis douze ans d’un problème de santé débilitant19 ? Elle fit preuve d’une grande foi au Sauveur, s’exclamant : « Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie20. »

    Cette femme fidèle et concentrée dût se dépasser pour avoir accès à son pouvoir. Son effort physique était symbolique de son effort spirituel.

    Nombre d’entre nous ont crié du fond du cœur une variante des paroles de cette femme : « Si je pouvais me dépasser spirituellement suffisamment pour attirer le pouvoir du Sauveur dans ma vie, je saurais comment faire face à ma situation déchirante. Je saurais quoi faire. Et j’aurais le pouvoir de le faire. »

    Lorsque vous tendrez la main pour bénéficier du pouvoir du Seigneur dans votre vie avec la même intensité qu’une personne en train de se noyer cherche à reprendre son souffle, le pouvoir de Jésus-Christ sera vôtre. Lorsque le Sauveur saura que vous voulez véritablement tendre la main vers lui, lorsqu’il sentira que le désir le plus cher de votre cœur est d’attirer son pouvoir dans votre vie, le Saint-Esprit vous fera savoir exactement ce que vous devez faire21.

    Lorsque vous vous dépasserez plus que jamais spirituellement, alors son pouvoir vous envahira22. Et alors vous comprendrez le sens profond de mots que nous chantons dans le cantique « L’Esprit du Dieu saint » :

    Des saints le Seigneur accroit l’intelligence. […]

    Et tout se ressent de sa pure influence :

    Le voile commence à s’ouvrir à nos yeux23.

    L’Évangile de Jésus-Christ est rempli de son pouvoir, qui est à la disposition de chaque fille ou fils de Dieu qui le recherche sincèrement. Je témoigne que, lorsque nous attirons son pouvoir dans notre vie, il s’en réjouit autant que nous24.

    Moi, l’un de ses témoins spéciaux, je déclare que Dieu vit ! Jésus est le Christ ! Son Église a été rétablie sur la terre ! Le prophète de Dieu sur la terre aujourd’hui est le président Monson, que je soutiens de tout mon cœur. J’en rends témoignage, vous exprime mon amour et vous donne ma bénédiction, au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.

    Notes

    1. Voir 2 Néphi 28:19-30.

    2. Voir Jean 3:16.

    3. Jésus était l’Oint : oint par notre Père céleste pour être son représentant personnel en toutes choses relatives au salut de l’humanité. Jésus fut oint pour être notre Sauveur et Rédempteur. Jésus fut oint, avant que le monde ne fut formé, pour faire de l’immortalité une réalité et de la vie éternelle une possibilité pour tous les enfants de Dieu (voir Jean 17:24 ; 1 Pierre 1:20). Ainsi, Jésus a deux titres uniques : le Messie (Hébreux) et le Christ (Grec) ; chacun signifiant « oint ». (Voir Guide des Écritures, « Oint ».)

    4. Nous pouvons nous protéger en connaissant et respectant la Parole de Dieu (voir Éphésiens 6:17-18 ; Doctrine et Alliances 27:18).

    5. Sous la direction de son Père, Jésus fut le Créateur de la terre (voir Jean 1:2-3) et d’autres mondes sans nombre (voir Moïse 1:33). Longtemps avant sa naissance dans la condition mortelle, Jésus était le grand Jéhovah, le Dieu de l’Ancien Testament. C’est Jéhovah qui a communié avec Moïse sur le mont Sinaï. C’est Jéhovah qui a fait alliance avec Abraham que toutes les nations de la terre seraient bénies par la postérité de ce dernier. Et c’est Jéhovah qui a fait alliance avec des familles de la maison d’Israël. Jésus était également l’Emmanuel promis, comme Ésaïe l’avait prophétisé (voir Ésaïe 7:14).

    6. Doctrine et Alliances 131:6.

    7. Voir Doctrine et Alliances 76:40-41.

    8. Voir 2 Néphi 31:2-21.

    9. La Bible, le Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances et la Perle de Grand Prix.

    10. Voir le guide par sujets : « Jésus Christ ». En plus de ce qui est écrit sous cette référence principale, il y a cinquante-sept sous-titres au sujet du Christ. Pour les éditions non-anglophones des Écritures, utilisez le Guide des Écritures.

    11. Des milliers de sujets sont traités dans le Guide des Écritures.

    12. 3 Néphi 27:13 14.

    13. Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith (2007), p. 54.

    14. Voir « Le Christ vivant : le témoignage des apôtres », Le Liahona, avril 2000, p. 2-3.

    15. Voir Hélaman 8:15.

    16. Voir Doctrine et Alliances 6:36.

    17. Jésus-Christ a enseigné l’importance des ordonnances sacrées, telles que le baptême (voir Jean 3:5), la Sainte-Cène (voir Doctrine et Alliances 59:9), et les ordonnances de la dotation et du scellement du temple (voir Doctrine et Alliances 124:39-42).

    18. Voir Doctrine et Alliances 124:29-32.

    19. Voir Luc 8:43-44.

    20. Marc 5:28.

    21. Voir Doctrine et Alliances 88:63.

    22. Lorsque la femme fidèle touche le vêtement du Sauveur, il réagit immédiatement en disant : « J’ai connu qu’une force [du grec dunamis, qui signifie « pouvoir »] était sortie de moi » (Luc 8:46 ; italiques ajoutés).

    23. « L’Esprit du Dieu saint », Cantiques, n° 2.

    24. Voir 3 Néphi 17:20.