2000-2009
    Les bénédictions de l’Évangile à la portée de tous
    Téléchargements
    Cette page (mp3)
    Notes de bas de page
    Thème

    Les bénédictions de l’Évangile à la portée de tous

    Les enfants de Dieu ont aujourd’hui ici-bas la possibililité de comprendre plus pleinement qu’à toute autre époque le plan de bonheur qu’il a pour eux.

    Il y a quelques semaines, Melvin R. Perkins, qui est soixante-dix d’interrégion en Alaska, et moi, nous nous tenions à la chaire devant une assemblée du pieu de Vancouver, en Colombie Britannique, au Canada. D’une voix émouvante, il a invité les saints à observer l’image qu’ils avaient sous les yeux : un descendant des pionniers des charrettes à bras mormons et un converti de l’Église pionnier venant d’un pays africain lointain, qui servent le Seigneur côte à côte.

    Depuis ses humbles débuts, il y a cent quatre-vingt ans, à Fayette, dans l’État de New York, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est devenue une religion mondiale. Je suis témoin de cette œuvre merveilleuse. Je prie pour que l’Esprit du Seigneur soit avec vous et avec moi pendant que je vous fait part cet après-midi de mes pensées.

    Je suis reconnaissant pour les clés de la révélation en cette dernière dispensation. Par l’exercice de ces clés par l’intermédiaire de prophètes vivants depuis le Rétablissement, les enfants de Dieu ont aujourd’hui ici-bas la possibilité de comprendre plus pleinement qu’à toute autre époque le plan du bonheur qu’il a pour eux.

    L’amour de notre Père céleste s’est manifesté lorsque le chemin pour tous les vivants et pour tous les morts de chaque nation à été ouvert, maintenant et à l’avenir, pour recevoir l’exaltation en sa présence selon l’exercice de leur libre-arbitre. Le principe est le même et la bénédiction est la même pour tous. Dieu a réaffirmé qu’il ne fait pas acception de personnes.

    L’Évangile s’est répandu sur la terre selon un modèle qui permet que s’accomplissent les desseins de Dieu qui sont de réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme.

    Après la chute, Adam et Ève, nos premiers parents, ont contracté une alliance éternelle avec Dieu pour leur salut1. Quand les enfants d’Adam se sont multipliés, deux groupes sont apparus.

    Un groupe dirigé par Hénoc a respecté l’alliance si bien qu’il ne pouvait plus rester ici-bas. Alors le Seigneur l’a recueilli auprès de lui2.

    La méchanceté du deuxième groupe était si grande qu’il a encouru les jugements de Dieu. Le déluge l’a englouti, ne laissant que la famille de Noé3, un descendant juste d’Hénoc4.

    Dieu a fait alliance avec Noé, avec la promesse supplémentaire que la vie sur terre ne serait plus détruite par les eaux5.

    Lorsque la famille de Noé s’est multipliée une nouvelle fois, beaucoup de gens sont devenus méchants. Poussés par l’orgueil, ils ont construit la tour de Babel. Dieu a permis que les jugements du ciel s’abattent sur eux. Leur langue a été confondue et ils ont été dispersés. Seules quelques personnes qui étaient obéissantes ont été préservées6.

    Parmi les personnes qui avaient été préservées, se trouvait le frère de Jared, homme d’une grande foi, qui avait supplié le Seigneur en faveur des Jarédites justes. Le Seigneur les a conduits sur le continent américain avec la promesse que, s’ils le servaient, ils seraient « à l’abri de la servitude et de la captivité et de toutes les nations sous le ciel7 ». Plus tard les Néphites ont également été conduits sur le même continent. À la fin, les civilisations jarédite et néphite ont été détruites parce qu’elles ne sont pas restées fidèles.

    Abraham, descendant de Noé et homme d’une grande foi qui avait été aussi épargné, a été conduit à Canaan. Dieu a fait alliance avec Abraham, avec la promesse supplémentaire que sa postérité serait comme les étoiles du ciel8, et qu’en lui « toutes les nations de la terre seraient bénies9 ». Les nations de cette promesse étaient les descendants de Noé dispersés depuis la tour de Babel, connus dans un sens général sous le nom de Gentils.

