L’esprit de prophétie
    Notes de bas de page
    Theme

    L’esprit de prophétie

    Le témoignage est le moyen, dans la plupart des cas, par lequel Dieu révèle la vérité au genre humain. Ce phénomène n’est ni nouveau ni étrange. Il est aussi vieux que l’humanité.

    Il y a cent-soixante-seize ans s’est produit un événement qui fait partie du fondement même du rétablissement de l’Evangile dans les derniers jours. C’est à mon avis l’événement le plus important au monde depuis que le Fils de Dieu est sorti du tombeau à sa résurrection. Je parle de la première vision céleste accordée à Joseph Smith, le prophète. Je vous lis ses paroles:

    «C’était le matin d’une belle et claire journée du début du printemps de mil huit cent vingt. C’était la première fois de ma vie que je tentais une chose pareille, car au milieu de toutes mes anxiétés, je n’avais encore jamais essayé de prier à haute voix.

    «Après m’être retiré à l’endroit où je m’étais proposé, au préalable, de me rendre, ayant regardé autour de moi et me voyant seul, je m’agenouillai et me mis à exprimer le désir de mon cœur à Dieu.»

    Il décrivit ensuite quelques instants de profonde angoisse spirituelle, qui le convainquirent que les forces du mal étaient réelles et puissantes.

    Il ajoute ensuite:

    «Je vis, exactement au-dessus de ma tête, une colonne de lumière, plus brillante que le soleil, descendre peu à peu jusqu’à tomber sur moi.

    «A peine eut-elle apparu que je me sentis délivré de l’ennemi qui m’enserrait. Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom, et dit, me montrant l’autre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoute-le!1»

    Cet événement à lui seul changea le cours de l’histoire. L’apparition du Père et du Fils au jeune prophète ouvrit la dispensation de la plénitude des temps. Il manifesta l’amour de Dieu pour ses enfants et changea le monde à jamais.

    Comment peut-on savoir avec certitude que Joseph Smith a effectivement vu le Père et le Fils et a conversé avec eux? Comment peut-on s’assurer de la véracité de notre affirmation hardie que Dieu s’adresse au monde aujourd’hui par l’intermédiaire de ses prophètes? Dieu a prévu un moyen.

    Parlant de la gloire céleste de cette Première Vision, le président Hinckley a dit: «On a beaucoup écrit et l’on écrira beaucoup de choses pour essayer de prouver que la première vision n’a pas existé. L’esprit de l’homme mortel ne peut la comprendre. Mais le témoignage du Saint-Esprit, ressenti par d’innombrables personnes tout au long des années depuis qu’elle a eu lieu, atteste de sa réalité, qu’elle s’est produite comme Joseph Smith l’a dit, qu’elle était aussi réelle que le lever du soleil sur Palmyra, qu’elle constitue une pierre de fondation essentielle, une pierre angulaire, sans laquelle l’Eglise ne pourrait être ‹bien construite›2

    Je le répète: Le témoignage du Saint-Esprit atteste que c’est vrai. Ce témoignage est le moyen, dans la plupart des cas, par lequel Dieu révèle la vérité au genre humain. Ce phénomène n’est ni nouveau ni étrange, mais aussi vieux que l’humanité. Les Ecritures regorgent d’exemples où Dieu communique avec l’homme. Par révélation, Adam, comme Enoch, comme Noé, comme Abraham, comme Moïse et comme tous les saints fidèles des premiers jours obtinrent la connaissance des choses sacrées.

    Néphi, autrefois, enseigna ce principe à son peuple. Il déclara:

    «Et maintenant, moi, Néphi, je ne puis écrire toutes les choses qui ont été enseignées parmi mon peuple: aussi bien ne suis-je pas aussi habile à écrire qu’à parler; car lorsqu’un homme parle par la puissance du Saint-Esprit, la puissance du Saint-Esprit porte ses paroles au cœur des enfants des hommes.

    «Mais voici, il y en a beaucoup qui s’endurcissent le cœur au Saint-Esprit, en sorte qu’il ne trouve point de place en eux. Aussi, ils rejettent beaucoup de choses qui sont écrites, et les comptent pour rien3

    Le Saint-Esprit n’instruit ni les orgueilleux, ni ceux qui refusent qu’on les instruise, ni ceux qui sont indolents ni qui doutent. Le profond désir de connaître la vérité, et la foi au Seigneur Jésus-Christ préparent le cœur à être instruit des choses spirituelles.

    Le Seigneur Jésus-Christ dirige son œuvre sur la terre par révélation par l’intermédiaire du Saint-Esprit. La puissance de cet Esprit révélateur meut et motive une armée de plus de cinquante-deux mille missionnaires qui portent le message de l’Evangile aux quatre coins de la terre. Quand ils ont du succès dans leurs labeurs, c’est grâce au témoignage qu’ils rendent, témoignage accompagné et confirmé par la puissance du Saint-Esprit.

    Le Seigneur dit de ses émissaires qu’ils sont faibles, sans instruction et méprisés. Mais il promet que par leurs efforts, il châtiera les nations par le pouvoir de son Esprit4.

