2010-2019
De plus en plus brillante jusqu’au jour parfait
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

De plus en plus brillante jusqu’au jour parfait

« Même dans les moments les plus difficiles et les plus sombres, il y a de la lumière et du bien tout autour de nous. »

L’apôtre Paul a donné un merveilleux message d’espoir aux Corinthiens :

« Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ;

persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus1. »

D’où venait donc l’espérance de Paul ? Écoutez son explication : « Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ2. »

Même dans les moments les plus difficiles et les plus sombres, il y a de la lumière et du bien tout autour de nous. En octobre dernier, le président Uchtdorf nous a rappelé ceci : « Nous sommes entourés de tant de lumière et de vérité étonnantes que je me demande si nous apprécions vraiment ce que nous avons3. »

Et pourtant, l’adversaire préférerait que nous ne voyions que les « brouillards de ténèbres […] qui aveuglent les yeux, […] endurcissent le cœur [et nous écartent du chemin]4 ».

Néanmoins, connaissant parfaitement les difficultés de notre époque, le Seigneur a promis : « Ce qui est de Dieu est lumière ; et celui qui reçoit la lumière et persévère en Dieu reçoit davantage de lumière ; et cette lumière devient de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait5

Nous sommes enfants de Dieu. Recevoir la lumière, persévérer en Dieu et recevoir davantage de lumière est ce pour quoi nous avons été créés. Dès le commencement, nous avons suivi la lumière, nous avons suivi notre Père céleste et son plan. La quête de la lumière est inscrite dans notre ADN spirituel.

J’ai entendu quelqu’un enseigner admirablement cette vérité éternelle dans un contexte inattendu. Alors que je travaillais dans une grande banque, j’ai été invité à participer à un séminaire pour les cadres à l’université du Michigan. Pendant ce séminaire, Kim Cameron, un professeur, a expliqué la notion de « leadership positif » et son effet héliotropique. Il l’a défini ainsi : « Il s’agit de la tendance, commune à tous les organismes vivants, à s’orienter vers l’énergie positive (la lumière) et à se détourner de la négative (l’obscurité). Toute forme de vie, qu’il s’agisse d’organismes unicellulaires ou d’êtres humains complexes, est naturellement attirée vers le positif et poussée à s’éloigner du négatif6. »

S’appuyant sur de nombreuses études, il a aussi souligné trois composantes clés favorisant un cadre de travail qui permet la réussite : la compassion, le pardon et la reconnaissance7. Il est parfaitement naturel que, lorsque les gens se tournent vers le positif (la lumière), l’on retrouve les attributs incarnés à la perfection par la lumière du monde, Jésus-Christ !

Mes frères et sœurs, soyez tranquilles : il y a de la lumière pour nous. Je voudrais parler de trois sources qui ne cesseront jamais de nous fournir de la lumière :

1. La lumière de l’Église

L’Église est un phare dans un monde de plus en plus sombre. C’est merveilleux d’être membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à cette époque ! L’Église n’a jamais été aussi forte8 et se fortifie littéralement de jour en jour, tandis que de nouveaux membres se joignent à nous, de nouvelles assemblées se forment, de nouveaux missionnaires sont appelés et de nouveaux territoires s’ouvrent à l’Évangile. Grâce à la mission de sauvetage dont le président Monson a eu la vision, des miracles se produisent chaque jour, ramenant à l’Église des personnes qui s’en étaient éloignées.

J’ai récemment rendu visite aux jeunes du Paraguay, de l’Uruguay, du Chili et de l’Argentine pendant leurs conférences FSY. Pendant une semaine, ces milliers de jeunes gens et de jeunes filles ont renforcé leur amour pour le Sauveur, puis sont rentrés chez eux auprès de leur famille et de leurs amis, rayonnants de la lumière et de l’amour du Christ.

L’Église aura toujours des détracteurs. Il en est ainsi depuis ses débuts et ce sera toujours le cas. Mais nous ne devons pas laisser ces critiques nous rendre insensibles à la lumière que nous pouvons recevoir. C’est en reconnaissant la lumière et en la recherchant que nous nous qualifierons pour en recevoir davantage.

Dans un monde de plus en plus sombre, la lumière de l’Église deviendra de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait.

2. La lumière de l’Évangile

La lumière de l’Évangile est le sentier « dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour9 » et c’est dans nos foyers et dans les temples du monde entier qu’elle brille le plus.

