L’appel d’un apôtre de Dieu

Vers la fin de son ministère terrestre, Jésus est allé sur une montagne pour prier. Après une nuit de prière continuelle, il a appelé douze disciples qui garantiraient la poursuite de l’Église qu’il avait établie en lui donnant un « fondement d’[…] apôtres et de prophètes » (voir Éphésiens 2:19-20).

Ce fondement d’apôtres et de prophètes actuels, choisis et appelés par prophétie et par révélation par l’autorité de la prêtrise, servant dans l’amour et l’unité sous la direction du Christ ressuscité, se poursuit aujourd’hui.

Qui appelle un nouvel apôtre ?

Lorsqu’une vacance se produit, « le président de l’Église, qui reçoit l’inspiration de procéder à l’appel, choisit le nouveau membre du Collège des douze apôtres » (« Le Collège des douze apôtres », MormonNewsroom.org).

Par inspiration, le président de l’Église choisit les apôtres qui sont soutenus par tous les membres de l’Église et ordonnés par la Première Présidence et le Collège des douze apôtres par l’imposition des mains (voir Articles de foi 1:5).

Le président Hinckley (1910-2008) a expliqué le processus dans son discours de conférence générale d’avril 1994 « Dieu est à la barre ».

Le président Monson témoigne : « Je vous assure que l’Église est [entre de] bonnes mains. Le système mis en place pour le Conseil de la Première Présidence et du Collège des douze [apôtres] [nous] garantit qu’elle sera toujours [entre de bonnes mains] et que, quoi qu’il arrive, il n’y a pas motif de s’inquiéter ou de craindre. Notre Sauveur, Jésus-Christ, que nous suivons, que nous adorons et que nous servons, est toujours à la barre (voir « Tendre la main et secourir », ChurchofJesusChrist.org).

Qui peut être appelé comme apôtre ?

« Le nouveau membre des Douze peut être appelé de l’un des collèges des soixante-dix (qui sont constitués d’Autorités générales qui sont dirigeants dans l’Église) ou de la population générale de l’Église dans le monde entier. On détermine l’ancienneté dans le Collège des douze apôtres par la date de l’appel plutôt que par l’âge » (« Le Collège des douze apôtres », MormonNewsroom.org).

Russell Nelson, du Collège des douze apôtres, enseigne : « Tous les dirigeants de l’Église du Seigneur sont appelés par l’autorité compétente. Aucun prophète, ni aucun autre dirigeant ou dirigeante de l’Église, d’ailleurs, ne s’est jamais appelé lui-même ou appelée elle-même. Aucun prophète n’a jamais été élu. Le Seigneur l’a clairement dit : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis et ordonnés. » On ne « vote » pas pour les dirigeants de l’Église à quelque niveau que ce soit. Cependant, nous avons le privilège de les soutenir » (« Soutenir les prophètes », conférence générale d’octobre 2014).

Que fait un apôtre ?

Le Seigneur a appelé ses douze apôtres à prêcher et à faire « librement » du bien aux autres.

 

Télécharger : petite, moyenne, grande

Le Seigneur a déclaré que ces hommes doivent être « témoins spéciaux du nom du Christ dans le monde entier » (D&A 107:23).

Joseph Smith, le prophète, a enseigné : « Les principes fondamentaux de notre religion sont le témoignage des apôtres et des prophètes concernant Jésus-Christ, qu’il est mort, a été enseveli et est ressuscité le troisième jour et est monté au ciel ; et toutes les autres choses qui ont trait à notre religion n’en sont que des annexes » (History of the Church. 3:30).

Gordon Hinckley a enseigné : « La Première Présidence et le Conseil des douze apôtres, appelés et ordonnés pour détenir les clefs de la prêtrise, ont l’autorité et la responsabilité de gouverner l’Église, d’en administrer les ordonnances, d’en exposer la doctrine et d’en établir et maintenir les pratiques » (« Dieu est à la barre »).

Les membres de la Première Présidence et le Conseil des douze apôtres servent pendant le reste de leur vie. Comme l’explique frère Oaks : « C’est un appel capital de passer le reste de sa vie, à temps plein, à son service, à passer sa vie à témoigner de son plan, de son autorité, de son expiation, de sa résurrection et de prendre part, selon les appels, à la direction de l’Église » (« Dallin Oaks », ChurchofJesusChrist.org).

Jeffrey Holland dit que le fait de servir dans l’appel auquel il a été ordonné a été pour lui, ainsi que pour ceux qui ont accepté le même appel, un processus de purification à vie. Il ajoute : « Je m’engage à donner tout ce que j’ai et tout ce que je sais à témoigner de la divinité de la vie du Sauveur et du rétablissement de son Évangile. Ma plus grande joie et mon obligation solennelle sont de témoigner de Jésus-Christ où que j’aille et à tout le monde pendant toute ma vie » (Jeffrey Holland : du Collège des douze apôtres, L’Étoile, août 1995).

Comment pouvons-nous soutenir les apôtres ?

Henry Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, dit que nous pouvons soutenir les prophètes et les apôtres, serviteurs du Seigneur, par notre foi, nos prières, le service et l’œuvre de l’histoire familiale et du temple. Il a enseigné : « Nous devons faire notre examen de conscience, nous repentir si nécessaire, nous engager à respecter les commandements du Seigneur et suivre ses serviteurs » (« L’Église vraie et vivante », conférence générale d’avril 2008).