La révélation personnelle: le don, l’épreuve et la ⌦promesse

    Notes de bas de page
    Theme

    La révélation personnelle: le don, l’épreuve et la ⌦promesse


    Croyez et votre foi croîtra continuellement, votre connaissance de la ⌦vérité augmentera.

    Quand le cor­tè­ge funè­bre condui­sit la ­dépouille d’Ezra Taft Benson, notre pré­si­dent bien-aimé, à son lieu de repos en Idaho, tous les ponts ­étaient bor­dés de gens. Il y avait des ­scouts en uni­for­me avec des ­fanions. Il y avait les per­son­nes âgés sur des chai­ses plian­tes, voire des fau­teuils. Des fer­miers lais­sè­rent leur maté­riel dans les ­champs, et des ­familles endi­man­chées ­étaient ­venues ren­dre hom­ma­ge. Des ­milliers de per­son­nes expri­mè­rent leur amour pour lui; ce fut un déver­se­ment spon­ta­né d’amour qui est main­te­nant trans­fé­ré tout ­entier à Howard W. Hunter, notre pré­si­dent. A vrai dire, ses limi­tes phy­si­ques met­tent en ­valeur ses capa­ci­tés de pro­phè­te et de ­voyant. Que Dieu le bénis­se pour le cours qu’il a déjà mon­tré et les direc­ti­ves qu’il don­ne­ra enco­re.


    Je m’adres­se aux jeu­nes de l’Eglise qui font face aux «temps dif­fi­ci­les» que l’apô­tre Paul a pro­phé­ti­sés pour les der­niers jours1.


    Pour vous pré­pa­rer et vous pro­té­ger, je vais vous dire, aussi sim­ple­ment que j’en suis capa­ble, ce que j’ai ­appris sur la révé­la­tion per­son­nel­le.


    Deux aspects dans l’être⌦

    Il y a deux par­ties dans votre ­nature, votre corps tem­po­rel, engen­dré par des ­parents mor­tels, et votre ­esprit immor­tel à l’inté­rieur. Vous êtes un fils ou une fille de Dieu.


    Physiquement, vous pou­vez voir avec vos yeux, enten­dre avec vos ­oreilles, tou­cher, sen­tir et appren­dre. Par votre intel­lect, vous appre­nez la plus gran­de par­tie de ce que vous savez sur le monde dans ­lequel vous vivez.


    Mais si vous n’appre­nez que par la rai­son, vous ne com­pren­drez ­jamais com­ment l’Esprit opère, même si vous appre­nez beau­coup sur ­d’autres cho­ses.


    Les Ecritures ensei­gnent que «les ­grands hom­mes ne sont pas tou­jours sages»2. Il se peut que spi­ri­tuel­le­ment vous ne ­sachiez pas, et que vous ne ­sachiez pas que vous ne savez pas: peut-être appre­nez-vous tou­jours «sans ­jamais pou­voir arri­ver à la connais­san­ce de la véri­té3.»


    Votre ­esprit ­apprend d’une autre maniè­re que votre intel­lect.


    En effet, «dans l’homme c’est ­l’esprit, le souf­fle du Tout-Puissant, qui donne l’intel­li­gen­ce»4, et l’Esprit du Christ «donne la lumiè­re à tout homme qui vient au monde5.» 


    Je vais ­employer les mots voir, enten­dre et sen­tir pour par­ler de la révé­la­tion, mais je vais les uti­li­ser comme ils sont uti­li­sés dans les Ecritures.


    Le don du Saint-Esprit⌦

    Après le bap­tê­me, au cours de l’ordon­nan­ce de la confir­ma­tion, vous avez reçu le don du Saint-Esprit.


    Le Saint-Esprit peut inspi­rer tout le monde, mais le don confè­re le droit d’avoir sa com­pa­gnie cons­tan­te6. C’est par le pou­voir du Saint-Esprit que vous pou­vez connaî­tre la véri­té de tou­tes cho­ses7.


