Une stratégie pour la guerre

    Notes de bas de page

    Une stratégie pour la guerre


    La prescription ancienne est toujours valable: gardez les commandements; suivez les prophètes; lisez, comprenez et méditez les Ecritures.

    J’aimerais vous parler aujourd’hui d’une stratégie militaire. Nous chantons le cantique «La lutte suprême nous appelle tous» (Cantiques, n° 157). Paul a dit: «Si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat? (1 Corinthiens 14:8). Dans l’Apocalypse, on parle d’une guerre dans le ciel (voir Apocalypse 12:7). Quel genre de bataille, quel genre de guerre? 


    L’enjeu de la guerre est l’âme des hommes. Depuis Adam, les lignes de front sont établies entre le mal et le bien. Dans notre dispensation finale et en préparation pour le Millénium, les forces du mal ont intensifié leurs efforts et se sont regroupées sous l’influence puissante de Satan. En face, le royaume de Dieu fait clairement sonner de la trompette de la justice, plus que jamais auparavant peut-être. L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours mène l’offensive et déclare que le bien est bien et que le mal est mal.


    Esaïe a prophétisé à ce sujet concernant notre époque quand il a dit: «Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume» (Esaïe 5:20). Satan propose un mélange étrange comprenant juste assez de bien pour cacher le mal et sa pente vers la destruction comme l’a décrit Néphi, ancien prophète, quand il a dit:


    «Car voici, en ce jour, il fera rage dans le cœur des enfants des hommes, et les poussera à la colère contre ce qui est bon.


    «Et il en pacifiera d’autres, et les endormira dans une sécurité charnelle, en sorte qu’ils diront: Tout est bien en Sion; oui, Sion prospère, tout va bien – c’est ainsi que le diable trompe leur âme, et les entraîne soigneusement en enfer» (2 Néphi 28:20-21).


    Satan fait rage dans le cœur de certains; il en endort beaucoup dans une sécurité charnelle, et il en flatte d’autres ou dit qu’il n’y a pas d’enfer. Il a égaré et pris dans son armée beaucoup de personnes en les attirant par la gloire, la richesse et le pouvoir. Il est passé maître dans l’art d’appeler mal ce qui est bien et bien ce qui est mal. Il a trompé beaucoup de personnes, de nations et de dirigeants en leur faisant utiliser des méthodes immorales pour traiter des problèmes de moralité.


    Je ne vais citer que trois arguments impies et puissants parmi ceux qu’utilise Satan. Premièrement, il dit que le libre arbitre justifie la destruction de la vie humaine par l’avortement; deuxièmement, les relations physiques intimes et même les mariages entre personnes du même sexe sont acceptables; et troisièmement, la chasteté et la fidélité sont démodées et dépassées: la liberté de choix et d’action dans sa vie sexuelle est acceptable.


    Au moment où je parle, des célébrités internationales du monde du sport, de la musique et du cinéma mènent non seulement une vie immorale, mais enseignent cette immoralité dans le monde entier par l’influence puissante des médias. Dans le monde, des millions de personnes les idolâtrent et les acceptent. Le monde en général semble être tombé dans un coma d’iniquité en laissant de côté les valeurs morales et les principes donnés par Dieu et consacrés par le temps.


    Les Frères ont dit de lutter contre les maux du monde. Nous sommes bien plus nombreux que les dix qui étaient nécessaires pour sauver Sodome et Gomorrhe. Comment allons-nous combattre dans cette bataille qui continue? Les saints fidèles de Dieu, avec le soutien de sa sainte prêtrise, sont la force la plus importante ici-bas. Nous devons nous accrocher fermement aux déclarations puissantes de Dieu concernant le caractère sacré de la vie, à son instruction éternelle et infinie d’être chaste et pur. La famille telle que Dieu l’a ordonnée avec amour, avec un père, une mère et des enfants destinés à vivre à jamais ensemble, ne doit pas être une exception mais la règle. Lorsque quelqu’un revient au Christ, l’agitation fait place à la paix de l’esprit, l’animosité à la paix et la crainte au courage et à l’optimisme.


    Ce mode de vie chrétien n’est pas seulement pour l’individu; il concerne aussi les familles, et les gouvernements, et apportera des résultats semblables. Par exemple l’individu ou la nation qui mène une vie chaste et vertueuse ne craint pratiquement pas la maladie terrible qu’est le SIDA. Les familles sans père qui résultent de la querelle et du divorce seraient pratiquement inconnues. Si vous y réfléchissez, quelle est votre part de responsabilité? On n’entre pas sur la pente glissante sans signe avant-coureurs. On pourrait être attentif à dix signes:


    •Une étroitesse d’esprit croissante ou une incapacité à voir les choses de nature spirituelle.


