Leçon 23

2 Néphi 2 (1ère partie)

Le Livre de Mormon, manuel de l’instructeur


Introduction

2 Néphi 2 contient la suite des enseignements que Léhi donne juste avant de mourir. S’adressant directement à son fils, Jacob, Léhi témoigne de la capacité du Seigneur de consacrer nos afflictions à notre avantage. S’adressant à tous ses fils, il parle de la chute d’Adam, de la raison pour laquelle elle était nécessaire et en quoi elle affecte l’humanité, ainsi que de la nécessité de l’expiation de Jésus-Christ. (Léhi donne aussi un enseignement sur le libre arbitre. Ce point de doctrine sera traité dans la leçon suivante.)

Idées pédagogiques

2 Néphi 2:1–4

Léhi parle à Jacob des épreuves et des bénédictions

Pour aider les élèves à comprendre que 2 Néphi 2 les concerne aussi, demandez-leur de penser à quelqu’un qu’ils connaissent et qui a affronté des difficultés ou des afflictions importantes. Invitez-les à réfléchir à ce qu’ils pourraient dire à cette personne pour l’encourager. Demandez-leur de se préparer à communiquer leurs réflexions à la classe.

Expliquez que 2 Néphi 2 contient le récit des paroles que Léhi adresse à un fils qui a connu des difficultés. Invitez les élèves à lire en silence 2 Néphi 2:1. Demandez-leur de dire quel est le fils que Léhi instruit (Jacob) et ce qui a été la cause de ses souffrances (la violence de ses frères). Demandez ensuite aux élèves de lire en silence 2 Néphi 2:2. Vous pourriez leur proposer de souligner les mots et les expressions qui décrivent ce que le Seigneur allait faire pour Jacob.

Demandez aux élèves de citer les expressions qu’ils ont trouvées. Posez ensuite la question suivante pour leur faire comprendre que le Seigneur peut consacrer nos afflictions à notre avantage :

  • Pour vous, que signifie l’expression « [consacrer] tes afflictions à ton avantage » ? (Vous devrez sans doute expliquer que consacrer signifie dédier ou rendre saint.)

  • Quand avez-vous vu que le Seigneur pouvait consacrer nos afflictions à notre avantage ?

2 Néphi 2:5–25

Léhi enseigne à ses fils la Chute et l’expiation de Jésus-Christ

Expliquez que Léhi enseigne la chute d’Adam et d’Ève à Jacob et à ses autres fils. Vous devrez sans doute expliquer que l’expression « la Chute » désigne la situation dans laquelle Adam et Ève et leurs descendants se sont retrouvés à cause du choix d’Adam et d’Ève de manger du fruit défendu dans le jardin d’Éden.

  • Quel choix le Seigneur a-t-il donné à Adam et à Ève dans le jardin d’Éden ? (Il leur a permis de choisir de manger du fruit défendu ou de ne pas le faire.)

  • D’après 2 Néphi 2:15, pourquoi le Seigneur leur a-t-il accordé ce choix ? (« Pour accomplir ses desseins éternels à l’égard de la destinée finale de l’homme. » Vous pourriez inviter les élèves à marquer ce passage.)

  • Quels sont les desseins éternels de Dieu à notre égard ? (Nous donner l’occasion de recevoir la vie éternelle et de devenir semblables à lui.) Vous pourriez inviter les élèves à noter cela dans leurs Écritures à côté de l’expression « desseins éternels ». Vous pourriez aussi leur demander de lire Moïse 1:39.)

Reproduisez le graphique suivant au tableau, sans rien écrire dans les deux cases du bas. (Vous pourriez proposer aux élèves de dessiner ce tableau dans leur journal d’étude.)

Sans la Chute

En raison de la Chute

Toutes choses seraient restées telles qu’elles étaient au moment de leur création (voir 2 Néphi 2:22).

Adam et Ève n’auraient pas eu d’enfants (voir 2 Néphi 2:23).

Adam et Ève seraient restés dans un état d’innocence, sans pouvoir connaître la joie ou la misère, le bien ou le péché (voir 2 Néphi 2:23).

Adam et Ève ont été chassés du jardin pour cultiver la terre (voir 2 Néphi 2:19).

Adam et Ève ont donné le jour à des enfants, à la famille de toute la terre (voir 2 Néphi 2:20).

Adam et Ève et leurs descendants vivraient dans la condition mortelle, connaîtraient la misère et la joie, et auraient la capacité de faire le bien et de pécher (voir 2 Néphi 2:23, 25).

Nous sommes soumis à la mort physique et spirituelle (voir 2 Néphi 9:6; Hélaman 14:16).

Invitez un élève à venir au tableau et à servir de secrétaire pour la classe. Demandez aux autres élèves d’étudier en silence 2 Néphi 2:19–25 et de trouver (1) ce qui se serait produit si Adam et Ève n’avaient pas mangé du fruit défendu et n’étaient pas tombés et (2) les conséquences de la Chute. Demandez au secrétaire d’écrire au tableau les réponses des élèves dans les cases. Les réponses devraient inclure celles qui ont été données ci-dessus (à l’exception de la réponse sur la mort physique et spirituelle qui sera ajoutée plus tard).