    Il nous est dit que «les anges par­lent par le pou­voir du Saint-Esprit»8. Il nous est même dit que lors­que nous par­lons par le pou­voir du Saint-Esprit, «nous par­lons le lan­ga­ge des anges»9.


    La prière⌦

    Vous avez votre libre arbi­tre, et l’inspi­ra­tion ne se déver­se pas, peut-être ne le peut-elle pas, si vous ne le deman­dez pas, ou si quelqu’un ne le deman­de pas pour vous.


    Dans les Ecritures, aucun mes­sa­ge n’est répé­té plus sou­vent que l’invi­ta­tion, le com­man­de­ment même, de prier, de deman­der.


    La priè­re est un élé­ment si impor­tant de la révé­la­tion que, sans elle, le voile peut res­ter fermé pour vous. Apprenez à prier. Priez sou­vent. Priez dans votre ­esprit, priez dans votre cœur. Priez à ­genoux.


    Commencez là où vous êtes⌦

    Vous devez com­men­cez là où vous êtes. Priez, même si vous êtes comme le pro­phè­te Alma quand il était jeune et rebel­le, ou si vous êtes comme Amulek, qui avait ­l’esprit fermé, qui était au cou­rant de ces cho­ses, et refu­sait de le recon­naî­tre10.


    La priè­re est votre clef per­son­nel­le pour ­ouvrir la porte du ciel. La ser­ru­re se trou­ve de votre côté du voile11.

    L’étude⌦


    Mais ce n’est pas tout. Le Seigneur a dit à quelqu’un qui ­croyait que la révé­la­tion se déver­se­rait sans ­effort: «Tu n’as pas com­pris; tu as pensé que je te le don­ne­rais, tan­dis que ton seul souci, c’était de me le deman­der.


    «Mais voici, je te dis que tu dois l’étu­dier dans ton ­esprit; alors tu dois me deman­der si c’est juste, et si c’est juste, je ferai en sorte que ton sein brûle au-­dedans de toi; c’est ainsi que tu sen­ti­ras que c’est juste» 12.


    Cette brû­lu­re dans la poi­tri­ne n’est pas uni­que­ment une sen­sa­tion phy­si­que. C’est plu­tôt une sorte de lumiè­re chau­de qui ­brille à l’inté­rieur de votre être.


    Il est très dif­fi­ci­le de décri­re la mani­fes­ta­tion du Saint-Esprit à quelqu’un qui ne l’a pas eue. Ces mani­fes­ta­tions sont per­son­nel­les et stric­te­ment confi­den­tiel­les13.


    Le murmure doux et léger⌦

    Le Saint-Esprit parle d’une voix que l’on res­sent plus qu’on ne ­l’entend. Elle est décri­te comme un mur­mu­re doux et léger14. On parle d’écou­ter le mur­mu­re de l’Esprit, mais on ­décrit le plus sou­vent une mani­fes­ta­tion spi­ri­tuel­le en dis­ant: «J’ai eu la sen­sa­tion … «


    Joseph Smith, le pro­phè­te, a expli­qué: «On peut en pro­fi­ter en fai­sant atten­tion au pre­mier signe de l’Esprit de révé­la­tion; par exem­ple, lors­que vous sen­tez l’intel­li­gen­ce pure cou­ler en vous, elle peut vous don­ner des inspi­ra­tions sou­dai­nes, de sorte qu’en le remar­quant vous pou­vez le voir s’accom­plir le même jour ou bien­tôt; … les cho­ses qui ont été pré­sen­tées à votre ­esprit par l’Esprit de Dieu se réali­se­ront, et ainsi en appre­nant l’Esprit de Dieu et en le com­pre­nant, vous pou­vez pro­gres­ser dans le prin­ci­pe de la révé­la­tion jusqu’à ce que vous deve­niez par­faits en Christ Jésus»15.


