Les paroles du Christ – Notre Liahona spirituel
    Notes de bas de page
    Theme

    Les paroles du Christ – Notre Liahona spirituel

    Mettons avec foi, dans notre esprit et dans notre cœur, les paroles du Christ.

    Je considère comme un honneur sacré et une faveur d’avoir pu me joindre aux membres de l’Église du monde entier pour soutenir la Première Présidence et le Collège des douze apôtres comme prophètes, voyants et révélateurs. Nous déclarons humblement qu’ils sont « témoins spéciaux du nom du Christ dans le monde entier » (D&A 107:23). Nous témoignons « qu’ils parle[nt] selon qu’ils sont inspirés par le Saint-Esprit. Et tout ce qu’ils diront sous l’inspiration du Saint-Esprit sera Écriture, sera la volonté du Seigneur, sera l’avis du Seigneur, sera la parole du Seigneur, sera la voix du Seigneur et le pouvoir de Dieu pour le salut » (D&A 68:3-4). Le Sauveur a dit : « Que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose » (D&A 1:38). Nous déclarons au monde que ces serviteurs modernes du Seigneur expriment les paroles du Christ.

    Le Sauveur a dit : « Sondez les Écritures… ce sont elles qui témoignent de moi » (Jean 5:39). L’apôtre Paul a écrit à son fidèle compagnon Timothée : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » (2 Timothée 3:16). Nous déclarons au monde que le Livre de Mormon est Écriture, qu’il a été donné de Dieu par inspiration. Il est, lui aussi, utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice.

    Nous déclarons avec ferveur que le Livre de Mormon est la parole de Dieu, traduite à partir de documents anciens par le don et le pouvoir de Dieu. Ces annales anciennes ont été écrites et conservées pour paraître en accomplissement de la prophétie comme Écriture parallèle à la sainte Bible, toutes deux devant être utilisées comme une seule entre les mains du Seigneur (voir Ézéchiel 37:16-20). Le Livre de Mormon nous lance l’exhortation : « Faites-vous un festin des paroles du Christ, car voici, les paroles du Christ vous diront tout ce que vous devez faire » (2 Néphi 32:3). Nous témoignons que le Livre de Mormon est un deuxième témoin de la vie et de la mission du Sauveur. Il est véritablement « un autre témoignage de Jésus-Christ ». Nous déclarons que le Livre de Mormon contient les paroles du Christ.

    Six cents ans avant la naissance du Christ, le Seigneur a commandé au prophète Léhi de quitter Jérusalem avec sa famille et d’entreprendre un voyage étonnant qui les conduiraient de l’autre côté des nombreuses eaux dans un pays qui deviendrait pour eux une « terre promise ». Le Livre de Mormon est le récit scripturaire qui rend compte du séjour de ces gens sur le continent américain ancien. Il contient les écrits et les révélations prophétiques donnés à ces gens. On trouve dans ces communications divines de nombreuses prophéties sur la naissance du Sauveur, sur son ministère et sur son grand sacrifice expiatoire. Elles décrivent sa crucifixion et sa résurrection et prédisent sa venue parmi cette civilisation de l’Amérique ancienne. Nous lisons dans le Livre de Mormon quès sa résurrection et peu après son ascension, Jésus s’est vraiment manifesté à eux. Écoutez et vivez avec moi la description de cet événement merveilleux de l’histoire.

    « Et alors, il arriva qu’une grande multitude du peuple de Néphi était rassemblée.

    « Et ils s’entretenaient… de ce Jésus-Christ, dont le signe de la mort avait été donné.

    « Et… tandis qu’ils s’entretenaient de la sorte, ils entendirent une voix paraissant venir du ciel ; et… ils ne comprenaient pas la voix qu’ils entendaient… ce n’était pas une voix dure, et ce n’était pas non plus une voix forte ; néanmoins… malgré que ce fût une voix douce, elle perça ceux qui entendirent jusqu’au plus profond d’eux-mêmes, de sorte qu’il n’y eut pas une partie de leur corps qu’elle ne fît trembler ; oui, elle les perça jusqu’à l’âme même et fit brûler leur cœur.

