Les racines et les branches
    Notes de bas de page
    Theme

    Les racines et les branches

    Pour résumer cela simplement, les plus grandes bénédictions de la vie nous seront accordées si nous avons un amour profond pour Jésus-Christ18.

    À chaque contrôle de sécurité dans un aéroport, on nous demande une pièce d’identité avec photo. Nous en comprenons la nécessité et obtempérons, car nous savons que c’est nécessaire et utile. Mais comme preuve de ma vraie identité, je montre ma photo d’un air quelque peu contrit. Si une personne examinait la photo de mon passeport et me disait qu’elle me ressemble, je saurais qu’il est temps de rentrer chez moi. Mais je me sens un peu contrit pour une autre raison. La photo ne montre rien sur mes racines et mes branches. Elles constituent des parties importantes de mon identité. Pourriez-vous en dire long sur un arbre en regardant la photo de son tronc seulement ? Non ! Les racines et les branches des arbres fournissent beaucoup plus de renseignements. Et il en va de même pour nous personnellement et pour notre religion.

    Les racines personnelles

    Les racines personnelles ont une grande importance. Ma femme et moi connaissons une famille qui montre avec fierté la preuve de ses racines ancestrales par de grandes peintures sur les murs extérieurs de sa maison. Une belle œuvre d’art y représente les traits distinctifs des deux lignées de la famille.

    Lorsque des membres de la famille entourent un nouveau-né, on entend inévitablement des commentaires tels que : « elle a les cheveux roux, comme sa mère », ou bien « il a une fossette au menton, comme son père ».

    Nous avons tous nos racines ancestrales. Chaque homme reçoit des marqueurs génétiques qui sont exactement comme ceux de son père. Chaque femme reçoit des marqueurs génétiques qui sont exactement comme ceux de sa mère1. En plus chacun de nous reçoit d’autres caractéristiques génétiques qui nous rendent uniques.

    Comme nous avons un esprit ainsi qu’un corps physique2, nous avons aussi des racines spirituelles qui remontent très loin. Elles façonnent nos valeurs, nos croyances et notre foi. Les racines spirituelles guident notre engagement envers les idéaux et les enseignements du Seigneur3.

    Les enfants ont le désir naturel d’imiter l’exemple de leurs parents. En général, les garçons penchent vers les attitudes et vers le travail de leur père ; les filles aspirent à vivre comme leur mère. Et vous, parents, ne soyez pas trop surpris si, avec le temps, vos enfants deviennent meilleurs que vous.

    Nous devons être reconnaissants de nos racines personnelles, physiques et spirituelles. Je suis reconnaissant de ma vie à mon Créateur, aussi bien qu’à mes chers parents et ancêtres. Je m’efforce de les honorer en apprenant leur histoire et en les servant au temple4. Les parents ont la responsabilité de communiquer leur connaissance de leurs racines personnelles à leurs enfants et à leurs petits-enfants. L’étude en commun de leur histoire unifie la famille.

    Les racines religieuses

    Nous avons également besoin de connaître les racines de notre religion. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, bien qu’organisée officiellement en 1830, a été rétablie à partir de racines qui remontent aussi très loin. Les vérités des dispensations précédentes ont maintenant été rassemblées, amplifiées et rendues plus claires5. Pour nous, parents et instructeurs, les Articles de foi représentent une excellente ressource pour l’enseignement. Écrit par Joseph Smith, le prophète6, ce document parle de nombreux principes doctrinaux qui forment la base de notre religion. Il mentionne la Divinité, le libre arbitre, la chute d’Adam, et l’expiation de Jésus-Christ. Il explique les principes fondamentaux et les ordonnances de la foi, du repentir, du baptême et de l’imposition des mains pour le don du Saint-Esprit. Il traite les questions de l’autorité et de l’organisation de la prêtrise. Il classe parmi les Écritures sacrées la Bible, le Livre de Mormon, et la révélation continue de Dieu que l’on reçoit toujours. Et il proclame la réalité du rassemblement d’Israël7. Ce document précieux est un grand trésor de vérité lorsque nous enseignons le sujet de nos racines religieuses.