    •Un manque de goût croissant pour les choses de Dieu.


    •Une diminution progressive des activités spirituelles: de quotidiennes elles deviennent hebdomadaires, puis mensuelles, puis occasionnelles, puis disparaissent.


    •Une dépendance croissante d’une foule grandissante de psychiatres au lieu de s’en remettre à la prêtrise, à Dieu et à soi-même.


    •Une indépendance croissante vis-à-vis des choses spirituelles.


    •Un nombre croissant d’amis de moralité inférieure.


    •Des citations tirés de débats télévisés au lieu des Ecritures.


    •Des cris au lieu de voix calme.


    •Des sévices verbaux et mêmes physiques au lieu d’un cercle d’amour.


    •Une acceptation progressive du mal, non pas immédiate mais par petites étapes.


    Certains savent mieux localiser les zones difficiles sur le parcours de golf ou reconnaître un bon revers de tennis que des Ecritures vitales. Beaucoup recherchent le bonheur dans les pages financières au lieu de le rechercher dans les conseils inspirés des prophètes. J’ai observé que la grande majorité des gens dans le monde entier gâchent leur vie à consacrer la majeure partie de leur temps et de leurs efforts à des projets sans aucun bienfait exaltant mais qui ont quand même des conséquences éternelles.


    Nous devons participer à une cause bonne et juste. Nous devons voir clairement dans le miroir en nous regardant objectivement, nous et notre famille, afin de ne pas être pris dans le deuxième grand et terrible déluge mondial qui déferle maintenant tout autour de nous. Il a été prophétisé que les fidèles remporteront cette grande guerre et qu’ils monteront triomphalement à la rencontre du Seigneur Jésus-Christ à sa deuxième venue. La prescription pour remporter cette victoire consiste à prier chaque jour personnellement et en famille avec au moins une soirée familiale par semaine. Vous direz peut-être: «Je n’ai pas le temps.» Mes frères et sœurs, vous ne pouvez tout simplement pas vous permettre de ne pas avoir le temps. C’est surprenant combien on a soudain du temps libre quand la télévision est éteinte. La prescription ancienne est toujours valable: gardez les commandements; suivez les prophètes; lisez, comprenez et méditez les Ecritures.


    Je témoigne que Dieu existe, que son Fils Jésus-Christ est l’auteur du plan de rédemption. Grâce à lui et à son sacrifice expiatoire empreint d’amour, ceux qui le désirent gagneront la guerre et seront éternellement avec lui. J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen. 9

    J’aimerais vous parler aujourd’hui d’une stratégie militaire. Nous chantons le cantique «La lutte suprême nous appelle tous» (Cantiques, n° 157). Paul a dit: «Si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat? (1 Corinthiens 14:8). Dans l’Apocalypse, on parle d’une guerre dans le ciel (voir Apocalypse 12:7). Quel genre de bataille, quel genre de guerre? 


    L’enjeu de la guerre est l’âme des hommes. Depuis Adam, les lignes de front sont établies entre le mal et le bien. Dans notre dispensation finale et en préparation pour le Millénium, les forces du mal ont intensifié leurs efforts et se sont regroupées sous l’influence puissante de Satan. En face, le royaume de Dieu fait clairement sonner de la trompette de la justice, plus que jamais auparavant peut-être. L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours mène l’offensive et déclare que le bien est bien et que le mal est mal.


    Esaïe a prophétisé à ce sujet concernant notre époque quand il a dit: «Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume» (Esaïe 5:20). Satan propose un mélange étrange comprenant juste assez de bien pour cacher le mal et sa pente vers la destruction comme l’a décrit Néphi, ancien prophète, quand il a dit:


    «Car voici, en ce jour, il fera rage dans le cœur des enfants des hommes, et les poussera à la colère contre ce qui est bon.


    «Et il en pacifiera d’autres, et les endormira dans une sécurité charnelle, en sorte qu’ils diront: Tout est bien en Sion; oui, Sion prospère, tout va bien – c’est ainsi que le diable trompe leur âme, et les entraîne soigneusement en enfer» (2 Néphi 28:20-21).


    Satan fait rage dans le cœur de certains; il en endort beaucoup dans une sécurité charnelle, et il en flatte d’autres ou dit qu’il n’y a pas d’enfer. Il a égaré et pris dans son armée beaucoup de personnes en les attirant par la gloire, la richesse et le pouvoir. Il est passé maître dans l’art d’appeler mal ce qui est bien et bien ce qui est mal. Il a trompé beaucoup de personnes, de nations et de dirigeants en leur faisant utiliser des méthodes immorales pour traiter des problèmes de moralité.