Comme le manuel Prêchez mon Évangile l’indique, « grâce à la lumière de l’Évangile, la famille peut résoudre les malentendus, les querelles et les problèmes. Les familles déchirées par la discorde peuvent être guéries par le repentir, le pardon et la foi au pouvoir de l’expiation de Jésus-Christ10. » Aujourd’hui, plus que jamais, nos familles doivent être des sources de lumière puissante pour toutes les personnes qui nous entourent. La lumière qui rayonne d’une famille s’intensifie quand l’amour et la gentillesse s’y accroissent. Si nous mettons en pratique « la foi, la prière, le repentir, le pardon, le respect, l’amour, [et] la compassion11 » dans nos foyers, nous éprouverons davantage d’amour pour le Sauveur et les uns pour les autres. Nos familles se fortifieront et la lumière de chacun s’intensifiera.

Le Dictionnaire de la Bible (Bible Dictionary) indique que « seul le foyer peut se comparer au temple, par son caractère sacré12. » Nous avons maintenant cent-cinquante-cinq temples en service dans le monde et d’autres en projet. De plus en plus de familles sont scellées pour le temps et pour toute l’éternité. Les membres transmettent de plus en plus de noms d’ancêtres au temple pour accomplir les ordonnances salvatrices. Il y a vraiment de la joie et de grandes réjouissances des deux côtés du voile.

Dans un monde de plus en plus sombre, la lumière de l’Évangile deviendra de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait.

3. La lumière du Christ

On ne peut pas parler de la lumière que l’on trouve dans le monde, sans parler de la lumière du monde, Jésus-Christ. Parce que notre Père céleste nous aime, il accorde à quiconque vient sur terre la lumière du Christ, pour l’aider à retourner dans son foyer céleste. Boyd K. Packer a enseigné : « L’Esprit du Christ est toujours là […]. La Lumière du Christ est aussi universelle que la lumière du soleil elle-même. Partout où il y a la vie humaine, il y a l’Esprit du Christ13. » La lumière du Christ « invite et incite continuellement à faire ce qui est bien14 » et prépare toutes les personnes qui recherchent le bien et la vérité à recevoir le Saint-Esprit.

Le Sauveur enseigne qu’il est la lumière qui « illumine [nos] yeux », « vivifie [notre] intelligence » et « donne la vie à tout15 ». La lumière du Christ nous aidera à voir les autres comme le Sauveur les voit. Nous aurons davantage d’amour pour eux et de compréhension pour leurs difficultés. Elle nous aidera à être plus patients envers les personnes qui n’adorent pas ou ne servent pas Dieu de la même manière que nous. Elle nous aidera à avoir une compréhension plus profonde du grand plan du bonheur et à voir notre place dans ce grand plan inspiré par l’amour. Elle vivifie tout ce que nous faisons et lui donne un sens et un objectif. Mais tout le bonheur que nous éprouverons lorsque nous comprendrons plus pleinement la lumière du Christ ne sera rien comparé à la joie que nous éprouverons en voyant cette lumière agir sur les autres : les membres de notre famille, nos amis et même des personnes que nous ne connaissons pas.

Fire Fighters

J’ai éprouvé cette joie lorsque j’ai entendu parler des efforts d’un groupe de pompiers courageux qui a lutté pour sauver un centre de pieu des flammes en Californie du Sud en 2015. Pendant que l’incendie faisait rage, un chef de brigade a appelé un ami membre de l’Église pour lui demander où se trouvaient les reliques et les coupes de Sainte-Cène afin qu’elles ne soient pas emportées par les flammes. Son ami lui a assuré qu’il n’y avait pas de reliques et que les coupes de Sainte-Cène étaient vraiment très faciles à remplacer. Mais le chef de brigade avait le sentiment qu’il devait en faire plus. Il a donc renvoyé les pompiers dans le bâtiment en feu pour décrocher des murs tous les tableaux du Christ afin de les préserver. Ils en ont même placé un dans leur camion espérant être ainsi protégés. J’ai été très touché de la gentillesse et de la bienveillance de ce chef de brigade et de sa sensibilité à la lumière du Christ dans un moment dangereux et difficile comme celui-là.

Fire Fighters
Fire Fighters

Dans un monde de plus en plus sombre, la lumière du Christ deviendra de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait !

Je fais à nouveau écho aux paroles de Paul : « Revêtons les armes de la lumière16. » Je témoigne du Christ. Il est la lumière du monde. Puissions-nous être fortifiés par la lumière qui nous est offerte tandis que nous nous engageons plus activement dans l’Église et appliquons plus pleinement les principes de l’Évangile dans nos foyers. Puissions-nous voir constamment la lumière du Christ dans les autres et les aider à la voir en eux-mêmes. Si nous recevons cette lumière, nous aurons la bénédiction d’en obtenir davantage, jusqu’au jour parfait où nous reverrons le « Père des lumières17 », notre Père céleste. J’en témoigne, au saint nom de la lumière du monde, Jésus-Christ. Amen.