    Dieu a renouvelé cette alliance avec Isaac, fils d’Abraham, et avec son petit-fils Jacob, qui est devenu Israël.

    Parce que les descendants d’Israël ne pouvaient pas supporter les conditions de l’alliance, celle-ci a été changée durant la dispensation de Moïse. Une alliance inférieure a été présentée et a perduré parmi les enfants d’Israël jusqu’à ce que le Christ ait rétabli la plénitude de l’Évangile durant son ministère terrestre10.

    Après sa résurrection, le Sauveur a annoncé que le moment était venu de porter l’Évangile aux Gentils11. Précédemment, dans la parabole des ouvriers de la vigne, il avait révélé que les nations gentiles seraient visitées et invitées l’une après l’autre. Cependant, les bénédictions resteraient les mêmes quel que soit l’ordre de l’invitation12.

    Après l’ascension du Sauveur, Pierre, l’apôtre président, descendant d’Israël, a détenu les clés de la prêtrise avec lesquelles il a dirigé l’Église. Il est important de remarquer que, bien que le Sauveur lui ait déjà donné l’autorité, Pierre n’a baptisé Corneille, le premier Gentil, qu’après avoir reçu la révélation expresse qu’il devait le faire13.

    Le ministère auprès des Gentils a été interrompu par le martyre de Pierre14 et la mort des autres apôtres, après quoi les clés de la prêtrise ont été enlevées de la terre. A suivi alors la longue période de l’apostasie.

    Les clés ont été redonnées en 1829 à Joseph Smith par Pierre, Jacques et Jean, les anciens apôtres ressuscités, juste avant l’organisation de l’Église. L’Évangile dans sa plénitude était de nouveau sur terre, et commençait à se répandre parmi les nations des Gentils comme étant la nouvelle alliance éternelle.

    Par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, le Seigneur a révélé que le critère déterminant concernant l’ordre dans lequel les nations gentiles sont invitées, comprend la capacité de nourrir spirituellement et temporellement le royaume de Dieu à mesure qu’il est établi sur la terre pour la dernière fois15.

    Nous voyons que, dès que l’Église rétablie a commencé à être organisée ici-bas, les prophètes vivants ont cherché à connaître et ont suivi la volonté de Dieu concernant la manière dont l’Évangile devait se répandre parmi les nations.

    J’ai vécu pour voir l’époque prédite par le prophète Zénos dans l’allégorie de l’olivier, quand les justes de toutes les nations de la terre auraient part à l’alliance de Dieu avec Israël16.

    J’ai vu le bon fruit de l’Évangile fleurir en Afrique, mon continent natal. Au bout de seulement trente ans, il y a trois cent mille saints là-bas. Dans la doctrine et les principes de l’Évangile rétabli, beaucoup de gens trouvent une fondation sûre pour leur foi. Des familles déracinées de leurs collectivités rurales à la recherche d’un avenir meilleur dans les villes ont trouvé un nouveau moyen de s’accrocher aux traditions familiales fortes qui sont peu à peu attaquées en cette époque de mondialisation. L’Esprit du Seigneur agit avec puissance parmi le peuple.

    Une nouvelle culture céleste se développe dans les foyers, nourrie par l’obéissance bien disposée aux recommandations du prophète vivant de prier et d’étudier les Écritures tous les jours et de se réunir une fois par semaine pour faire la soirée familiale. En conséquence, beaucoup de gens sont capables de se libérer des chaînes des traditions qui restreignent l’exercice de leur libre arbitre.

    Un exemple dans ma vie personnelle : trois de nos enfants se sont récemment mariés au temple sans le fardeau de la dot, pratique traditionnelle qui amène beaucoup de jeunes gens et de jeunes filles à vivre ensemble sans s’engager légalement l’un envers l’autre. La possibilité de se marier au temple dans les trois temples maintenant établis à Accra au Ghana, à Aba au Nigéria, et à Johannesburg en Afrique du Sud, contribue à faire naître un nouvel espoir en la sainteté du mariage.

    Je témoigne du Sauveur Jésus-Christ par qui nous avons l’Évangile et la promesse de l’exaltation. Je témoigne de notre prophète vivant, le président Monson, par qui nous avons l’assurance de recevoir les instructions du Sauveur pour continuer d’offrir le salut à tous. Au nom de Jésus-Christ. Amen