2010-2019
Choisir la lumière
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page
Thème

Choisir la lumière

Nous devons choisir d’écouter le conseil des prophètes, de reconnaître les murmures de l’Esprit et d’agir en conséquence, d’obéir aux commandements de Dieu et de rechercher la révélation personnelle.

Récemment, ma femme et moi avons décidé de profiter plus pleinement de la beauté du nord-ouest du Montana, la région où nous habitons. Nous avons décidé de parcourir à vélo Hiawatha Trail, une voie de chemin de fer convertie en chemin de randonnée, qui traverse les magnifiques montagnes Rocheuses entre le Montana et l’Idaho. Nous espérions passer une excellente journée avec des amis, tout en profitant de la beauté naturelle de la région.

Nous savions que notre randonnée le long de ce magnifique sentier de vingt-quatre kilomètres comporterait des passages étroits au-dessus de profonds canyons et de longs tunnels creusés dans la montagne escarpée. Nous nous sommes donc préparés en accrochant des lampes à nos casques et nos vélos.

Taft Tunnel

Des gens qui avaient déjà fait ce parcours nous avaient prévenus de l’obscurité des tunnels et de la nécessité d’avoir de puissantes lampes torches. Nous nous sommes rassemblés devant l’immense entrée rocheuse du tunnel Taft, un animateur nous a expliqué certains des dangers, comme les ravins profonds le long des rebords, les parois rugueuses et l’obscurité complète. Impatients, nous nous sommes engouffrés dans le tunnel. Après quelques minutes, l’obscurité annoncée nous a engloutis. Les lampes que j’avais emportées étaient inadaptées, et l’obscurité a très vite été trop profonde. Soudain, j’ai commencé à être tendu, confus et désorienté.

Taft Tunnel
Taft Tunnel

J’étais gêné de l’avouer à mes amis et à ma famille. Bien qu’étant un cycliste expérimenté, à cet instant là c’était comme si je n’avais jamais fait de vélo. Ma confusion augmentant, j’avais des difficultés à rester droit. Finalement, après avoir exprimé mon inconfort aux personnes qui m’entouraient, j’ai pu me rapprocher d’un ami dont la lampe torche était la plus puissante. D’ailleurs, tout le groupe a commencé à former un petit cercle autour de lui. En restant près de lui et en nous fiant de temps en temps à sa lampe et à la lumière collective du groupe, nous nous sommes enfoncés dans l’obscurité du tunnel.

Taft Tunnel

Après ce qui a semblé des heures, j’ai vu un point de lumière. Presque aussitôt, j’ai commencé à avoir l’assurance que tout irait bien. J’ai continué à avancer, me fiant à la fois à la lumière de mes amis et au point lumineux qui grandissait. Plus la lumière grandissait et s’intensifiait, plus ma confiance revenait. Bien avant la fin du tunnel, je n’ai plus eu besoin de l’aide de mes amis. Toute mon anxiété avait disparu pendant que nous pédalions à toute vitesse vers la lumière. Je me suis senti calme et rassuré avant même d’arriver dans la chaleur et la beauté du matin.

Nous vivons dans un monde où notre foi sera mise à l’épreuve. Nous pouvons nous croire suffisamment préparés à affronter ces difficultés, mais découvrir ensuite que notre préparation a été insuffisante. Et, tout comme mon ami m’avait averti de l’obscurité, de même on nous avertit aujourd’hui. Des voix apostoliques nous exhortent à nous préparer en emportant la puissante lampe de la force spirituelle.

De même, nous pouvons être gênés, mal à l’aise ou spirituellement désorientés quand notre foi vacille. Généralement, l’intensité et la durée de ces sentiments dépendra de notre réaction à leur égard. Si nous ne faisons rien, le doute, l’orgueil et, pour finir, l’apostasie peuvent nous éloigner de la lumière.

J’ai tiré d’importantes leçons de mon expérience dans le tunnel. Je vais vous faire part de quelques-unes d’entre elles.

Premièrement, quelle que soit l’intensité des ténèbres du doute, nous choisissons la durée et l’étendue de l’influence que nous leur permettons d’avoir sur nous. Nous devons nous souvenir à quel point notre Père céleste et son Fils nous aiment. Ils ne nous abandonneront pas et ne permettront pas que nous soyons vaincus si nous leur demandons leur aide. Souvenez-vous de l’expérience de Pierre au milieu des vagues hostiles de la Mer de Galilée. Quand il a senti l’obscurité glaciale se refermer sur lui, il a immédiatement pris conscience de son dilemme et a choisi à cet instant décisif d’appeler à l’aide. Il n’a pas questionné le pouvoir du Sauveur de le sauver ; Il s’est simplement écrié : « Seigneur, sauve-moi1. »

Dans notre vie, la main tendue du Sauveur peut prendre la forme de l’aide d’un ami de confiance, d’un dirigeant ou d’un parent aimant. Pendant que nous nous débattons dans l’obscurité, il n’y a pas de honte à nous appuyer temporairement sur la lumière des personnes qui nous aiment et souhaitent le mieux pour nous.