    Je ne vais citer que trois arguments impies et puissants parmi ceux qu’utilise Satan. Premièrement, il dit que le libre arbitre justifie la destruction de la vie humaine par l’avortement; deuxièmement, les relations physiques intimes et même les mariages entre personnes du même sexe sont acceptables; et troisièmement, la chasteté et la fidélité sont démodées et dépassées: la liberté de choix et d’action dans sa vie sexuelle est acceptable.


    Au moment où je parle, des célébrités internationales du monde du sport, de la musique et du cinéma mènent non seulement une vie immorale, mais enseignent cette immoralité dans le monde entier par l’influence puissante des médias. Dans le monde, des millions de personnes les idolâtrent et les acceptent. Le monde en général semble être tombé dans un coma d’iniquité en laissant de côté les valeurs morales et les principes donnés par Dieu et consacrés par le temps.


    Les Frères ont dit de lutter contre les maux du monde. Nous sommes bien plus nombreux que les dix qui étaient nécessaires pour sauver Sodome et Gomorrhe. Comment allons-nous combattre dans cette bataille qui continue? Les saints fidèles de Dieu, avec le soutien de sa sainte prêtrise, sont la force la plus importante ici-bas. Nous devons nous accrocher fermement aux déclarations puissantes de Dieu concernant le caractère sacré de la vie, à son instruction éternelle et infinie d’être chaste et pur. La famille telle que Dieu l’a ordonnée avec amour, avec un père, une mère et des enfants destinés à vivre à jamais ensemble, ne doit pas être une exception mais la règle. Lorsque quelqu’un revient au Christ, l’agitation fait place à la paix de l’esprit, l’animosité à la paix et la crainte au courage et à l’optimisme.


    Ce mode de vie chrétien n’est pas seulement pour l’individu; il concerne aussi les familles, et les gouvernements, et apportera des résultats semblables. Par exemple l’individu ou la nation qui mène une vie chaste et vertueuse ne craint pratiquement pas la maladie terrible qu’est le SIDA. Les familles sans père qui résultent de la querelle et du divorce seraient pratiquement inconnues. Si vous y réfléchissez, quelle est votre part de responsabilité? On n’entre pas sur la pente glissante sans signe avant-coureurs. On pourrait être attentif à dix signes:


    • Une étroitesse d’esprit croissante ou une incapacité à voir les choses de nature spirituelle.


    • Un manque de goût croissant pour les choses de Dieu.


    • Une diminution progressive des activités spirituelles: de quotidiennes elles deviennent hebdomadaires, puis mensuelles, puis occasionnelles, puis disparaissent.


    • Une dépendance croissante d’une foule grandissante de psychiatres au lieu de s’en remettre à la prêtrise, à Dieu et à soi-même.


    • Une indépendance croissante vis-à-vis des choses spirituelles.


    • Un nombre croissant d’amis de moralité inférieure.


    • Des citations tirés de débats télévisés au lieu des Ecritures.


    • Des cris au lieu de voix calme.


    • Des sévices verbaux et mêmes physiques au lieu d’un cercle d’amour.


    • Une acceptation progressive du mal, non pas immédiate mais par petites étapes.


    Certains savent mieux localiser les zones difficiles sur le parcours de golf ou reconnaître un bon revers de tennis que des Ecritures vitales. Beaucoup recherchent le bonheur dans les pages financières au lieu de le rechercher dans les conseils inspirés des prophètes. J’ai observé que la grande majorité des gens dans le monde entier gâchent leur vie à consacrer la majeure partie de leur temps et de leurs efforts à des projets sans aucun bienfait exaltant mais qui ont quand même des conséquences éternelles.


    Nous devons participer à une cause bonne et juste. Nous devons voir clairement dans le miroir en nous regardant objectivement, nous et notre famille, afin de ne pas être pris dans le deuxième grand et terrible déluge mondial qui déferle maintenant tout autour de nous. Il a été prophétisé que les fidèles remporteront cette grande guerre et qu’ils monteront triomphalement à la rencontre du Seigneur Jésus-Christ à sa deuxième venue. La prescription pour remporter cette victoire consiste à prier chaque jour personnellement et en famille avec au moins une soirée familiale par semaine. Vous direz peut-être: «Je n’ai pas le temps.» Mes frères et sœurs, vous ne pouvez tout simplement pas vous permettre de ne pas avoir le temps. C’est surprenant combien on a soudain du temps libre quand la télévision est éteinte. La prescription ancienne est toujours valable: gardez les commandements; suivez les prophètes; lisez, comprenez et méditez les Ecritures.


    Je témoigne que Dieu existe, que son Fils Jésus-Christ est l’auteur du plan de rédemption. Grâce à lui et à son sacrifice expiatoire empreint d’amour, ceux qui le désirent gagneront la guerre et seront éternellement avec lui. J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen. 9