Débarrassez votre vie de ce qui l‘encombre
    Notes de bas de page
    Theme

    Débarrassez votre vie de ce qui l‘encombre

    «Une vie encombrée, c‘est une vie dont vous n‘avez pas le contrôle. C‘est une vie dans laquelle les choses dont vous vous êtes entourés …ont pris le contrôle sur vous.»

    Dans notre affectation actuelle, ma femme et moi vivons loin de nos enfants. Cela entraîne des échanges de correspondance. Je vais vous lire un paragraphe d‘une lettre que l‘une de nos filles nous a envoyée récemment:

    «Je suis devenue infirmière. Sur nos six enfants, quatre ont la grippe. J‘ai révisé mes ambitions: de psychiatre, je suis devenue infirmière. De toutes façons, dans notre famille, personne n‘est malade mental, nous ne sommes tous que malades. Je déteste que les enfants soient malades.» Elle ajoutait en majuscules: «JE VEUX POUVOIR VIVRE!»

    En lisant la lettre, ma femme et moi, nous nous sommes souri. Tous nos enfants sont très pris. C‘est ce qu‘ils appellent «la course».

    Cependant, ces derniers mots, «JE VEUX POUVOIR VIVRE!», m‘ont frappé, et plus j‘y pense, plus je me fais du souci. C‘est cette inquiétude qui me pousse à parler de débarrasser notre vie de ce qui l‘encombre et de retourner à l‘essentiel.

    On raconte l‘histoire d‘un garçon qui, en rentrant de l‘école, trouve son père debout dans l‘encadrement de la porte, regardant la maison tout encombrée. «Maman n‘est pas là?» demande le garçon. Le père répond: «Je ne la vois pas, mais elle doit être là. J‘entends quelqu‘un pleurer.»

    Ce serait amusant si ce n‘était pas vrai dans tant de cas. Je pense qu‘une vie encombrée peut occasionner beaucoup de chagrin et de tristesse et être la cause de beaucoup de larmes. Je crois également qu‘il y a beaucoup de gens engagés dans «la course» qui veulent pouvoir vivre.

    Une vie encombrée, c‘est une vie dont vous n‘avez pas le contrôle. C‘est une vie dans laquelle les choses dont vous vous êtes entourés …ont pris le contrôle sur vous, occupent tout votre temps, vous dominent et nuisent à votre bonheur et à votre progression éternelle.

    Notre vie peut être encombrée par beaucoup de choses. Certaines sont évidentes, comme par exemple les biens matériels, les objets que nous accumulons. Je voudrais être capable de donner des leçons sur la façon de classer les biens matériels par ordre de priorité, sur la façon de les trier, de se débarrasser de certains et de mettre le reste en ordre, mais je ne suis pas qualifié pour cela.

    La dernière fois que je me suis attelé à une tâche de ce genre, j‘ai passé neuf heures à déplacer les objets, les changeant de carton, les entassant ici et là. Ce travail fini, je n‘étais pas peu fier de moi. Je me suis alors rendu compte que je n‘avais fait que les changer de place.

    Ma femme dit que je suis inconsciemment une règle selon laquelle je dois déplacer les objets au moins une centaine de fois avant de me résoudre à m‘en débarrasser. En bref, si vous avez besoin d‘aide en ce domaine, il y a des gens plus qualifiés que moi pour vous instruire.

    Cependant, je ne sais que trop bien que l‘on peut s‘entourer de biens matériels au point de ne plus avoir de temps pour les choses spirituelles. Regardez autour de vous et vous verrez les gadgets, les jouets et les choses belles et amusantes qui nous font gaspiller notre argent et notre temps.

    Il y a d‘autres choses qui encombrent notre vie qui sont moins évidentes que les biens matériels. Elles sont plus subtiles et nous dominent peu à peu.

    Quand je pense à quelque chose de subtil, quelque chose de caché, quelque chose que nous savons être là, si nous prenons le temps de réfléchir, mais que nous ne soupçonnons pas d‘encombrer notre vie ni d‘avoir d‘influence néfaste, quand je pense à quelque chose de subtil comme cela, je sais que Satan est à l‘œuvre.

    Rien ne convient mieux au diable que de devenir notre partenaire silencieux. Il sait que nous avons le libre arbitre et que nous avons la latitude de faire des choix par nous-mêmes. Il sait également que pendant que nous sommes ici-bas nous sommes soumis au temps. Si, par des moyens subtils, il réussit à devenir notre partenaire silencieux, alors, il peut nous inciter à faire de mauvais choix qui occupent inutilement notre temps et nous empêchent de faire ce que nous devrions.

    Nous consacrons notre vie à ce à quoi nous consacrons notre temps. Comme je l‘ai dit, ici-bas, nous sommes soumis au temps. Nous avons également le libre arbitre, et nous pouvons faire ce que nous voulons de notre temps. Je répète: nous consacrons notre vie à ce à quoi nous consacrons notre temps.

    J‘ai appris qu‘il est très difficile, sinon impossible, de faire le ménage dans sa vie en commençant par le sommet de la pile, en pensant que la solution consiste à faire le tri et à mieux ranger les choses. C‘est bien de mieux s‘organiser, mais cela ne suffit pas. Il faut jeter beaucoup de choses. Il faut s‘en débarrasser.

