Comment apprendre à voir comme le Christ ?

Grâce aux Écritures, nous pouvons apprendre à voir les autres comme le Christ les voit.
le Christ tendant la main

L’écrivain Marcel Proust a dit : « le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux » (« Marcel Proust », Guardian, 22 juillet 2008).

Voir les autres comme le Christ les voit est un don que nous devons rechercher. Lisez les citations et les versets d’Écritures suivants pour découvrir ce que le Sauveur enseigne concernant la recherche de ce don particulier.

Éphésiens 1:18 change en fonction des différentes traductions de la Bible. Voici quelques exemples :

  • « Les yeux de votre compréhension étant éclairés » (version du roi Jacques)

  • « Afin que les yeux de votre cœur soient éclairés » (nouvelle version internationale)

  • « Les yeux de votre cœur étant éclairés » (version standard révisée)

  • « Que votre cœur soit inondé de lumière » (Bible vivante)

Joseph B. Wirthlin (1917-2008), ancien membre du Collège des douze apôtres, a enseigné : « Jésus-Christ est notre plus grand exemple. Il a été entouré de multitudes et a parlé à des milliers de personnes et cependant il a toujours eu le souci de chacun. […] Nous devons nous soucier de chacun » (Joseph B. Wirthlin, « Se soucier de chacun », Le Liahona, mai 2008, p. 18).

  • Que signifie voir avec son cœur ?

James E. Faust (1920-2007), ancien membre de la Première Présidence, a dit : « Dans l’histoire Le Petit Prince, le renard était plus sage qu’il ne le pensait lorsqu’il a dit : ‘Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.’ (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, édition folio, p. 76) » (James E. Faust, « Notre quête du bonheur », Le Liahona, octobre 2000, p. 7).

  • Quelles sont les choses essentielles que nous devons voir en nos élèves et que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux naturels ?

« Que celui qui est ignorant apprenne la sagesse en s’humiliant et en invoquant le Seigneur, son Dieu, afin que ses yeux soient ouverts pour qu’il voie et que ses oreilles soient ouvertes pour qu’il entende,

« car mon Esprit est envoyé dans le monde pour éclairer ceux qui sont humbles et contrits et pour la condamnation des impies » (Doctrine et Alliances 136:32-33).

  • Comment l’humilité et la contrition nous aident-elles à voir les autres tels que le Sauveur les voit ? Que devons-nous être disposés à faire pour devenir plus humbles et plus contrits ?

Dans la version de Louis Segond de la Bible, nous lisons dans Hébreux 4:13 : « Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »

Notre Sauveur voit chacun de nous parfaitement. Pour voir comme lui, il n’y a qu’un moyen : nous devons devenir plus semblables à lui.

  • Quelle vertu chrétienne pouvez-vous davantage cultiver dans votre vie pour devenir plus semblable à lui ?

« Et aussi, afin de rendre grâces au Seigneur, leur Dieu, qui les avait fait sortir du pays de Jérusalem et les avait délivrés des mains de leurs ennemis, et avait désigné des hommes justes pour être leurs instructeurs, et aussi un homme juste pour être leur roi, qui avait fait régner la paix au pays de Zarahemla, et qui leur avait enseigné à garder les commandements de Dieu, afin qu’ils fussent dans l’allégresse et fussent remplis d’amour envers Dieu et envers tous les hommes » (Mosiah 2:4).

  • Quels changements devez-vous faire dans votre vie pour mieux respecter les commandements ?

Marvin J. Ashton (1915-1994), ancien membre du Collège des douze apôtres, a enseigné : « Nous apprenons à aimer ce que nous servons et nous servons ce que nous aimons » (Marvin J. Ashton, « Nous servons ce que nous aimons », disponible en anglais uniquement, L’Étoile, octobre 1981, p. 38).

Le mot « aimer » est un verbe d’action et nous aimons ce que nous servons.

  • Comment pouvez-vous servir vos élèves ?

« Voici, tu as un don, et tu es béni à cause de ton don. Souviens-toi qu’il est sacré et qu’il vient d’en haut,

« et si tu m’interroges, tu connaîtras des mystères qui sont grands et merveilleux ; c’est pourquoi tu exerceras ton don pour découvrir des mystères, afin d’en amener un grand nombre à connaître la vérité, oui, de les convaincre de l’erreur de leurs voies » (Doctrine et Alliances 6:10-11).

On doit rechercher les dons spirituels.

  • Que faites-vous pour rechercher le don de voir les personnes avec lesquelles vous œuvrez et vos élèves comme le Sauveur les voit ?