Quand nous y réfléchissons bien, pourquoi écouter les voix cyniques et sans visage des occupants du grand et spacieux édifice de notre époque et ignorer les appels des personnes qui nous aiment vraiment ? Les défaitistes omniprésents préfèrent rabaisser plutôt qu’élever et railler plutôt qu’inspirer. Leurs paroles moqueuses peuvent enfoncer leurs sillons dans notre vie, souvent en un millième de seconde par rafales de distorsions électroniques minutieusement et délibérément composées pour détruire notre foi. Est-il sage de placer notre bien-être éternel entre les mains d’inconnus ? Est-il sage de rechercher la lumière auprès de personnes qui n’en n’ont aucune à donner et qui peuvent poursuivre des objectifs personnels qu’elles nous cachent ? Ces anonymes n’obtiendraient aucune minute de notre temps s’ils se présentaient honnêtement, mais, parce qu’ils exploitent les médias sociaux, à l’abri des recherches, on leur accorde une crédibilité qu’ils ne méritent pas.

Notre choix d’écouter les personnes qui tournent en dérision les choses sacrées nous éloignera de la lumière salvatrice et nourricière du Sauveur. Jean a écrit : « Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie2. » Souvenez-vous : les personnes qui nous aiment vraiment peuvent nous aider à édifier notre foi.

Tout comme j’étais gêné dans le tunnel, de même nous pouvons être gênés de demander de l’aide quand nous doutons. Peut-être sommes-nous la personne vers qui d’autres se tournaient pour être fortifiés et maintenant nous avons besoin d’aide. Quand nous comprenons que la lumière et le réconfort dont le Sauveur peut nous faire bénéficier sont bien trop précieux pour que nous nous en privions par orgueil, alors les dirigeants inspirés de l’Église, les parents et les amis de confiance peuvent nous aider. Ils se tiennent prêts à nous aider à obtenir une assurance spirituelle qui nous fortifiera contre les mises en question de notre foi.

Deuxièmement, nous devons faire confiance au Seigneur pour acquérir une force spirituelle intérieure. Nous ne pouvons pas nous appuyer sur la lumière des autres indéfiniment. Je savais que l’obscurité du tunnel ne durerait pas si je continuais à pédaler à côté de mon ami et dans la sécurité du groupe. Mais mon but était de pouvoir avancer par moi-même dès que je verrais la lumière. Le Seigneur nous enseigne : « Approchez-vous de moi, et je m’approcherai de vous ; cherchez-moi avec diligence et vous me trouverez, demandez et vous recevrez, frappez et l’on vous ouvrira3. » Nous devons agir, confiants que le Seigneur tiendra sa promesse de nous tirer de l’obscurité si nous nous rapprochons de lui. Cependant, l’adversaire essayera de nous convaincre que nous n’avons jamais ressenti l’influence de l’Esprit et qu’il est plus facile d’arrêter d’essayer.

Dieter F. Uchtdorf nous a conseillé de douter de nos doutes avant de douter de notre foi4. Dans ma paroisse, un jeune homme a dit récemment : « J’ai ressenti des choses qu’on ne peut expliquer autrement qu’en disant qu’elles sont de Dieu. » C’est de l’intégrité spirituelle.

Quand nous avons des questionnements ou que nous sommes tentés de douter, nous devons nous souvenir des bénédictions spirituelles et des sentiments qui, par le passé, ont pénétré notre cœur et notre vie, et placer notre foi en notre Père céleste et en son Fils, Jésus-Christ. Le conseil donné dans un cantique bien connu me revient à l’esprit : « Ne doutez pas du Seigneur ni de sa bonté [car] il nous les a prouvés par le passé5. » Ignorer les expériences spirituelles passées ou ne pas en faire cas nous éloignera de Dieu.

Notre quête de la lumière aboutira mieux si nous la reconnaissons quand elle brille dans notre vie. Les Écritures modernes définissent la lumière et donnent une promesse à qui l’accepte : « Ce qui est de Dieu est lumière ; et celui qui reçoit la lumière et persévère en Dieu reçoit davantage de lumière ; et cette lumière devient de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait6. » Tout comme nous avons continué à pédaler vers la lumière, de même, plus nous persistons, plus son influence illumine notre vie. Tout comme la lumière à la fin du tunnel, son influence nous apportera confiance, détermination, réconfort et, surtout, le pouvoir de savoir qu’il vit.

Troisièmement, aucune obscurité n’est si profonde, si menaçante ou si difficile qu’elle ne peut être vaincue par la lumière. Neil L. Andersen a enseigné récemment : « Le mal grandira dans le monde, mais un pouvoir sera accordé aux justes pour compenser. Pendant que le monde lâche ses amarres spirituelles, le Seigneur prépare la voie pour les personnes qui le recherchent et leur offre une plus grande assurance, une plus grande confirmation et une plus grande confiance en sa direction spirituelle le long de leur chemin. Le don du Saint-Esprit devient une lumière de plus en plus brillante qui émerge de la pénombre7. »

Frères et sœurs, nous ne sommes pas livrés à nous-mêmes pour être influencés par chaque caprice et changement d’attitude du monde. En fait, nous avons la capacité de choisir de croire ou de douter. Afin d’accéder au pouvoir spirituel compensatoire qui nous est promis, nous devons choisir d’écouter le conseil des prophètes de reconnaître les murmures de l’Esprit, d’agir en conséquence, d’obéir aux commandements de Dieu et de rechercher la révélation personnelle. Nous devons choisir. Puissions-nous choisir la lumière du Sauveur. Au nom de Jésus-Christ. Amen.