    La révé­la­tion se mani­fes­te par des mots que nous res­sen­tons plus que nous ne les enten­dons. Néphi a dit à ses frè­res rebel­les qui ­avaient reçu la visi­te d’un ange: «Vous aviez perdu le sen­ti­ment, de sorte que vous ne pou­viez pas sen­tir ses paro­les16.»


    Les Ecritures regor­gent d’expres­sions tel­les que: «Le voile fut enle­vé de notre ­esprit, et les yeux de notre enten­de­ment ­furent ­ouverts17.» «Je par­le­rai à ton ­esprit et à ton cœur18.» «J’ai éclai­ré ton ­esprit19.» «Exprimez les pen­sées que je met­trai dans votre cœur20.» Il y a des cen­tai­nes de ver­sets qui par­lent de la révé­la­tion.


    Marion G. Romney, ­citant le pro­phè­te Enos, a dit: «Pendant que je lut­tais ainsi dans ­l’esprit, voici, la voix du Seigneur se fit enten­dre dans mon âme21.» Enos a rela­té ensui­te ce que le Seigneur lui a mis dans la pen­sée.


    Frère Romney a dit: «C’est un moyen de révé­la­tion très com­mun. Il se mani­fes­te dans ­l’esprit de la per­son­ne par des paro­les et des phra­ses. Je ­connais per­son­nel­le­ment ce moyen de révé­la­tion22.»


    Nous ne recher­chons pas d’expé­rien­ces extraor­di­nai­res.


    Le pré­si­dent Kimball a parlé des nom­breu­ses per­son­nes qui ne peu­vent pas per­ce­voir les mes­sa­ges spi­ri­tuels … quand ils sont don­nés sous une forme ordi­nai­re. S’atten­dant à quel­que chose de spec­ta­cu­lai­re, on peut ne pas être atten­tif au déver­se­ment cons­tant de mes­sa­ges révé­lés23.


    Incitations⌦

    Cette voix de l’Esprit parle dou­ce­ment, vous souf­flant ce que vous devez faire ou dire. Elle peut aussi vous met­tre en garde.


    Si vous igno­rez ces mes­sa­ges ou ne leur obéis­sez pas, l’Esprit vous quit­te­ra. C’est à vous de déci­dez. Vous êtes ­libres de choi­sir.


    La foi⌦

    Le déver­se­ment de la révé­la­tion ­dépend de votre foi. Vous exer­cez votre foi en fai­sant accep­ter ou croi­re à votre intel­li­gen­ce ce dont vous ne pou­vez pas prou­ver la véra­ci­té par la rai­son seule24.


    Le pre­mier acte d’exer­ci­ce de votre foi doit être votre accep­ta­tion du Christ et de son expia­tion.


    Quand vous met­trez à l’épreu­ve les prin­ci­pes de l’Evangile en ­croyant sans ­savoir, l’Esprit com­men­ce­ra à vous instrui­re. Peu à peu votre foi est rem­pla­cée par la connais­san­ce.


    Vous sau­rez dis­cer­ner (voir) avec vos yeux spi­ri­tuels.


    Croyez et votre foi croî­tra conti­nuel­le­ment, votre connais­san­ce de la véri­té aug­men­te­ra, et votre témoi­gna­ge du Rédempteur, de la résur­rec­tion, et du réta­blis­se­ment sera comme «une sour­ce d’eau vivan­te, jaillis­sant jus­que dans la vie éter­nel­le»25. Vous pour­rez alors rece­voir des direc­ti­ves sur des déci­sions pra­ti­ques de votre vie quo­ti­dien­ne.


    La Parole de Sagesse⌦

    Votre corps est l’instru­ment de votre intel­lect. Dans vos émo­tions, l’intel­lect et le corps se rap­pro­chent pour pres­que ne for­mer qu’un. Ce que vous appre­nez spi­ri­tuel­le­ment ­dépend, dans une cer­tai­ne mesu­re, de la façon dont vous trai­tez votre corps. C’est pour­quoi la Parole de Sagesse26 est si impor­tan­te.


