Valeria Perez Jashinshy
Blog

Recevoir les bénédictions les plus extraordinaires

Valeria Perez Jashinsky
11/24/22 | 3 min lire
J’ai appris par expérience que rien n’arrive « par chance » : ma réussite vient de Dieu

Je suis née à Mexico et je suis devenue membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à l’âge de quatorze ans. Une de mes tantes nous a fait connaître l’Évangile rétabli tandis que ma famille traversait une période difficile. Je me souviens de l’époque où ma mère et moi nous sommes fait baptiser. Nous avons toutes les deux ri et pleuré, submergées par des émotions que nous ne comprenions pas.

Faire face aux difficultés avec patience et foi

Quand j’ai commencé à vivre l’Évangile, j’ai fait face à des situations difficiles qui m’ont enseigné deux choses : l’importance de faire des études et la nécessité de faire preuve de beaucoup de patience.

Ma famille avait de grandes difficultés financières. J’ai donc pris la décision difficile d’arrêter mes études pour travailler et gagner de l’argent. Au fond de moi, je pensais qu’il valait mieux que je travaille, mes études attendraient. Grâce à l’Évangile de Jésus-Christ, je me sentais en paix, je sentais que tout irait bien.

Au bout d’un an et après de nombreuses prières, j’ai décidé de faire une mission à plein temps et j’ai été appelé à servir dans la mission de Ciudad Obregón (Mexique). Cela m’a changé la vie. Grâce à ma mission, j’ai obtenu un travail en tant qu’instructrice dans le centre de formation des missionnaires de Mexico. C’est là que j’ai entendu parler du programme BYU-Pathway Worldwide.

Les bénédictions liées au programme BYU-Pathway

À l’époque, je ne voyais pas en quoi le fait de m’inscrire à BYU-Pathway serait différent de mes efforts précédents pour obtenir un diplôme. Ma famille avait toujours des problèmes financiers, mais ma mère m’a encouragée à aller de l’avant et à m’inscrire.

Trouver l’équilibre entre les réunions, les responsabilités familiales, le travail et les études était difficile, mais j’aimais vraiment les rassemblements ! J’ai noué de nombreuses amitiés durables au cours de ces réunions et ces personnes me manquent beaucoup. J’ai ressenti l’Esprit lors de ces réunions et de mes cours. Je me suis ainsi rapprochée de mon Sauveur et ai ressenti son amour.

Faire de nouveau face à des choix difficiles avec confiance et foi

J’ai terminé les cours fondamentaux (appelés « PathwayConnect ») et j’ai poursuivi mes études en ligne avec BYU-Idaho, soutenu par BYU-Pathway. J’ai entendu parler de la fondation Hall, qui aide les missionnaires étrangers de retour à faire des études supérieures aux États-Unis. L’idée était intéressante, mais je ne voulais pas quitter ma vie au Mexique. J’avais un travail formidable au CFM, j’allais obtenir une belle promotion et j’aimais suivre des cours tout en étant proche de ma famille. J’étais bien, je pensais que je faisais tout ce que Dieu attendait de moi et je ne voulais pas tout gâcher.

Cependant, plus j’attendais, plus je me sentais poussée à partir. J’avais peur de quitter ma famille et je redoutais les difficultés à venir, mais Dieu ne m’avait jamais fait défaut auparavant. Au fond de moi, je savais que les épreuves que je rencontrerais m’aideraient à progresser et à devenir meilleure. C’est alors que j’ai compris, Dieu ne veut pas que nous soyons à l’aise, il veut que nous continuions de progresser.

Incertitude et enthousiasme : une nouvelle aventure à BYU-Idaho

J’ai suivi l’inspiration, j’ai fait une demande de bourse et, cinq mois plus tard, j’étais sur le campus de BYU-Idaho. J’ai commencé des études internationales avec option russe. J’étais émerveillée par ce qu’il se passait. J’avais vingt-six ans et tout n’était qu’incertitude. C’était parfois effrayant, mais surtout passionnant !

À BYU-Idaho, j’ai reçu la confirmation spirituelle que j’étais au bon endroit au bon moment. Peu de temps après, alors que je travaillais à la bibliothèque de l’école, j’ai rencontré Jacob et je suis tombée amoureuse de lui. Nous nous sommes mariés en décembre 2018.

Leçons apprises en chemin

Je pensais aller à BYU-Idaho pour étudier puis rentrer au Mexique. Pourtant, quand j’ai rencontré Jacob, je me suis rendu compte que ma vie était là ! C’était là la bénédiction de la véracité de l’Évangile, c’était la raison de toute l’attente, de tous les sacrifices et de toutes les incertitudes. Pour moi, rien n’arrive « par chance » : ma réussite vient des bénédictions.

Dieu a vu mon travail acharné, mes efforts fidèles pour suivre son plan et ma disposition à faire des sacrifices et me conformer à sa volonté, il m’a accordé les bénédictions les plus extraordinaires qu’il me réservait. J’ai aussi appris à ne pas abandonner, non seulement dans la vie, mais aussi à ne pas abandonner Dieu. D’où que nous venions, quelle que soit notre situation, nous pouvons choisir de faire preuve de suffisamment de foi pour marcher dans les ténèbres de l’inconnu et suivre les inspirations sacrées du Saint-Esprit. Je suis très reconnaissante d’avoir découvert l’Évangile et d’avoir décidé de me faire baptiser. Je sais que partout où la vie m’emmènera, le Seigneur me guidera et me soutiendra.

BYU Pathways

Valeria Perez Jashinsky
Valeria Pérez Jashinsky vit en Utah (États-Unis) et travaille en tant qu’intermédiaire pour les sans-abri et comme interprète espagnole. C’était son véritable objectif, sa véritable passion. Pendant son temps libre, elle fait de l’aquarelle et prépare des gâteaux aux trois laits. Valeria est scellée pour le temps et l’éternité à son mari, ainsi qu’à ses deux bébés qui l’attendent dans les cieux.
Commentaires
0