    A son retour des îles Britanniques, à l’automne dernier, le président Hinckley nous a parlé d’une interview qu’il a eue avec un journaliste de la radio de la BBC. Le reporter lui a demandé: «Comment espérez-vous que les gens écouteront ces jeunes blancs-becs?» Le président Hinckley a dû expliquer à certains d’entre nous que blanc-bec signifie qui manque de maturité, d’expérience, de poli. Il a fait ensuite remarquer au journaliste que les gens les reçoivent et les écoutent, ajoutant: «Ils sont sains. Ils sont brillants, ils sont vifs, ils sont purs5

    Et ensuite, lors de la session de la prêtrise de la conférence générale d’octobre dernier, il a dit à propos des missionnaires:

    «Ils sont un miracle. Ils parlent du fond du cœur, avec une conviction personnelle. Chacun est un ambassadeur du Seigneur Jésus-Christ. Leur force ne leur vient pas de leur connaissance des choses du monde. Elle leur vient de la foi, de la prière et de l’humilité6.» Le commandement de Jésus de prêcher l’Evangile à toutes les nations est suivi; en effet les serviteurs de Dieu rendent témoignage, avec humilité, dans le monde entier. Et le Seigneur répond à leurs sacrifices et rend témoignage de leurs paroles par révélation.

    Il y quelques années, j’ai eu le plaisir d’assister à une conférence de pieu en qualité de compagnon en second de frère LeGrand Richards qui, sous l’influence de cet Esprit directeur, avait réorganisé une présidence de pieu. Nous rentrions en voiture. Il était très pensif. Après un assez long silence, je lui ai demandé s’il y avait quelque chose qu’il aimerait m’enseigner. Il m’a dit calmement: «Dans l’Eglise nous avons trop de gens qui nient l’esprit de prophétie et de révélation.» Ce fut tout. Il ne dit plus rien sur le sujet. En réfléchissant à l’appel du nouveau président de pieu, je me suis fait la réflexion que cette Eglise ne pourrait pas fonctionner un seul jour sans l’esprit de prophétie et de révélation.

    Mais nous vivons à une époque où la foi diminue et où le scepticisme à l’égard des choses sacrées augmente. Notre époque me rappelle la période qui a immédiatement précédé la venue du Sauveur ressuscité en Amérique. C’étaient des jours très sombres.

    Mormon a relevé les causes des problèmes qui affligeaient la société néphite, quand il a dit:

    «Et c’était à cause de l’orgueil de leur cœur, à cause de leur extrême richesse, oui, c’était parce qu’ils opprimaient les pauvres, refusant leur nourriture aux affamés, refusant leurs vêtements aux nus et frappant sur la joue leurs frères humbles, se moquant de ce qui était sacré, niant l’esprit de prophétie et de révélation7

    Mormon ajoute: «Et l’Eglise avait commencé à déchoir, à cause de leurs iniquités; et ils avaient commencé à ne plus croire à l’esprit de prophétie et à l’esprit de révélation; et les jugements de Dieu les regardaient dans les yeux8

    Nous affirmons avec hardiesse que l’esprit de révélation repose sur les prophètes, voyants et révélateurs actuels du Seigneur.

    Le président Kimball rendit à ce même micro son témoignage lorsqu’il dit: «Je déclare avec la plus profonde humilité mais aussi avec la puissance et la force du témoignage qui brûle en mon âme que depuis le prophète du Rétablissement jusqu’au prophète actuel, la ligne de communication n’est pas brisée, l’autorité est continue, et la lumière, forte et pénétrante, continue de briller. Le son de la voix du Seigneur est une mélodie continue et un appel tonitruant9

    Quand les serviteurs désignés de l’Eglise parlent sous l’influence du Saint-Esprit en qualité d’ambassadeurs du Seigneur Jésus-Christ, leurs paroles sont portées par la puissance de l’Esprit aux gens dont le cœur est ouvert à la révélation.

    Quand, avec une puissance céleste, ce témoignage est donné à quelqu’un, il comprend vite que le sacrifice personnel devient son compagnon constant. Le témoignage spirituel de ces choses sacrées et les exigences de sacrifice vont inévitablement de pair. Le moment venu, on en comprend la nécessité et on en est rempli de gratitude.

    La connaissance la plus importante que l’on doive acquérir ici-bas est celle qui est donnée par révélation par l’intermédiaire du Saint-Esprit. Je ne veux pas par là diminuer la connaissance disponible dans une multitude de disciplines ou de domaines d’étude. Mais aucun d’eux individuellement ni tous collectivement ne peuvent égaler l’importance d’un témoignage personnel, apporté par l’Esprit, de ces choses sacrées. Ce témoignage apporte lumière, certitude et paix.

    Je déclare à nouveau, avec force, que Joseph Smith a vu le Père et le Fils. Cette connaissance certaine ne m’a pas été donnée par un mortel; cette conviction m’a été donnée par le Saint-Esprit, comme promis.

    Le royaume de Dieu sur la terre continue de progresser grâce au dévouement des missionnaires et des membres à qui le Saint-Esprit a donné la confirmation de la conviction que Joseph a vu notre Père et son Fils Jésus-Christ. Le Royaume progresse, mû par l’assurance intime et personnelle qu’a chaque membre fidèle que ceux qui nous dirigent le font avec l’esprit de prophétie et de révélation. Nous ne devons jamais perdre ce don précieux. Quelqu’en soit le montant, nous devons payer le prix de foi et d’obéissance requis pour obtenir cette magnifique bénédiction.

    Au nom de Jésus-Christ. Amen.