    Les sub­stan­ces entraî­nant une dépen­dan­ce qui sont inter­di­tes par cette révé­la­tion (le thé, le café, ­l’alcool et le tabac) inter­fè­rent avec les sen­ti­ments déli­cats de la com­mu­ni­ca­tion spi­ri­tuel­le, tout comme ­d’autres dro­gues le font.


    N’igno­rez pas la Parole de Sagesse, car cela pour­rait vous ­coûter les «­grands tré­sors de connais­san­ce, oui, des tré­sors ­cachés»27 pro­mis à ceux qui la res­pec­tent.


    La musique⌦

    Intégrez la bonne musi­que de tout genre à votre vie.


    Apprenez ensui­te le lien qui exis­te entre la musi­que ­sacrée et la révé­la­tion. Le Seigneur a dit: «Mon âme se ­réjouit du chant du cœur, oui, le chant des jus­tes est une priè­re pour moi, et il sera exau­cé par une béné­dic­tion sur leur tête28.»


    La musi­que pro­fa­ne peut être inspi­ran­te dans un sens clas­si­que ou popu­lai­re, mais elle ne pré­pa­re­ra pas votre intel­lect à être ­instruit par l’Esprit comme le fera la musi­que ­sacrée.


    L’apô­tre Paul a ­conseillé aux Ephésiens: «Entretenez-vous par des psau­mes, par des hym­nes, et par des can­ti­ques spi­ri­tuels, chan­tant et célé­brant de tout votre cœur les louan­ges du Seigneur29.»


    Le recueillement⌦

    Un pré­lu­de musi­cal, joué avec recueille­ment, nour­rit ­l’esprit. Il favo­ri­se l’inspi­ra­tion. C’est un ­moment où, comme l’a dit le poète, «on se tour­ne vers soi, et l’on deman­de à son cœur ce qu’il sait30.» N’empê­chez pas les ­autres d’écou­ter le pré­lu­de musi­cal, car le recueille­ment est indis­pen­sa­ble à la révé­la­tion. Dieu a dit: «Arrêtez, et ­sachez que je suis Dieu31.»


    Une mise en garde à pré­sent: Il y a une cer­tai­ne musi­que qui est très néfas­te à ­l’esprit. Jeunes, vous savez de quel­le sorte de musi­que il s’agit. Son tempo, ses sons et le mode de vie de ceux qui la ­jouent repous­sent l’Esprit. Elle est beau­coup plus dan­ge­reu­se que vous ne pou­vez le sup­po­ser, car elle peut étouf­fer votre sen­si­bi­li­té spi­ri­tuel­le. 


    La tentation⌦

    A pré­sent, écou­tez bien! Avant de conti­nuer de par­ler de la révé­la­tion per­son­nel­le, il faut que je vous dise quel­que chose pour que vous ne ris­quiez pas de mal com­pren­dre: «Il y a beau­coup ­d’esprits qui sont de faux ­esprits32.» Il peut y avoir des contre­fa­çons de révé­la­tions, des inspi­ra­tions du dia­ble, des ten­ta­tions! Tant que vous ­vivrez, l’adver­sai­re essaie­ra d’une maniè­re ou d’une autre de vous éga­rer.


    «Car c’est de cette maniè­re que le dia­ble tra­vaille, car il ne per­sua­de aucun homme de faire le bien, non, pas un seul; ni ses anges non plus; ni ceux qui se sou­met­tent à lui33.»


    Joseph Smith, le pro­phè­te, a dit que «rien ne fait plus de tort aux ­enfants des hom­mes que d’être sous l’influen­ce d’un faux ­esprit alors qu’ils pen­sent avoir l’Esprit de Dieu34.»


    Le sep­tiè­me cha­pi­tre de Moroni dans le Livre de Mormon vous dit com­ment faire pour dis­tin­guer les impres­sions spi­ri­tuel­les. Lisez et reli­sez-le atten­ti­ve­ment.