Invitez les élèves à examiner leurs réponses sous la case « Sans la Chute ».

  • Comment la situation qui régnait dans le jardin d’Éden aurait-elle pu empêcher Adam et Ève de progresser dans le plan du salut de notre Père céleste ? (Voir 2 Néphi 2:22–23.)

Invitez les élèves à examiner la liste sous la case « En raison de la Chute ». Assurez-vous qu’ils comprennent que, parce que nous sommes les descendants d’Adam et d’Ève, nous sommes soumis à la situation dans laquelle ils se sont trouvés après la Chute (voir 2 Néphi 2:21).

  • L’expression « cultiver la terre » signifie qu’après avoir été chassés du jardin, Adam et Ève ont dû travailler pour obtenir de la nourriture. À votre avis, comment le travail nous aide-t-il à progresser dans le plan de notre Père céleste ?

  • Comment le fait d’avoir des enfants pouvait-il aider Adam et Ève à devenir plus semblables à notre Père céleste ? En quoi la famille est-elle importante dans le plan de notre Père céleste ?

  • Comment la possibilité de connaître la joie et la misère peut-elle nous aider à progresser dans le plan de notre Père céleste ?

Après avoir discuté de ces questions, insistez sur le fait que la chute d’Adam et d’Ève est une partie essentielle du plan de bonheur de notre Père céleste.

Faites remarquer que 2 Néphi 2:25 est une maîtrise des Écritures. Vous pourriez inviter les élèves à la marquer. Parce qu’elle est courte, vous voudrez peut-être prendre le temps d’aider les élèves à la mémoriser.

Expliquez que, bien que la Chute ait ouvert la voie pour que nous progressions, elle a aussi amené la douleur, la souffrance, le péché et la mort dans le monde. Pour aider les élèves à mieux comprendre ce principe, demandez à l’un d’entre eux de lire à haute voix 2 Néphi 9:6. Demandez ensuite à un autre élève de lire à haute voix Hélaman 14:15-17. Demandez à la classe de chercher les conséquences de la Chute qui sont décrites dans ces versets.

  • Que nous enseignent ces versets à propos de la Chute ? (Elle a apporté la mort physique, qui est la mort du corps ainsi que la mort spirituelle, qui est le fait d’être retranché de la présence de Dieu. Écrivez au tableau Nous sommes soumis à la mort physique et à la mort spirituelle sous la case « En raison de la Chute ».)

Pour aider les élèves à réfléchir à la manière dont ils ont expérimenté les conséquences de la Chute dont la liste est au tableau, invitez-les à méditer en silence sur les questions suivantes. (Lisez les questions lentement et marquez un temps d’arrêt entre elles pour donner aux élèves le temps de réfléchir.)

  • Pensez à quelques causes de malheur dans cette vie ?

  • Pourquoi la mort est-elle une partie nécessaire du plan du salut ?

  • Comment les ennuis et les chagrins peuvent-ils nous aider à apprendre et à progresser ?

Expliquez que, lorsque nous comprenons la manière dont la Chute nous affecte, nous nous rendons compte que nous avons besoin de l’expiation de Jésus-Christ. Lisez ce que dit Ezra Taft Benson :

Ezra Taft Benson

« De même qu’on ne souhaite pas vraiment manger tant qu’on n’a pas faim, de même on ne désire le salut du Christ que lorsqu’on sait pourquoi l’on a besoin de lui.

Personne ne sait vraiment pourquoi il a besoin du Christ, tant qu’il n’a pas compris et accepté la doctrine de la Chute et son effet sur tout le genre humain. Aucun livre au monde n’explique ce point de doctrine essentiel aussi bien que le Livre de Mormon » (« Le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances », L’Étoile, juillet 1987, p. 85).

Après que les élèves ont eu assez de temps pour méditer sur ces questions, montrez une image du Sauveur. Rendez témoignage du fait que, grâce à l’Expiation, Jésus-Christ nous sauve des effets de la Chute et nous offre la rédemption de nos péchés.

Invitez quelques élèves à lire, à tour de rôle, à haute voix 2 Néphi 2:5-10, 21 et Alma 7:11-13. Demandez à la classe de trouver les expressions qui montrent ce que le Sauveur a fait pour nous sauver des effets de la Chute et de nos péchés individuels. (En ce qui concerne le verset 9, vous pouvez expliquer que le mot « intercéder » signifie plaider ou intervenir en faveur de quelqu’un d’autre.) Pour aider les élèves à analyser les expressions qu’ils ont trouvées, demandez :

  • Dans ces versets, quelles expressions indiquent-elles que, grâce à l’Expiation, le Sauveur nous rachètera de la mort physique ?

  • Quelles expressions indiquent-elles que le Sauveur nous rachètera de la mort spirituelle (du fait d’être retranchés de la présence de Dieu) ?