    Pour cela nous devons faire une liste des choses essentielles, indispensables à notre bien-être temporel et à notre bonheur et à notre salut éternels. Cette liste doit être conforme au modèle de l‘Evangile et contenir les éléments nécessaires à notre sanctification et à notre perfection. Elle doit être le fruit de l‘inspiration et du discernement guidé par la prière entre ce dont nous avons réellement besoin et ce que nous désirons. Elle doit distinguer entre le besoin et la convoitise. Elle doit refléter notre compréhension de ce qui est important et de ce qui n‘est qu‘intéressant. Elle ne doit pas comporter de choses qui traduisent le désir de rester dans «la course».

    Nous devons analyser toutes les façons dont nous employons notre temps: notre travail, nos ambitions, nos affiliations et les habitudes qui motivent nos actions. En nous livrant à cette analyse, nous serons mieux à même de comprendre à quoi nous devrions réellement passer notre temps.

    Au sommet de notre liste de choses essentielles figurera certainement la famille. La famille vient en premier, juste après Dieu. Le bien-être temporel et spirituel de la famille est d‘une importance cruciale. Il nécessite le travail, beaucoup de travail. Certes, il doit y avoir un équilibre et l‘on doit réserver du temps au divertissement, mais cela ne doit pas prendre le pas sur la nécessité de l‘effort concerté de tous les membres de la famille pour subvenir à leurs besoins spirituels et temporels. Le travail est un commandement de Dieu. C‘est le chemin du bonheur pour l‘individu et la famille, et c‘est la force de l‘Eglise et de la société.

    La mère ne doit jamais être impliquée dans des activités superflues au point de négliger son rôle divin. Le père ne doit jamais permettre qu‘une activité, quel que soit son intérêt, l‘empêche d‘accorder le service et les soins constants qu‘il doit à chacun des membres de la famille.

    Les titres de mère et de père demeureront après cette vie. Tous les biens, tous les titres profanes que nous pouvons acquérir passeront. Entretemps, ils peuvent encombrer notre vie et affecter notre destinée éternelle.

    Les jeunes doivent apprendre que rien de ce qui est passionnant, distrayant et amusant n‘en vaut la peine, si cela les détourne du chemin qui va les ramener à leur Père céleste. N‘oublions pas que celui qui ne respecte pas les principes de l‘Evangile de Jésus-Christ, ne les respecte pas, quelle que soit la cause de cette carence. N‘oublions pas non plus qu‘une famille divisée est une famille divisée, quelle que soit la cause de cette division.

    Nous devons donc nous livrer à un examen de conscience. Nous devons nous demander par exemple: Est-ce que j‘ai le temps de prier? Je ne parle pas de la prière occasionnelle, rapide et répétitive, qui serait comme un signe de la main que vous adresseriez en passant à votre Père céleste en vous rendant à un rendez-vous important. Je parle de la prière sincère et honnête, adressée d‘un esprit contrit et d‘un cœur brisé, en vous agenouillant avec humilité pour montrer à votre Père céleste que vous l‘aimez réellement; de la prière personnelle qui vous engage dans le processus du repentir, où vous suppliez pour obtenir le pardon et où vous prenez le temps de méditer et d‘attendre que les réponses vous parviennent.

    Lors de l‘examen de votre liste de points essentiels, la question à vous poser ensuite serait: est-ce que j‘étudie les Ecritures? Si oui, vous savez que Léhi a vu une barre de fer qui représente la parole de Dieu (voir 1 Néphi 11:1–23). Ceux qui se tenaient à la barre, s‘en servant comme guide en tout temps, traversaient sains et saufs le brouillard de ténèbres, parvenaient à l‘arbre de vie et en mangeaient le fruit exquis (voir 1 Néphi 8:19, 30).

    Reposons la question: étudiez-vous les Ecritures? Je vous témoigne solennellement que les Saintes Ecritures sont la parole de Dieu. Les étudier constamment, c‘est se tenir à la barre de fer. Elles vous guideront jusqu‘à l‘arbre de vie. Si vous êtes de ceux qui disent: «Je veux pouvoir vivre!», je vous exhorte à aller à l‘arbre de vie, où vous trouverez l‘amour pur de Dieu.

    Une fois votre vie débarrassée de ce qui l‘encombre, vous ne serez plus occupé à des choses terrestres au point de ne pas avoir le temps de faire les choses célestes. Le plan de Dieu est simple. Il repose sur l‘obéissance à des lois simples, des lois qui s‘accompagnent automatiquement d‘une bénédiction et du bonheur quand on y obéit et du châtiment et du malheur quand on y désobéit.

    Je vous exhorte à débarrasser votre vie de ce qui l‘encombre. Reprenez-en le contrôle. Faites appel à votre volonté. Apprenez à dire non à ce qui vous volera votre temps précieux et empiétera sur votre liberté de choisir de vivre conformément au plan de bonheur et d‘exaltation de Dieu.

    Ne laissez pas les influences subtiles de Satan vous priver d‘aucune partie de votre vie. Gardez-la sous votre contrôle. Cette vie est une période de mise à l‘épreuve. Au cours de cette période qui nous est donnée, nous pouvons apprendre à être semblables à notre Père céleste en suivant les enseignements de son Fils, Jésus-Christ. Le chemin sur lequel il nous conduit n‘est pas encombré. Il est simple, droit et éclairé par l‘Esprit.

    Je prie humblement pour que, par nos choix, nous préservions notre liberté individuelle de la subtilité de Satan et menions une vie claire, sur le chemin qui nous ramène en la présence de notre Père céleste.

    Au nom de Jésus-Christ. Amen.