    « Et… ils entendirent de nouveau la voix et ils ne la comprirent pas.

    « Et ils entendirent de nouveau la voix pour la troisième fois et ouvrirent les oreilles pour l’entendre ; et ils avaient les yeux tournés du côté du son ; et ils regardaient avec constance vers le ciel d’où le son venait.

    « Et voici, la troisième fois, ils comprirent la voix qu’ils entendaient; et elle leur disait :

    « Voici mon Fils bien-aimé, en qui je me complais, en qui j’ai glorifié mon nom : écoutez-le.

    « Et… lorsqu’ils comprirent, ils levèrent de nouveau les yeux vers le ciel ; et voici, ils virent un Homme descendre du ciel ; et il était vêtu d’une robe blanche ; et il descendit et se tint au milieu d’eux…

    « Et il arriva qu’il étendit la main et parla au peuple, disant :

    « Voici, je suis Jésus-Christ, dont les prophètes ont témoigné qu’il viendrait au monde.

    « Et voici, je suis la lumière et la vie du monde ; et j’ai bu à cette coupe amère que le Père m’a donnée, et j’ai glorifié le Père en prenant sur moi les péchés du monde, en quoi j’ai souffert la volonté du Père en tout depuis le commencement.

    « Et il arriva que lorsque Jésus eut dit ces paroles, toute la multitude tomba à terre ; car ils se souvenaient qu’il avait été prophétisé parmi eux que le Christ se montrerait à eux après son ascension au ciel » (3 Néphi 11:1-12).

    Le Sauveur bénit ces gens et leur enseigna son merveilleux Évangile, tout comme il l’avait fait à Jérusalem. Nous avons la bénédiction d’avoir, dans les pages du Livre de Mormon, ses paroles, les paroles mêmes du Christ, telles qu’elles ont été dites à cette civilisation d’autrefois.

    Lorsque le commandement leur a été donné de quitter Jérusalem, Léhi et sa famille ont reçu un instrument sacré qui fonctionnait comme une boussole, leur indiquant le chemin qu’ils devaient suivre. Nous lisons qu’il ne fonctionnait que selon leur foi en Dieu. Alma, prophète du Livre de Mormon, dit à son fils, Hélaman, que ce « compas » s’appelait « Liahona » (voir Alma 37:38). Il dit :

    « Et maintenant, mon fils, je voudrais que tu comprennes que ces choses ne sont pas sans avoir un sens figuratif ; car lorsque nos pères étaient paresseux à prêter attention à ce compas (or c’était là quelque chose de temporel), ils ne prospéraient pas ; de même en est-il des choses qui sont spirituelles.

    « Car voici, il est aussi facile de prêter attention à la parole du Christ, qui t’indiquera le chemin direct de la félicité éternelle, que pour nos pères de prêter attention à ce compas, qui leur indiquerait le chemin direct de la terre promise.

    « Et maintenant, je le dis, n’y a-t-il pas là une figure ? Car tout aussi sûrement que ce directeur a amené nos pères, lorsqu’ils ont suivi sa direction, à la terre promise, de même les paroles du Christ, si nous suivons leur direction, nous transporteront au-delà de cette vallée de tristesse dans une terre de promission bien meilleure.

    « Ô mon fils, ne soyons pas paresseux à cause de la facilité du chemin… » (Alma 37:43-46).

    Nous voyons ainsi, frères et sœurs, que les paroles du Christ peuvent être un Liahona pour chacun de nous et nous montrer la voie. Ne soyons pas paresseux à cause de la facilité du chemin. Mettons avec foi, dans notre esprit et dans notre cœur, les paroles du Christ telles qu’elles sont rapportées dans l’Écriture sainte et telles qu’elles sont prononcées par les prophètes voyants et révélateurs d’aujourd’hui. Faisons-nous, avec foi et diligence, un festin des paroles du Christ, car les paroles du Christ seront notre Liahona spirituel qui nous dira tout ce que nous devons faire. J’en rends solennellement témoignage. Au nom de Jésus-Christ. Amen.