    Entre autres points de doctrine révélés qui sont à la source de notre religion, il y a la Création, la Résurrection, la loi de la dîme, la prière, et les bénédictions parfaites du temple. En enseignant ces points de doctrine, nous nous rendons compte de la grande fermeté de notre fondation. Si nous appliquons ces enseignements dans notre vie, les racines de notre religion viennent s’ajouter à notre propre force spirituelle.

    Les convertis ont besoin de fortifier leurs racines religieuses. Le président Hinckley enseigne que chaque converti a besoin d’un ami, d’une responsabilité, et d’être nourri de la bonne parole de Dieu. Soutenus par de telles racines, des convertis précieux et leurs enfants deviennent des pionniers que leur famille pourra suivre.

    Malheureusement, certains mem-bres de familles fidèles s’éloignent à cause de la faiblesse de leurs propres racines. Je suis profondément attristé lorsque j’entends parler de gens qui se détournent de la foi de leurs prédécesseurs pionniers. Un ami renommé professionnellement, qui est le fils doué d’ancêtres fidèles a laissé le doute au sujet d’un point de doctrine troubler sa compréhension de la plénitude de l’Évangile et creuser un fossé de plus en plus large entre lui et le temple. Une autre connaissance, une sœur charmante qui a des ancêtres pionniers célèbres, affirme maintenant poliment ne pas être ‘membre pratiquant’ de l’Église.

    Ces braves gens sont-ils devenus à la mode au point d’en oublier leurs racines ? Ont-ils oublié ce que le Rétablissement signifie réellement, et ce qu’il a coûté ? Ont-ils oublié leur héritage pionnier et leur lignée donnée dans leur bénédiction patriarcale ? Pour quelques faveurs fugitives maintenant, oublieraient-ils et perdraient-ils la vie éternelle ? Oubliant les racines qui les ont bénis, ils n’ont plus l’étincelle spirituelle des saints engagés dans l’œuvre du Dieu tout-puissant.

    Leurs nobles ancêtres « furent amenés à la connaissance de la vérité… selon l’esprit de révélation et de prophétie, et le pouvoir de Dieu. » Leurs aïeux « furent convertis au Seigneur [et] n’apostasièrent jamais8. » Qu’éprouvent leurs ancêtres en les voyant s’éloigner de l’Église ? Leur déception va sûrement faire place à la douleur, car un fruit détaché des racines ne peut pas survivre longtemps.

    Le Seigneur a lancé cet avertissement solennel :

    « Après avoir été nourris… par la bonne parole de Dieu, … rejetterez-vous ces paroles… des prophètes, et rejetterez-vous toutes les paroles qui ont été dites concernant le Christ, … et le pouvoir de Dieu, et le don du Saint-Esprit, … et tournerez-vous en dérision le grand plan de rédemption qui a été préparé pour vous? »…

    « La Résurrection… vous amènera à vous tenir avec honte et une culpabilité affreuse devant la barre de Dieu9. »

    Je supplie chacun d’entre nous d’écouter cet avertissement sacré.

    Les branches personnelles

    Tout comme nos racines déterminent dans une grande mesure qui nous sommes, nos branches sont également une extension importante de notre identité. Ces branches personnelles portent le fruit de nos reins10. Les Écritures enseignent : « C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez11. » Plus tôt dans la vie, ma femme et moi nous rencontrions souvent des jeunes qui disaient qu’ils avaient l’impression de nous connaître parce qu’ils connaissaient nos enfants. Maintenant nous sommes salués affectueusement par des jeunes qui nous connaissent parce qu’ils connaissent nos petits-enfants.

