Je peux prier mon Père céleste où et quand je veux
    Notes de bas de page

    Je peux prier mon Père céleste où et quand je veux

    Je sais que nous pouvons prier notre Père n’importe quand, n’importe où. Je suis extrêmement reconnaissante de pouvoir le faire.

    Mes jeunes frères et sœurs vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez reçu une réponse à vos prières ? Était-ce quand vous avez perdu quelque chose ? Était-ce quand vous avez eu peur ? Peut-être était-ce quand vous étiez malade ou que quelqu’un que vous aimez était malade. J’ai aussi prié dans ces circonstances.

    Où étiez-vous la dernière fois que vous avez prié ? J’ai prié dans de nombreux endroits. J’ai prié sur la plage, à la montagne, à l’église, sur le terrain de jeu. J’ai prié chez moi, dans un avion et à l’hôpital. Je sais que je peux prier mon Père céleste quand et où je veux. Je sais qu’il m’entend.

    Je vais vous raconter l’histoire de deux enfants, un garçon qui avait environ six ans et une fillette qui venait d’en avoir sept. Par une chaude journée d’été, ils étaient partis se promener dans la jeep de leur grand-père que leur père conduisait. Ils roulaient depuis une heure et demie quand la jeep s’est mise à faire des bruits curieux. Elle s’est arrêtée complètement alors qu’ils approchaient d’une station-service dans la ville voisine. Le garagiste a dit qu’il pouvait la réparer et leur a indiqué un magasin de pièces détachées à l’autre bout de la ville. Une fois à l’intérieur du magasin, les enfants ont trouvé un tas de choses à regarder et n’ont pas remarqué leur père qui passait dans l’arrière-boutique avec le directeur. Tout ce qu’ils savaient c’est qu’ils ne voyaient plus leur père. Ils ont jeté un coup d’œil dehors et ont vu un homme plus loin, dans la rue qui portait un chapeau semblable à celui de leur père. Comme il tournait le coin de la rue, ils ont couru après lui en criant « papa, papa ! »

    Le temps qu’ils s’aperçoivent que ce n’était pas leur père, ils étaient perdus. Ils ne pouvaient plus retrouver le magasin, ils ne savaient plus où ils étaient et ils ne connaissaient personne dans cette ville. La fillette voulait aller d’un côté et le garçon pensait qu’ils devraient aller d’un autre. Comment pouvaient-ils retrouver leur père ou au moins la jeep ? La fillette a dit : « Il faut prier. » Son frère était gêné de prier en public, mais après leur prière, ils sont partis tous les deux dans la même direction. Ils ont retrouvé la station-service, ils sont montés à l’arrière de la jeep et ils ont attendu. Au bout d’un petit moment, qui leur a paru bien long, leur père est arrivé. Il avait également prié pour les retrouver rapidement.

    Les Écritures sont pleines de réponses à des prières. Vous souvenez-vous de celles-ci ? Néphi a appris comment construire un bateau et où trouver de la nourriture. Daniel a prié pour être protégé des lions. Enos a prié toute la journée et toute la nuit pour que ses péchés lui soient pardonnés. Anne priait pour avoir un enfant. Mon histoire préférée sur la prière est celle du jeune garçon qui voulait savoir quelque chose. Il désirait savoir à quelle Église se joindre. Ses amis et sa famille ont trouvé des Églises dont ils sont devenus membres. Mais il ne savait pas laquelle était la vraie. Il n’avait que 14 ans.

    Un jour, Joseph Smith lisait la Bible et voici ce qu’il a lu : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » (Jacques 1:5). Ce passage lui a fait une très forte impression ! Il n’avait jamais prié à voix haute, mais il avait besoin d’une réponse et il a cru à cette Écriture. Il s’est dirigé vers un endroit boisé, près de chez lui et là, humblement, il s’est agenouillé et a commencé à prier. Cette prière était si importante que les puissances des ténèbres ont menacé d’anéantir ce paysan jeune et fort ; mais il a appelé Dieu à l’aide. Comme il le faisait, une colonne de lumière est descendue sur lui et les ténèbres ont disparu. Joseph a vu deux personnages qui se tenaient dans la lumière. L’un d’eux lui a dit en lui montrant l’autre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le ! » (Joseph Smith, Histoire 1:17.) C’était Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ.

    Cette histoire me rappelle mes enfants. Tous ont fait une mission en dehors des États-Unis. Ils ont tous dû apprendre une autre langue. L’une des choses qu’ils ont dû apprendre à expliquer dans leur nouvelle langue c’est l’historie de la prière de Joseph Smith. Pourquoi ont-ils appris cela ? Parce que les personnes à qui ils enseignaient l’Évangile avaient besoin de savoir que notre Père et Jésus ont choisi Joseph Smith comme prophète pour rétablir l’Évangile et l’Église de Jésus-Christ sur la terre. Ces personnes avaient également besoin de savoir qu’elles peuvent prier notre Père céleste et recevoir une réponse à leur prière, tout comme Joseph Smith avait reçu une réponse à la sienne. Notre Père céleste répondra aussi à vos prières. Je sais que nous pouvons prier notre Père n’importe quand, n’importe où. Je suis extrêmement reconnaissante que nous puissions le faire.

    Mon témoignage se résume en cinq points, comme les cinq doigts de la main :

    1. Je sais que Dieu est notre Père céleste et qu’il nous aime.

    2. Jésus est son Fils, notre Sauveur et Rédempteur.

    3. Joseph Smith est un prophète de Dieu. Il a traduit le Livre de Mormon par le pouvoir et le don de Dieu.

    4. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’Église du Seigneur sur la terre en ce moment.

    5. Le prophète d’aujourd’hui est le Président Hinckley.

    Au nom de Jésus-Christ. Amen.