    En fai­sant des ­essais, et par­fois des ­erreurs, vous appren­drez à écou­ter ces inspi­ra­tions.


    Si vous res­sen­tez l’inspi­ra­tion de faire quel­que chose qui vous met mal à l’aise, quel­que chose que vous savez dans votre for inté­rieur être mal et contrai­re aux prin­ci­pes de la jus­ti­ce, ne la sui­vez pas!


    L’Eglise⌦

    Le Seigneur révè­le sa volon­té par des rêves, des ­visions et des appa­ri­tions, par des anges, par sa pro­pre voix, et par la voix de ses ser­vi­teurs35. Il a dit: «Que ce soit par ma pro­pre voix ou par la voix de mes ser­vi­teurs, c’est tout un36.»


    La mai­son du Seigneur est une mai­son d’ordre. Joseph Smith, le pro­phè­te, a ensei­gné qu’«il est contrai­re au plan de Dieu qu’un mem­bre de l’Eglise, ou n’impor­te qui d’autre, reçoi­ve des instruc­tions pour qui ont un poste d’auto­ri­té supé­rieur au sien37.»


    Vous pou­vez rece­voir la révé­la­tion à titre per­son­nel, en tant que ­parent pour vos ­enfants, ou pour ceux dont vous êtes res­pon­sa­ble, comme diri­geant ou instruc­teur, si vous avez été ­dûment appe­lé et mis à part.


    Si l’on ­devient cri­ti­que et que l’on nour­rit des sen­ti­ments néga­tifs, l’Esprit se reti­re. Ce n’est que lorsqu’on se ­repent que l’Esprit ­revient. Je sais par expé­rien­ce que les ­canaux de l’inspi­ra­tion sui­vent tou­jours cet ordre. Vous êtes en sûre­té quand vous sui­vez vos diri­geants.


    Le Consolateur⌦

    Cependant, ne ­croyez pas que les cha­grins, les décep­tions, les ­échecs ou la peur vous ­seront épar­gnés. Chacun en a. Ils sont indis­pen­sa­bles à notre mise à l’épreu­ve.


    Quand de rudes épreu­ves vien­dront, vous appren­drez que le Saint-Esprit est appe­lé le Consolateur.


    Vous devez affron­ter la vie gui­dés par l’Esprit, ne ­sachant pas d’avan­ce ce que vous ferez38, comme Néphi l’a fait.


    Peut-être n’avez-vous pas enco­re le témoi­gna­ge cer­tain que Jésus est le Christ. Exercez votre foi et votre confian­ce en ceux qui l’ont.


    Je pos­sè­de ce témoi­gna­ge cer­tain. Je l’ai reçu dans ma jeu­nes­se. Pendant ces pério­des de doute, je me suis ­appuyé sur le témoi­gna­ge d’un instruc­teur du sémi­nai­re. Je ne ­savais pas, mais je ­savais plus ou moins clai­re­ment que lui ­savait.


    Le Seigneur a dit: «Si vous m’aimez, gar­dez mes com­man­de­ments.


    «Et moi, je prie­rai le Père, et il vous don­ne­ra un autre conso­la­teur, afin qu’il demeu­re éter­nel­le­ment avec vous.


    «L’Esprit de véri­té, que le monde ne peut pas rece­voir, parce qu’il ne le voit point et ne le ­connaît point; mais vous, vous le connais­sez, car il demeu­re avec vous, et il sera en vous.


    «Je ne vous lais­se­rai pas orphe­lins, je vien­drai à vous39.»


    Je rends témoi­gna­ge de la puis­san­ce du Saint-Esprit et remer­cie Dieu que ce don incom­pa­ra­ble vous soit donné, à vous, nos jeu­nes, pour vous gui­der vers une vie heu­reu­se, au nom de Jésus-Christ. Amen.