    Les branches religieuses

    De même, notre religion est connue par le fruit de ses branches. Récemment, j’ai rencontré des membres du gouvernement d’un pays lointain, qui étaient profondément impressionnés par l’Église et par ses efforts à travers le monde. Ils appréciaient nos enseignements sur la famille et voulaient des exemplaires de notre déclaration au monde et des guides de la soirée familiale. Ils voulaient en savoir plus sur notre programme d’entraide et sur notre aide humanitaire. Nous avons fait notre possible et ensuite nous avons déplacé l’attention de ce que nous faisons sur la raison pour laquelle nous le faisons. Je l’ai expliqué par une analogie avec un arbre. J’ai dit : « Vous êtes attirés par différents fruits de notre foi. Ils sont abondants et remarquables. Mais vous ne pouvez pas savourer ces fruits sans connaître l’arbre qui les produit. Et vous ne pouvez pas comprendre cet arbre sans en comprendre les racines. Avec notre religion, on ne peut pas avoir les fruits sans les racines. » Ils l’ont compris.

    Les fruits des branches de l’arbre de l’Évangile comprennent « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, [et] la fidélité12 ». Harold B. Lee a dit : « Il ne pousse de beaux fruits succulents que si les racines de l’arbre… ont été plantées dans de la terre riche, fertile, et à moins que l’on ne les taille, les cultive et les arrose avec soin. De la même manière les fruits succulents de la chasteté, de l’honnêteté, de la modération, de l’intégrité et de la fidélité ne pousseront pas chez une personne dont la vie n’est pas fondée sur un témoignage ferme des vérités de l’Évangile, et de la vie et de la mission du Seigneur Jésus-Christ13. »

    Les fruits de l’Évangile sont délicieux pour ceux qui obéissent au Seigneur. Nous nous instruisons, sachant que « la gloire de Dieu c’est l’intelligence14 ». Les bénédictions de la dîme s’obtiennent en payant la dîme15. On récolte les récompenses de la Parole de Sagesse en y obéissant16. Nous apprenons par l’expérience, en vivant l’Évangile, que la prière, le respect du jour du sabbat, et le fait de prendre la Sainte-Cène nous protègent de la servitude du péché. Nous fuyons la pornographie et l’immoralité en sachant que nous ne pouvons avoir la paix de la pureté personnelle que si nous vivons selon les lois de l’Évangile.

    Le Seigneur a donné cette promesse et ce commandement : « Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée… Demeurez en moi, et je demeurerai en vous… Je suis le cep, vous êtes les sarments17. » Pour résumer cela simplement, les plus grandes bénédictions de la vie nous seront accordées si nous avons un amour profond pour Jésus-Christ18.

    Témoignage

    L’identité personnelle est beaucoup plus qu’une photo sur un passeport. Nous avons aussi des racines et des branches. La nature divine est enracinée en chacun de nous. « Nous sommes tous l’ouvrage [des] mains [de notre Créateur]19. » Nous sommes des êtres éternels. Dans les royaumes prémortels, nous, les frères, avons été préordonnés à nos responsabilités de la prêtrise20. Avant la fondation du monde, les femmes ont été préparées à avoir des enfants et à glorifier Dieu21.

    Nous sommes venus dans la condition mortelle pour acquérir un corps et pour être mis à l’épreuve22. Nous devons fonder des familles et être scellés dans les temples sacrés, avec joie et avec des relations aimantes qui durent éternellement. Nous sommes personnellement enracinés dans ces vérités éternelles.

    Les branches de notre famille et de l’Évangile portent des fruits pour enrichir notre vie. L’œuvre et la gloire de Dieu, qui sont de réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme, peuvent devenir les nôtres23. Nous pouvons demeurer à jamais avec lui et avec notre famille. Ces bénédictions seront accordées aux fidèles à la manière de Dieu et en son temps24.

    Dieu vit. Jésus est le Christ. Joseph Smith est le révélateur et le prophète de cette dernière dispensation. Le Livre de Mormon est vrai. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est le royaume du Seigneur rétabli ici-bas. Gordon B. Hinckley, président de l’Église, est son prophète actuel. Enraciné dans ces vérités, le fruit de nos branches demeurera25. J’en témoigne, au nom de Jésus-Christ. Amen.