  • Quelles expressions indiquent-elles que le Sauveur peut nous racheter de nos péchés ?

  • Quelles expressions indiquent-elles que le Sauveur peut nous aider à supporter des épreuves comme la maladie et la souffrance ?

D’après 2 Néphi 2:7–9, 21, que devons-nous faire pour recevoir toutes les bénédictions qu’offre l’Expiation ? (En ce qui concerne le verset 7, vous pouvez expliquer qu’une personne qui a « un cœur brisé et un esprit contrit » est humble et prête à suivre la volonté de Dieu. Une telle personne ressent une tristesse profonde pour le péché et désire sincèrement se repentir.)

Après avoir discuté de ces questions, demandez aux élèves d’examiner ces versets en silence et de chercher les expressions qui les touchent particulièrement. Demandez-leur de se grouper par deux et de parler à leur équipier des expressions qu’ils ont choisies. Invitez-les à expliquer pourquoi ces expressions les touchent.

Invitez un ou deux élèves à résumer pour la classe la raison pour laquelle la Chute est une partie essentielle du plan du salut de notre Père céleste. Demandez-leur ensuite de dire comment l’expiation de Jésus-Christ nous rachète de la Chute.

Icône de maîtrise d’Écriture2 Néphi 2:25Maîtrise des Écritures :

Remarque : Vous pourriez faire l’activité suivante pour aider les élèves à utiliser 2 Néphi 2:25 lorsqu’ils enseignent l’Évangile. En raison de la nature et de la longueur de la leçon d’aujourd’hui, il pourrait être bon d’utiliser cette activité un autre jour, quand vous aurez davantage de temps.

Invitez les élèves à préparer une leçon sur la doctrine de la Chute en utilisant 2 Néphi 2:25. Ils pourraient donner cette leçon lors d’une soirée familiale ou à une autre occasion. Demandez à quelques élèves s’ils seraient d’accord pour raconter leur expérience après avoir enseigné. Autorisez les élèves à commencer à préparer leur leçon en classe, s’il vous reste du temps.

Commentaire et contexte

2 Néphi 2:15. Le fruit défendu

Le Seigneur a respecté le libre arbitre d’Adam et d’Ève après leur avoir enseigné quelles seraient les conséquences s’ils prenaient du fruit défendu. Dieu dit : « Tu peux choisir par toi-même » (Moïse 3:17). Joseph Fielding Smith nous aide à comprendre les instructions que le Seigneur a données à Adam et à Ève au sujet du fruit défendu :

« La raison exacte pour laquelle le Seigneur a dit à Adam qu’il lui interdisait de prendre du fruit de cet arbre n’est pas claire dans le récit biblique [voirGenèse 2:17], ; mais dans l’original, qui nous vient du Livre de Moïse [voir Moïse 3:17], la raison est donnée clairement. Le Seigneur dit à Adam que s’il désire rester comme il est dans le jardin, il ne doit pas manger du fruit, mais s’il désire en manger et connaître la mort, il a la liberté de le faire » [Traduction litérale] (Answers to Gospel Questions, comp. Joseph Fielding Smith, fils, 5 volumes, [1957–66], vol. 4, p. 81).

2 Néphi 2:14, 25-26. La Création, la Chute et l’Expiation

Bruce R. McConkie, du Collège des douze apôtres, a enseigné :

« Les événements les plus importants qui se soient jamais produits ou se produiront jamais dans toute l’éternité […] sont la Création, la Chute et l’Expiation.

«Avant même de pouvoir commencer à comprendre la création temporelle de toutes choses, nous devons savoir comment et de quelle manière ces trois principes éternels, la Création, la Chute et l’Expiation, sont inséparablement entrelacés pour former un seul plan de salut. Aucun d’entre eux n’existe par lui-même ; chacun se rattache aux deux autres et, sans la connaissance des trois, il n’est pas possible de connaître la vérité d’aucune d’eux. […]

« Il faut se souvenir que l’Expiation est venue à cause de la Chute. Le Christ a payé la rançon de la transgression d’Adam. S’il n’y avait pas eu de Chute, il n’y aurait pas eu l’Expiation dont découlent l’immortalité et la vie éternelle. Ainsi, aussi sûrement que nous devons le salut à l’Expiation, nous devons aussi le salut à la Chute » (« Christ and the Creation »,Ensign, juin 1982, p. 9).

2 Néphi 2:24. « Dans la sagesse de celui qui sait tout »

Brigham Young a enseigné que la chute d’Adam et d’Ève faisait partie du plan de salut de notre Père céleste :

« [Adam et Ève] se sont-ils opposés directement à Dieu et à son gouvernement ? Non. Mais ils ont transgressé un commandement du Seigneur et, par cette transgression, le péché est entré dans le monde. Le Seigneur savait qu’ils le feraient et il l’avait prévu ainsi » (Discourses of Brigham Young, choisis et arrangés par John A. Widtsoe, 1954, p. 103).